PPCR : Comment rédiger le document préparatoire à l’entretien du rendez-vous de carrière ? Préparation du rendez-vous de carrière : Des exemples concrets

179 | (actualisé le )

Le site du ministère rappelle qu’il est fortement recommandé de préparer son rendez-vous de carrière : l’inspection ainsi que les entretiens qui la suivent.

Les entretiens porteront sur les sujets contenus dans le « document de référence de l’entretien du rendez-vous de carrière », c’est pourquoi, pour vous préparer, vous avez la possibilité de le renseigner.



Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, l’envoyer à votre inspecteur et à votre chef d’établissement au préalable ou le leur remettre lors des entretiens.



Il n’y a donc aucune obligation de rédiger ce document préparatoire et de l’envoyer au préalable, mais cela peut être intéressant pour valoriser l’investissement dans l’établissement (coordonateur, élu en conseil d’administration, projets, options, sorties, voyages, missions particulières...) à condition qu’il soit lisible et qu’il ne dépasse pas quelques pages.

Suite à de nombreuses questions reçues par courriel, j’ai souhaité proposer des exemples de documents préparatoires à l’entretien du rendez-vous de carrière. Je tiens à remercier tout particulièrement les collègues qui m’ont gentiment envoyé leur document pour en faire profiter les visiteurs de mon blog.

Si vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à m’envoyer votre document par courriel, à l’adresse blog@juliendelmas.fr.

Quand vais-je bénéficier d’un rendez-vous de carrière ?

Durant l’année scolaire 2020-2021 (ancienneté au 31 août 2021)
Rendez-vous de carrièreDate de passage à l’échelonObjectif
Premier rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 6 entre le 01/09/2019 et le 31/08/2020 Accélération de l’échelon 6 (2 ans au lieu de 3)
Deuxième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 8 entre le 01/03/2019 et le 29/02/2020 Accélération de l’échelon 8 (2,5 ans au lieu de 3,5)
Troisième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 9 entre le 01/09/2019 et le 31/08/2020 Passage à la hors classe
Quatrième rendez-vous - Passage à la classe exceptionnelle
Durant l’année scolaire 2021-2022 (ancienneté au 31 août 2022)
Rendez-vous de carrièreDate de passage à l’échelonObjectif
Premier rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 6 entre le 01/09/2020 et le 31/08/2021 Accélération de l’échelon 6 (2 ans au lieu de 3)
Deuxième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 8 entre le 01/03/2020 et le 28/02/2021 Accélération de l’échelon 8 (2,5 ans au lieu de 3,5)
Troisième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 9 entre le 01/09/2020 et le 31/08/2021 Passage à la hors classe
Quatrième rendez-vous - Passage à la classe exceptionnelle
Durant l’année scolaire 2022-2023 (ancienneté au 31 août 2023)
Rendez-vous de carrièreDate de passage à l’échelonObjectif
Premier rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 6 entre le 01/09/2021 et le 31/08/2022 Accélération de l’échelon 6 (2 ans au lieu de 3)
Deuxième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 8 entre le 01/03/2021 et le 28/02/2022 Accélération de l’échelon 8 (2,5 ans au lieu de 3,5)
Troisième rendez-vous Si vous êtes passé à l’échelon 9 entre le 01/09/2020 et le 31/08/2022 Passage à la hors classe
Quatrième rendez-vous - Passage à la classe exceptionnelle

Document préparatoire à l’entretien du rendez-vous de carrière

Ce document peut-être téléchargé ci-dessous au format original PDF et aux formats DOCX et ODT.

Document préparatoire à l’entretien de carrière (PDF modifiable)
Source : Site du MEN
Document préparatoire à l’entretien de carrière (DOCX)
Document préparatoire à l’entretien de carrière (ODT)

I -­ Le parcours professionnel

La plupart de ces informations pourront être piochées dans l’application iProf (voir l’article « Tout savoir sur iProf »). Cela correspond à votre curriculum vitae, qui peut contenir :

  • votre cursus de formation et vos principaux diplômes ;
  • vos activités professionnelles avant l’enseignement ;
  • les établissements dans lesquels vous avez exercé ainsi que leurs caractéristiques (REP, REP+, rural, à l’étranger...)
  • les fonctions et missions particulières exercées actuellement ou dans le passé.

II -­ Compétences mises en œuvre dans le cadre de son parcours professionnel

1 -­ L’agent dans son environnement professionnel propre (la classe, le CDI, la vie scolaire, le CIO) : compétences liées à la maitrise des enseignements, compétences scientifiques, didactiques, pédagogiques, éducatives et techniques

Vous pouvez lister dans cette rubrique les réalisations et les démarches qui vous paraissent déterminantes pour caractériser la mise en œuvre de vos compétences et votre contribution aux progrès et au développement de tous les élèves (20 lignes maximum).

Premier degré

Professeur des écoles - Ecole maternelle - GS

Depuis maintenant 4 ans, j’ai lourdement remis en cause ma façon de penser mon enseignement, de pratiquer ce dernier en maternelle. En effet, en 2014-2015, j’ai profité d’avoir un groupe classe peu nombreux (groupe classe simple GS, effectif 17) ainsi qu’une nouvelle ATSEM pour m’appliquer à une pédagogie plus active envers les plus jeunes.
Ainsi, je tente au maximum de responsabiliser chacun de mes élèves envers son savoir, son savoir être et son savoir faire envers lui-même mais aussi envers les autres d’une part et d’autre part d’axer mes enseignements en individualisant tout en respectant l’entité de groupe. J’axe de plus un maximum mes pratiques vers la culture des nouvelles technologies.
Je tente d’être ambitieuse pour chacun des mes élèves tout en gérant l’unité pédagogique de la classe. Je mets donc en place par exemple une base commune d’enseignement où chacun a ses objectifs différenciés (gestion facilitée par l’utilisation de feuilles de route, inscription libre aux ateliers, possibilité de refaire, objectifs différenciés ...)
Je recherche que chaque élève devienne autonome, responsable tout en restant ouvert sur le reste de la collectivité classe. Par ce fait, je mets en place des activités de tutorat, de relations duelles entre pairs.
Je pense que ma pratique est assez évolutive. Je tente au maximum de gérer selon les caractéristiques du groupe classe. J’évolue je pense aussi par mes formations, discussions, lectures diverses tout en restant dans le cadre de l’Education Nationale et ses préceptes.

Professeur des écoles - Ecole maternelle REP - PS MS

Le sel de mon enseignement est d’avoir la plus grande ambition pour chaque enfant, il se doit donc d’être également le plus flexible possible.
En début d’année, je laisse un temps d’adaptation et d’observation aux enfants de petite section qui découvrent l’école. En proposant des activités motivantes, les enfants se joignent rapidement au reste du groupe pour les regroupements, puis aux ateliers, sans contrainte de temps.
Les différents ateliers, jeux et outils axés autour d’un thème propre à chaque période sont pensés afin que chaque enfant puisse y trouver une marge de progrès.
Les différents apprentissages, se clôturent généralement par une fiche qui servira à l’enfant, pendant les vacances, à expliquer à ses parents ou il en est.
Les temps de jeux sont également importants, ils permettent aux enfants de se socialiser, développer le langage, consolider les apprentissages dans tous les domaines, d’apprendre à partager et à gérer les conflits.
Nous possédons plusieurs outils :
- le cahier de travaux dans lequel sont rangées les fiches, il comporte aussi les chansons apprises, quelques livres lus, ainsi que des photos de chaque enfant servant de support de langage et d’échanges avec les familles.
- Le cahier de lexique (que l’enfant garde sur le cycle) sert à la maison, d’aide-mémoire pour le vocabulaire appris en classe (différents thèmes, narramus...)
- Les cahiers de lettres, de mots, de sciences, d’AIM, et de réussites servent à exprimer les progrès de chaque enfant dans les différents domaines, et de base de discussions entre l’enseignant, l’enfant et la famille.
- Le cahier de la mascotte sert également de lien entre l’école et la maison.

Professeur des écoles - CP dédoublé en REP

12 ans d’ancienneté en éducation prioritaire.
Création d’outils pédagogiques (ceintures de compétence, fiches de gammes de lecture...)
Utilisation d’un ENT (création et partage de documents entre enseignants, diffusion de documents auprès des familles...)
Création d’un outil de suivi des élèves à Besoin Educatif Particulier.
Création d’une fiche de suivi des progrès des élèves.
Utilisation et adaptation de différentes méthodes pédagogiques : les alphas, Narramus...

Professeur des écoles 1 - CP

J’essaie d’adopter au quotidien une attitude bienveillante, tournée vers chaque enfant qui permet à chacun de s’épanouir dans son rôle d’élève et d’apprendre dans de bonnes conditions (aménagements spécifiques pour les élèves à besoins particuliers notamment). Utilisation et adaptation de différentes méthodes pédagogiques : les alphas, les gestes Borel Maisonny, police dys, mise en couleur des lettres ’mariées’, muettes, lignes "herbe, terre, ciel" pour l’écriture, aide à l’écriture sur le crayon de papier, jetons et boites de Picbille, ...
Aussi, depuis deux ans, nous privilégions de petits effectifs dans les classes de CP.
Toujours en conseil de maitres, nous avons décidé de changer de méthode de lecture avec une entrée graphémique (comme préconisé dans le livret orange Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP).

Professeur des écoles 2 - CP

1. Différenciation pédagogique au quotidien : en fonction des rythmes d’apprentissage et des besoins de chacun.
Pour les élèves ayant des difficultés, adaptation des supports en lecture (utilisation des alphas, de la méthode Borel-Maisonny) ou en écriture (lignes colorées utilisées initialement pour les élèves dys), utilisation de sous-mains (pour les dictées, la production écrite ou les mathématiques) ou de matériel (en mathématiques), travail en petit groupe avec l’adulte en fond de classe.
Pour les élèves ayant besoin d’être stimulés, préparation du texte de lecture à l’aide de courts exercices puis lecture au groupe-classe. Rallye-lecture "Sami et Julie" (pas encore commencé cette année). Défis et jeux mathématiques autonomes.
Pour les dictées, Mme XXX prend différents groupes de besoins (syllabes / mots) afin de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque élève.

2. Travail en ateliers : pour favoriser la différenciation et faire progresser les élèves à leur rythme ; aider les élèves en difficulté par la consolidation des compétences fondamentales ; valoriser et approfondir les compétences des élèves en réussite.
Le travail en ateliers permet également de favoriser l’autonomie et le travail de groupe.

3. Continuité pédagogique avec ma binôme PES afin de proposer un cadre rassurant et un emploi du temps ritualisé aux élèves.

4. Élaboration des PPRE et GEVASCO en associant les familles (communication régulière hebdomadaire, proposition d’aides à apporter à la maison).

Professeur des écoles - Ecole rurale

Dans ma pratique de classe, je propose divers projets aux élèves. Sources de motivation, ces projets permettent de donner du sens aux apprentissages pour favoriser les échanges entre les niveaux. Cela favorise un climat de classe axé sur la collaboration et l’écoute.
Depuis 2012, de nombreux projets ont été menés avec des élèves encore scolarisés dans ma classe :

-  Divers projets musicaux, de création sonore et de mise en musique de poèmes
-  Participation au projet GAAP (groupe d’animation en arts plastiques) que je coordonne depuis 2015
-  Classe découverte « de Léonard au Futuroscope » pour les élèves du CP au CM2 en 2018
-  Orchestre à l’école avec participation de la classe au festival de fanfares les Festifurie’s organisé par des bénévoles du village en 2017
-  Projets numériques menés avec le centre multimédia depuis 2013 : film d’animation, programmation de robots, guide topologique, incrustation d’images dans un film d’animation.
-  Labellisation éco école déchets en 2018

Et pour cette année : rencontre en chansons, réalisation d’une BD avec un artiste en résidence, projet vélo, projet solidarité pour la labellisation éco école, club de lecture, blog de l’école .

D’autre part, j’essaie d’adopter au quotidien une attitude bienveillante, tournée vers chaque enfant qui permet à chacun de s’épanouir dans son rôle d’élève et d’apprendre dans de bonnes conditions (aménagements spécifiques pour les élèves à besoin particuliers, utilisation des messages clairs en cas de conflit , éducation positive adaptée à la classe).

Professeur des écoles - CM1

Cette année, j’ai la chance d’avoir une classe à faible effectif (18 élèves) et de niveau simple (CM1). Cette configuration est très appréciable car elle me permet d’apporter à chaque élève une attention particulière en fonction de ses besoins. Sur 18 élèves, 13 étaient déjà dans ma classe en CE2. C’est la première fois que je suis des élèves d’une année sur l’autre et les voir évoluer sur un temps plus long est très intéressant.
Au quotidien, j’essaie d’établir au sein de ma classe une ambiance sereine et propice aux apprentissages. Il est primordial pour moi que les enfants viennent à l’école avec plaisir, sans crainte et avec l’envie de progresser. Je favorise un climat de classe axé sur le respect d’autrui, la collaboration et l’écoute. Je souhaite valoriser un maximum les efforts faits par les enfants tant au niveau du travail (application, soin, essais...) que du comportement. Pour cela et pour la première fois, je mets en place un système de bons points qui porte ses fruits. En outre, j’aimerais développer l’esprit collectif, la prise d’initiative et l’autonomie.
Depuis mon arrivée dans cette école en 2014, grâce à des discussions régulières avec mes 2 collègues et à mes recherches personnelles (livres, internet...), je pense avoir bien progressé quant à la prise en charge des enfants à besoins spécifiques. Voici des exemples d’adaptation que je mets en place : texte de lecture adaptés (police Dys, interlignes 1,5, un texte par page), leçons photocopiées ou sous forme de textes à trou, exercices allégés ou en supplément, exercices photocopiés, dictée à l’adulte, utilisation d’une police spécifique Verdana, taille 12 voire 14, dictées adaptées (3 niveaux différents + dictées à trou + dictées sur ordinateur, moins de mots à apprendre, temps supplémentaire), grande valorisation des progrès et des efforts)
A noter dans notre classe : un PAP établi, deux PPS sont en cours (les équipes éducatives ont déjà eu lieu : Gevasco complété), un PAP est en cours, un PPRE est établi. Tout est à disposition dans l’école.
Les APC ont lieu deux fois par semaine (45 min), sur la pause méridienne.
Etant à 80%, j’assure une continuité pédagogique avec Mme ..... afin de proposer un cadre rassurant aux élèves et aux parents. Nous utilisons un cahier de liaison dans lequel nous nous informons des choses importantes. Nous sommes également en lien étroit par téléphone.
Dans une journée, les activités pédagogiques proposées sont rythmées et multiples : rituels chaque matin, manipulations, travail individuel ou par 2 ou 3 (pas plus), travail sur ardoise ou sur cahier, alternance oral/écrit.
Cette année, j’utilise deux nouvelles méthodes en français (Retz) : "Réussir en grammaire" et "Dictées et Histoires des arts". Je suis assez satisfaite de ce nouveau choix qui allie prise en compte des besoins spécifiques des élèves, manipulation, travail sur la méthodologie, rythmes variées et ritualisées à la fois. Les enfants semblent apprécier : je les trouve plus investis que l’an passé avec les manuels Interlignes.
En mathématiques, j’ai longtemps hésité à travailler avec la méthode MHM (utilisée par mes collègues). Je me suis documentée sur celle-ci en fin d’année dernière mais j’ai finalement décidé de continuer à travailler avec "J’aime les maths" de Belin pour l’instant car, je ne me sens pas à l’aise MHM. Aimant travailler de façon très organisée, je sais ne pas pouvoir l’enseigner de façon optimale.
Cette année, pour la correction, j’essaie une nouvelle façon de faire. Je ne corrige plus collectivement les exercices écrits. Je prends le temps de corriger les élèves individuellement afin de voir directement avec eux leurs erreurs et comment y remédier de suite. Je constate que cette façon de faire est finalement plus efficace et qu’elle permet aux élèves de mieux progresser.

Professeur des écoles - CM1 - REP+

Je m’appuie complètement sur les guides du maître des éditeurs que j’ai choisi en Français (Caribou, éditeur ISTRA, partie Etude de la Langue) et Maths (Litchi CM1, éditeur ISTRA).
Pour l’anglais, depuis cette année, je teste le dispositif en ligne I Love English School Numérique Cycle 3 https://brne.bayardeducation.com
Pour les autres matières cela dépend de mes recherches (internet) selon les séances à construire et en appui avec les intervenants en musique et EPS.
Cette année nous menons un travail particulier en lecture avec une lecture offerte en maternelle tous les jeudis, un travail de lecture compréhension en classe et une lecture plaisir à la maison par période.
Depuis deux ans je procède à une évaluation en début d’année qui est renouvelée à l’identique en fin d’année pour que chaque élève puisse mesurer ses progrès.

Dans mon contact avec les élèves je pense être plutôt paternaliste (même si ce terme est négativement connoté), je pratique une pédagogie plutôt frontale, ritualisée. J’essaye de construire un esprit collectif dans notre pratique de classe.
J’insiste auprès de mes élèves sur le respect indispensable, la nécessaire autonomie dont ils doivent faire preuve et je les responsabilise autant que possible.

Je porte une attention particulière à ce que chaque élève, quelles que soient ses difficultés, puisse trouver dans sa pratique scolaire de quoi améliorer son image de soi.

Les temps d’échange informels (actualité, question hors sujet du moment, problème de vie collective, question plus philosophique...) sont encouragés.
J’essaye de développer leur curiosité et leur inculquer une certaine autonomie dans leur apprentissage (ouverture sur la recherche internet en gardant l’esprit critique, les vidéos Youtube d’apprentissage).

Professeur des écoles - CM1-CM2

En mathématiques et en français, Je m’appuie en majeure partie sur les progressions des manuels et fichiers que j’ai soigneusement sélectionnés. L’enseignement est explicite mais spiralaire afin de réactiver régulièrement les connaissances.
Je complète la méthode de mathématiques par des ateliers de manipulation et un travail de l’élève à son propre rythme dans les fichiers. Notre école péchant un peu sur la résolution de problèmes, je travaille sur la transition entre la recherche de sens par l’utilisation des unités et la préparation à l’abstraction demandée par les professeurs du secondaire.
La méthode choisie en français est traditionnelle ; son approche thématique, qui rencontre l’adhésion des enfants, permet de riches temps d’expression orale, de découverte culturelle et de structuration progressive de l’écrit. Après une année de test, je la modernise dans ses contenus de lecture et sa conformité aux programmes. La lecture orale est travaillée systématiquement pour rechercher la fluidité. J’encourage la lecture individuelle des enfants par une offre variée et des conseils personnalisés en fonction de leur niveau et de leur intérêt. La littérature étudiée en commun lie divers aspects interdisciplinaire de notre travail.
Pour l’anglais, depuis deux ans, je travaille par immersion linguistique à partir des ouvrages en anglais de la collection Reading Time. J’encourage l’enfant à accepter l’apprentissage par le contexte, et ma proposition de poursuivre le travail à la maison par l’utilisation de Duolingo et le choix hebdomadaire d’un épisode de leur série préférée en VO rencontre un certain succès.
En sciences, j’essaie de varier entre la découverte / le respect du vivant et une approche active des objets techniques. Cela me semble primordial dans la formation de l’esprit critique de futurs citoyens à la fois respectueux de l’environnement ET attachés au progrès.

Dans mon contact avec les élèves, je pense être plutôt ferme (même si ce terme est parfois négativement connoté) mais attentive à leur bien-être. Je pratique un mélange de pédagogie frontale, ritualisée et des temps de forte autonomie avec choix des supports et des objectifs. J’encourage un esprit collectif dans notre pratique de classe, la moquerie est combattue et je montre l’exemple de l’erreur considérée comme une étape de l’apprentissage et non une faute morale. Je sanctionne l’infraction au règlement mais jamais la difficulté scolaire.Je porte une attention particulière à ce que chaque élève, quelles que soient ses difficultés, puisse trouver dans sa pratique scolaire un respect de son rythme propre et de quoi améliorer son image de soi, et je m’appuie pour cela sur le tutorat et la consolidation d’un lien entre les pratiques familiales et les pratiques scolaires.

Pour résumer ma pratique, j’essaye de développer la curiosité, mais aussi la fantaisie et la recherche d’autonomie, le tout soutenu par une certaine rigueur sans laquelle on ne bâtit rien de solide.

Professeur des écoles - CM2

Pour contribuer aux progrès et au développement de tous les élèves, je mets en place dès le début de l’année une observation fine et la plus exhaustive possible de chaque élève de la classe.
Par cette observation, et les retours des collègues des niveaux précédents, je peux mettre en place des adaptations pédagogiques ciblées pour des élèves en particulier.
Cela passe par des fiches de travail adaptée au niveau de l’élève ou à son handicap. C’est le cas cette année, par exemple, des fiches sont imprimées en police d’écriture Opendyslexic. Cette police d’écriture permet à l’élève dyslexique de lire plus facilement.
Pour les élèves ayant besoin d’aide ponctuelle, des sous-mains (avec des notions de français et de mathématiques) peuvent être mis à disposition.
Les activités pédagogiques sont multiples : découvertes par situations de recherche individuelle ou collective, recherches à partir des connaissances des élèves, exercices collectifs sur ardoise, sur cahier, manipulation, jeu de rôles.
Chaque leçon est accompagnée par un affichage en classe, qui permet aux élèves de se référer à la notion lors des phases d’entrainement.
Lors de ces phases d’exercices, la correction peut prendre différentes formes. Lorsque la notion est encore fragile car récente, la correction se fait collectivement avec explication par les élèves afin de consolider l’apprentissage, puis la correction se fait indivuellement afin que je puisse expliquer les erreurs à chacun et lui donner des conseils afin de progresser.
Chaque notion est évaluée en plusieurs temps : une évaluation diagnostique afin de repérer les points à travailler particulièrement, une évaluation formative qui s’effectue lors des temps d’exercices et de correction, je peux faire évoluer l’apprentissage de la notion, et enfin une évaluation sommative lorsque les élèves sont prêts.
Pour les élèves à besoins spécifiques, des PPRE et des PAP sont mis en place tout au long de l’année.

Professeur des écoles remplaçant - REP+

Lors des missions de remplacements qui me sont confiées lors des journées de formation REP+, j’essaie de m’adapter au mieux au déroulé de journée prévu par le titulaire de classe, et aux spécificités de l’école (horaires, APC, protocole sanitaire…) et de la classe (PAI, rituels…), même si le degré de clarté du travail préparé est parfois aléatoire (notamment les protocoles sanitaires mis en place au sein de chaque établissement) afin d’assurer au mieux la continuité pédagogique et de favoriser les progrès des élèves.

J’essaie d’adopter au quotidien une attitude bienveillante, tournée vers chaque enfant qui permet à chacun de s’épanouir dans son rôle d’élève et d’appr endre dans de bonnes conditions.

Je dispose d’outils de secours (ressources numériques, fiches, manuels, albums) au cas où le volume de travail prévu serait insuffisant pour assurer la totalité de la journée de remplacement.

Je communique en amont avec le titulaire de classe, lorsque cela est possible, afin de connaître les spécificités de la journée de remplacement et en aval, en lui laissant un compte-rendu de journée : ces comptes-rendus ainsi que les copies des cahiers journaux des titulaires sont conservés par mes soins au format numérique et constituent mon journal de bord.

Professeur des écoles spécialisé déficience auditive

Dans ma pratique de classe, j’ai à cœur de proposer aux élèves des adaptations et aides pédagogiques en lien avec leurs difficultés et en accord avec leur enseignant de classe de référence. Ils restent ainsi dans le contexte de leur classe, afin de leur permettre de faire du lien et de garantir la continuité de leur parcours scolaire.
Je propose également à mes collègues des solutions à mettre en place pour faciliter les apprentissages : des aménagements matériels (organisation de la classe, supports, appareillages…), des pistes pédagogiques (supports visuels, manipulation et expérience pour ancrer les concepts…).
Quelque soit la langue de communication, le niveau et les difficultés, je veille à favoriser les échanges en instaurant par exemple une récréation commune une fois dans la semaine, une séance de musique adaptée et de jeux (mathématiques et de langage/lecture) hebdomadaire également.
J’adopte au quotidien une attitude bienveillante afin d’instaurer une relation de confiance et d’écoute.

Professeur des écoles - ITEP

L’élève et ses besoins particuliers sont au centre de mes préoccupations et m’obligent ainsi à adapter continuellement le projet de chacun afin d’être au plus près de leurs évolutions. En effet, après une période d’observation, j’élabore des progressions et des emplois du temps individuels en tenant compte des prises en charges thérapeutiques et éducatives et des compétences que j’ai évaluées. Cela me permet aussi de proposer, préparer et réaliser des inclusions individuelles et collectives en milieu ordinaire ; celles-ci peuvent par exemple prendre la forme d’atelier lecture avec la classe des CP-CE1, de temps de récréation communs, de sorties piscine avec la classe des CP …. Chacune d’elles évolue dans le temps en fonction des progressions de chaque élève. C’est pourquoi la capacité d’adaptation est une compétence essentielle.

Je me tiens informée des actualités, des pratiques et connaissances afin d’améliorer sans cesse ma pratique et permettre à chaque élève de progresser. Ainsi m’inspirant de la classe mobile et d’adaptations pédagogiques pour élèves à besoins particuliers, j’ai mis en place différents dispositifs dans la classe. Ceux-ci permettent notamment d’améliorer les capacités d’attention et de diminuer l’agitation motrice des élèves : utilisation de ballons d’assise, de« pupitres élastiques » (Chambres à air sous les bureaux), ou encore d’une planche d’équilibre, utilisation du Timer ou de sabliers , recours à une fiche de suivi du comportement et du travail pour chaque séance, emploi de responsabilités et d’activités ritualisées, activités permettant à l’élève de se ressourcer (cahier de dessin – puzzle - utilisation de la bibliothèque…).

Professeur des écoles - Aide relationnelle - RASED

Afin de contribuer aux progrès et au développement des élèves, je m’inscris sur différents niveaux :

- Au niveau de l’enseignant, mes compétences en tant que personne-ressource, se situent dans l’écoute de ses besoins pour la classe et des demandes d’aide qu’il formule, dans l’accompagnement (aide à compléter les demandes d’aide, PPRE, GEVASCO, etc., aide à la mise en œuvre des différenciations et de l’inclusion, donner des outils d’aide aux élèves ou de gestion de la classe...), lors d’entretiens individuels ou en équipe (conseils des maîtres ou de cycle).

- Concernant l’élève suivi en individuel ou en groupe, l’écoute attentive, les choix réfléchis des médiations appropriées, l’installation d’un cadre sécurisant et bienveillant, permettent de l’accompagner pour qu’il progresse dans son "métier d’élève".

- Des rencontres régulières avec la famille de l’élève suivi sont primordiales, afin d’écouter les différents membres et d’avoir leurs points de vue sur la situation, pour expliquer mon fonctionnement, le déroulement des séances, faire part des changements chez leur enfant et leur montrer un autre regard que le leur ou celui de l’enseignant, faire le lien avec l’enseignant et l’école et créer une affiliation nécessaire à une amélioration de la situation.

- Les communications avec les partenaires extérieurs (orthophoniste, CAMSP, CMPP, EMR, éducateur, etc.) quand la famille l’autorise, permettent d’échanger les regards sur l’élève et de collaborer de manière cohérente afin de faire progresser l’élève au mieux.

- Les synthèses régulières avec les différents membres du RASED permettent d’échanger et de faire le point sur les situations et de réfléchir à ce qui peut être fait pour améliorer notre aide.

Professeur des écoles - ERUN ASH (enseignant référent pour les usages du numérique)

Mes missions d’ERUN ne m’amènent que rarement à être en contact directement avec les élèves.

Cependant, deux aspects de ces missions me permettent de contribuer aux progrès et au développement de tous les élèves :

- ma mission de conseil et d’accompagnement auprès des personnels enseignants ainsi que l’apport de mon expérience et de ressources leur permet de faire évoluer leur pratiques afin d’intégrer de manière raisonnée les outils numériques à leur enseignement ou à leur gestion pédagogique. Cet accompagnement se traduit concrètement par le test et la recommandation de logiciels adaptés aux élèves à besoins éducatifs particuliers, la prise en main de ces logiciels ainsi que par la préconisation de plateformes ou applications en ligne, sécurisées et respectant la vie privée des utilisateurs, permettant la différenciation des contenus ou méthodes d’enseignement auprès de ces élèves ;

- l’accompagnement très régulier, en partenariat avec les Enseignants Référents pour la Scolarisation des Elèves en situation de Handicap, de familles et d’élèves dans l’installation, la prise en main, le dépannage des matériels pédagogiques adaptés ou la mise en relation avec les partenaires institutionnels concernés par ce dossier départemental.

Second degré

Conseiller Principal d’Éducation

Dans l’exercice de mes missions de CPE, le suivi des élèves et l’accompagnement dans leur projet personnel sont essentiels. Cela fait actuellement écho à l’Axe 3 du projet d’établissement :
« Faire réussir tous les élèves, quelque soit leur parcours ou leur histoire – Lutter contre les déterminismes sociaux ». J’ai pu m’y investir de différentes façons en collège comme au lycée :
- en mettant en place un suivi de cohortes qui permet une meilleure connaissance des élèves et des familles ainsi qu’une cohérence dans le suivi.
- en étant référente décrochage scolaire et en participant à plusieurs formations sur ce sujet, par la mise en place des GPDS, de commissions ateliers relais, de fiches de suivi, de tutorat, de l’accompagnement éducatif, par la collaboration avec la MLDS et la Mission Locale …
- en proposant des actions pour accompagner les élèves dans leur projet d’orientation : en collège, par exemple mise en place de stages de découverte, dispositifs dérogatoires, journée des métiers et des formations, liaison CM2/6 ème et 3e /2de . Au lycée, journée des 2des, passerelles, Ambassadeurs 1res, référente Cadets de la gendarmerie, journées d’immersion à la faculté, Journée des Terminales.
Je m’investis également dans l’animation de la vie collégienne et maintenant lycéenne, domaine dans lequel les élèves développent la prise d’initiatives, l’autonomie, ainsi que leurs compétences sociales et civiques. Ceci est en cohérence avec l’Axe 1 du projet d’établissement :

« Un lycée qui émancipe : élève aujourd’hui, citoyen demain ». Auparavant, trésorière du FSE, élection et animation du CVC, actuellement au lycée, référente du CVL (opération SAKADO, pièces jaunes, Ballon de l’espoir avec l’UNICEF, journée de l’engagement, formation des délégués, prévention du harcèlement, semaine pour la Planète avec les éco-délégués, Don de manuels, Père Cent, Bal, Semaine contre les discriminations…).

J’ai, avec mes collègues, également le souci du bon fonctionnement du Service Vie Scolaire. Nous privilégions le recrutement de personnels ayant un projet dans l’éducatif et des outils pour une meilleure prise de fonctions : livret d’accueil des AED, grilles de poste, bilans et projets de service Vie Scolaire.

Enfin, pour améliorer le suivi et les relations avec les familles, j’ai également créé un guide d’utilisation PRONOTE et publie les articles concernant la vie scolaire et le CVL sur le site du lycée.

Professeur documentaliste 1 - Collège

Développer une culture de l’information et des médias pour les élèves.
Mon affectation au collège xxxxxxx depuis xxxxxxx me donne l’opportunité d’approfondir ma pratique pédagogique et de la faire évoluer, notamment en y intégrant les acquis éducatifs de mes cinq années d’enseignement en éducation prioritaire auprès d’élèves en difficultés scolaires. Afin de permettre à l’élève de développer une réelle pratique citoyenne des médias, je m’applique à favoriser l’apprentissage des compétences grâce à une progression en EMI pour toutes les classes de 6e. Cette éducation aux médias et à l’information s’inscrit donc dans le cadre d’un cours régulier et prévu à l’emploi du temps des élèves, mais également de manière transversale avec d’autres disciplines, autour de projets qui permettent à l’élève d’appréhender les enjeux informationnels dans toutes leurs dimensions. En effet, je travaille régulièrement en co-animation avec mes collègues de discipline, qui partagent la responsabilité de cet enseignement. Par exemple, je mène actuellement avec mes collègues de SVT et d’Arts-Plastiques un projet en partenariat avec xxxxxxxxxxxxxxxx, avec une classe de 5e, de novembre à janvier. Un tel projet encourage les pratiques de collaboration et d’échanges ainsi que la co-construction des savoirs, à la fois pour les élèves et les enseignants.

La coopération et la co-construction des savoirs entre élèves sont au cœur de mes pratiques d’enseignement. Lors des séances, les élèves travaillent systématiquement en groupe et mutualisent ainsi leurs compétences. J’encourage cette pratique à la fois pour le développement des compétences info-documentaires et pour favoriser les conduites responsables dans l’usage des médias numériques (séquence sur la lutte contre le harcèlement en ligne, par exemple). En outre, l’usage des médias numériques, et de l’outil numérique en particulier, est un aspect essentiel de mon enseignement. J’utilise régulièrement des logiciels en ligne qui permettent de créer des contenus multimédias et qui favorisent l’implication des élèves qui ont un attrait pour l’outil informatique. En effet, il me semble que la maîtrise des compétences numériques est indispensable pour permettre aux élèves de développer un usage raisonnable et responsable de leur environnement numérique social puis professionnel. Cette volonté pédagogique s’inscrit dans une démarche de veille professionnelle régulière.

Encourager la lecture plaisir.
Encourager la lecture plaisir passe d’abord par une recherche d’émulation autour du livre dans le cadre de projets pédagogiques. Je participe ainsi au prix littéraire Les Incorruptibles avec une collègue de Lettres et sa classe de sixième, et bientôt avec les CM2 de l’école de xxxxxxxxx.
Je mets également en place des initiatives mettant en valeur les livres, la convivialité et le confort du CDI. Par exemple, une “Boîte à idées” permet aux élèves de suggérer des propositions d’acquisitions pour enrichir le fonds du CDI. En effet, je considère que les élèves doivent être acteurs de la politique d’acquisition du CDI.
L’année 2020-2021 sera l’occasion diversifier mon travail sur la lecture en participant à de nouveaux projets pluridisciplinaires.

Professeur documentaliste 2 - Collège

Lieu d’apprentissage et d’accès aux ressources le CDI met à disposition des documents diversifiés et adaptés. Et cela grâce à la restructuration que j’ai mené en 2012 : changement de mobilier, désherbage, constitution d’un nouveau fonds, mise à jour de la base documentaire BCDI. Documentaires, romans, mangas, presse d’actualité... les documents sont accessibles et facilement repérables grâce à une signalétique cohérente. Je mène une politique d’acquisition de façon à compléter les séries, à avoir des nouveautés et à prendre en compte les propositions des élèves. La présence de trois postes informatiques permet une connexion à internet, à PCN ou l’utilisation de différents logiciels. Les élèves fréquentent avec plaisir le CDI : récréations, pause méridienne, heures de permanence, séances pédagogiques. Lorsqu’ils travaillent en autonomie (seuls ou en groupe) je supervise leurs travaux et les conseille dans leurs démarches lors des recherches documentaires, en les aidant dans la rédaction d’écrits (sur support papier ou numérique) et en les accompagnant dans la maitrise d’outils collaboratifs (sur PCN par exemple). Ma culture de l’édition m’a permis de constituer un fonds riche en littérature jeunesse, composé de titres variés, pour tous les niveaux de lecture. Quant aux livres documentaires, ils sont autant liés aux programmes d’enseignements qu’aux intérêts et loisirs des élèves. Pour ce qui est des séances pédagogiques, les deux classes de 6° bénéficient de l’EMI (1h/quinzaine) et de sorties autour de cet enseignement (France Télévisons, BPI, organisme de presse...). D’autres séances ponctuelles se déroulent au CDI suivant les projets et les besoins des professeurs. Le CDI est un lieu ouvert où les ressources culturelles sont partagées et les réalisations et travaux d’élèves mis en valeur. Les échanges y sont favorisés afin de développer chez nos élèves une culture du débat et une forme de curiosité.

Professeur documentaliste - Lycée

Au sein du collège xxxxxx, en tant que référente numérique et référente ENT, j’ai piloté le déploiement de l’ENT, géré les dotations d’équipements numériques (numériclé, baladodiffusion, tablettes pour les 5e) et contribué au développement des pratiques numériques par des projets et formations régulières auprès des enseignants et des élèves.
A l’atelier Canopé xxxx, j’ai participé puis animé pendant trois ans un groupe de travail de professeurs documentalistes avec pour projet le développement d’une application niveau collège. Cette application ludique propose une enquête au sein du CDI de son établissement. Par le biais d’énigmes documentaires et disciplinaires, les élèves découvrent le lieu et ses ressources et mettent en œuvre différentes compétences et connaissances du socle commun.
Au sein du lycée xxxxx, en partenariat avec ma collègue, j’exerce les fonctions de :
- référente numérique
- administratrice de l’ENT, du GAR et de PIX Orga
- référente culture.

Professeur d’anglais - Collège

Mon objectif principal étant à la fois de consolider les acquis et de développer les compétences des élèves à l’aise dans ma matière mais aussi de re-donner de la motivation à ceux se considérant en échec,j’ai ritualisé des petits "challenges" comme "News of the Day" où les élèves doivent reconnaître des gros titres de l’actualité grâce à des mots clé ou encore des " teacher assistants" comme mon "secrétaire de séance", lequel note la leçon au tableau grâce aux informations données par ses camarades. Cela permet à tous, plus à l’aise comme en difficulté, de se mettre en valeur et de prendre la parole. Lorsque l’implication a été satisfaisante et la tâche demandée réalisée avec succès, le travail de tous est valorisé par l’obtention de petits bonus. J’utilise aussi beaucoup des accessoires ludiques comme le timer ou les buzzers pour les travaux de groupe notamment, ce qui les amène naturellement en situation de communication.
La participation orale est valorisée dans les échanges et les élèves savent que pour obtenir satisfaction à leurs demandes, ils doivent l’exprimer en anglais.
N’ayant pas de salle à ma disposition, je ne peux malheureusement pas créer un "univers" dédié à ma matière mais j’utilise l’occasion des projets/ tâches finales comme "be the best candidate to become the next school council president" pour leur demander d’apporter un soin particulier à leurs mises en scène pour les impliquer et les motiver, ce qui a déjà porté ses fruits. J’utilise en outre au maximum les ressources numériques disponibles pour susciter l’intérêt de tous mais aussi les familiariser avec les outils en question.
Enfin, je profite de chaque compétence abordée pour travailler systématiquement la méthodologie et leur donner des clés simples pour consolider leurs acquis ou surmonter leurs difficultés.

Professeur d’anglais - Collège - REP+

Toutes les démarches évoquées sont illustrées en annexes.

PROPOSER DE l’INDIVIDUALISATION
Enseigner en Education Prioritaire, notamment à XXX, un des REP+ les plus mixtes, exige une prise en compte de la diversité de nos élèves et une différenciation, voire une individualisation des parcours qui rend chaque tâche accessible. Cette bienveillance permet de travailler dans des conditions correctes.

Des réponses techniques sont d’abord apportées aux élèves dys ou aux élèves aux troubles comportementaux, EIP ou élèves en situation sociale difficile.

Sur le plan pédagogique, une différenciation évidente et très lisible est proposée en cycle 4, que ce soit dans les attendus, les supports, les évaluations, notamment grâce aux groupes constitués sur la marge d’autonomie (1h quinzaine). En cycle 3, elle se focalise surtout lors des évaluations puisque les pré-requis dans les activités langagières sont généralement modestes et que les écarts sont moins importants qu’en fin de cycle 4. Un travail de différenciation (ilots, supports) est néanmoins proposé dès que cela est jugé utile. Par ailleurs, un travail important de méthodologie est consacré en 6e.

VARIER LES SUPPORTS, LES ACTIVITES POUR INSUFFLER DE LA MOTIVATION
C’est la clef de voûte, me semble-t-il, face à un public qui ne concentre son attention que sur des périodes restreintes. C’est ainsi que je propose une alternance de moments académiques et ludiques rendus possibles par l’aménagement réfléchi de la salle XXX ; des projets inter-disciplinaires et inter-degrés ; des sorties et voyages toujours exploités ; des activités originales en webradio et théâtre ; des rencontres avec des anglophones ou des intervenants (auteurs, …) dès que possible.

Développer des projets ambitieux pour des élèves qui n’en ont pas spontanément, voilà un autre impératif en E.P., d’où l’ouverture d’une section Langues et Civilisations Etrangères en 5e et la contribution au parcours réussite…

ADOPTER UN ENSEIGNEMENT EXPLICITE EN INSTAURANT UN CADRE CONSTRUIT ET LISIBLE : C’est également à travers un cadre stricte et exigent que les élèves évoluent : les rituels mis en place, les séances d’AP qui déconstruisent les tâches pour mieux les reconstruire avec les élèves, l’organisation de la salle XXX, les objectifs clairement énoncés et les évaluations de mi-parcours (grâce à Plickers) et celles, finales, préparées par des fiches spécifiques sont autant d’outils qui aident les élèves à se structurer. De la même manière, l’évaluation par compétences avec des niveaux de 1 à 4 et la suppression des notes constitue à la fois une palette d’outils bienveillants et très lisibles qui permettent d’analyser au plus près les difficultés des élèves pour y remédier.

Professeur d’espagnol - Collège

Ma démarche principale consiste à trouver le juste équilibre entre l’appropriation de la langue écrite et de la langue orale .
La langue écrite grâce à la rédaction de petites productions très courtes, d’exercices ou l’élaboration de cartes mentales et la langue orale grâce à l’apprentissage de dialogues ou de poèmes ou encore grâce à des rituels de prononciation.
J’ai mis en place un système de " Carnet de bord" avec les classes de 5es. L’idée étant que ce cahier complète le cahier de cours mais de façon plus ludique et visuelle. Ce carnet suivra les élèves jusqu’en 3e et contiendra l’essentiel des connaissances de base
Cette démarche permet à mes élèves de prendre confiance en langue étrangère mais également d’être impliqués physiquement et intellectuellement dans leur processus d’apprentissage et ainsi d’en être réellement acteurs. Cela leur permet de gagner en autonomie et en spontanéité aussi bien en réception qu’en production.
Il me semble essentiel de faire naître chez les élèves débutants le goût de la langue et de développer leur motivation. Leur réussite dans cette matière pourra leur donner une confiance en leurs capacités qu’ils seront peut-être en mesure de reporter dans d’autres matières.

Professeur d’espagnol - Lycée

J’essaie, dans la mesure du possible de diversifier mes activités car chaque année, nous nous retrouvons face à un public qui a de moins en moins envie d’être là. Pour ce faire, il est primordial de continuer à se former via le PAF et j’essaie dès que possible d’appliquer sur le terrain les conseils donnés, qu’ils soient liés au TICE, à l’interdisciplinarité ou aux handicaps en cours, ...
Cette pédagogie disciplinaire doit s’accompagner d’une solidarité totale avec l’équipe pédagogique de la classe, car nous sommes le cadre nécessaire à l’élève pour qu’il puisse étudier et progresser.
Dans la mesure du possible, j’essaie de travailler au maximum en interdisciplinarité avec les classes de 2de et 1re car cela permet aussi de donner du sens à notre enseignement. Plusieurs items se recoupent et donc certains élèves en difficultés arrivent parfois à comprendre certaines thématiques vues avec un autre enseignant, ou sous un autre angle.
Lorsque je suis professeure principale, je n’hésite pas à faire intervenir les Psy -EN en classe et parfois insister lourdement auprès des élèves ou familles afin qu’ils prennent RDV car, souvent, les jeunes sont perdus dans leur orientation et nos compétences ne sont pas toujours suffisantes pour les aider de manière satisfaisante. Je n’hésite donc pas à les envoyer à la Psy-EN ou l’assistante sociale, si le besoin s’en fait ressentir.

Professeur d’espagnol - Lycée professionnel

Le profil des élèves étant très hétérogène, ils n’arrivent pas tous en lycée professionnel par choix et beaucoup d’entre eux ont étudié une autre langue que l’espagnol au collège. Je m’attache donc particulièrement à adapter et diversifier les supports lors de l’entrée en seconde. Les premières semaines sont consacrées à une « mise à niveau » qui demande un travail différent à chaque élève. L’élaboration des séances de travail est différente selon les acquis de chacun. Je divise les classes de secondes en plusieurs groupes, en offrant la possibilité aux plus compétents d’avoir un rôle valorisant de porteur de savoir auprès de leurs camarades.

Je m’appuie sur la diversité culturelle des élèves lors d’une séquence sur les habitudes alimentaires. Ceux qui ont accès à une culture « différente » (portugaise par exemple) peuvent ainsi partager avec le groupe classe certaines particularités, et se sentent valorisés.

Un lien transversal est fait avec les disciplines professionnelles et générales (par exemple, en Anglais, en Arts appliqués) à travers des projets pluridisciplinaires (blind test lors de la journée des langues, élaboration d’affiches publicitaires avec un logo). Donner un sens à leur formation est une de mes priorités. Aussi, lors des retours de stage, les expériences vécues sont exploitées pour travailler des scénarios de communication (« dialogue an magasin avec un client » en seconde Commerce, « répondre à un client au téléphone » en première ARCU).

Lorsque l’élève est au centre de son apprentissage il y voit une motivation et progresse plus vite.

Des solutions de remédiation sont proposées après chaque temps d’apprentissage, en classe, ou chez eux (visionnage d’un spot publicitaire, remettre en ordres des informations, associer du lexique).

Professeur de chinois - Collège et lycée

J’accorde une place importante à la compétence orale. Mon objectif premier est d’exposer mes élèves à une langue authentique durant le temps classe mais également en dehors. Cela passe en premier lieu par une pédagogie qui se veut la plus directe possible : en classe, on parle et on entend parler chinois. C’est dans cette optique, qu’à chaque début de cours, j’ai ritualisé une expression orale en interaction. Cela permet aux élèves de réactiver tout ce qu’ils ont appris depuis leurs premiers cours de sixième mais aussi de prendre confiance en eux et d’apprendre à prendre la parole devant un groupe. Pour rester le plus proche possible d’une langue et d’une culture authentiques, j’ai recréé un « univers » chinois en décorant ma salle avec de nombreux objets, affiches, cartes, calligraphies etc. J’ai recours aussi à de nombreux documents authentiques (photos, vidéos, menus, plans de ville, plans de transports en commun, cartes postales…). Enfin, pour prolonger le temps d’exposition à la langue, je m’appuie sur les ressources numériques en leur transmettant les fichiers audios et vidéos à travailler à la maison et je commence à me familiariser avec la plateforme numérique pearltrees dont notre établissement a fait l’acquisition.
Cette place accordée à l’oral ne laisse pour autant pas de côté les compétences écrites : l’apprentissage des caractères chinois est progressif et raisonné. J’ai ritualisé à chaque début d’heure la révision en détail d’un caractère chinois qu’un élève pioche dans la « boîte à caractères » pour revoir l’ordre des traits, sa prononciation et sa signification.
Enfin, je profite de chaque compétence abordée pour travailler systématiquement la méthodologie et leur donner des clés simples pour consolider leurs acquis ou surmonter leurs difficultés.

Professeur d’éducation musicale - Collège et lycée

Ma démarche principale consiste à mettre en place un climat propice à l’apprentissage en insistant sur la nécessité du respect mutuel et de l’importance du groupe classe. L’organisation d’une séance peut varier en fonction du public ( classe de 6e de Segpa, terminale option musique ou direction d’orchestre de classes prépas…), et en fonction de l’effectif des classes ( de 10 à 32 élèves).
Néanmoins,pour l’enseignement hors option et pratique d’ensemble, la conduite d’une séquence peut se dérouler de la manière suivante : les élèves sont placés en situation de questionnement par rapport à une problématique ouverte sur le monde de la musique et de la danse. De ses échanges nourris par des exemples musicaux, la perception de certaines notions musicales fait ensuite l’objet d’une production où les élèves mettent en pratique les notions étudiées.Ces productions peuvent être très variées afin que chaque élève puisse trouver sa place dans le processus d’apprentissage - la création et l’arragement par des ateliers d’écriture et réécriture de texte, par la production d’accompagnements instrumentaux, à travers la réalisation d’émissions de radio et d’histoires audio (bruitées et instrumentées)…- l’interprétation par l ‘apprentissage de chants issus d’un répertoire varié où l’élève apprends à évoluer et trouver sa place au sein d’un groupe, à développer des compétences propre à la pratique vocale. Les interprétations instrumentales peuvent être menés à travers des ateliers de percussions d’ensemble associés à quelques élèves sur des instruments polyphonique.En complément de ces trois axes que sont le questionnement, la perception et la production, le cours d’éducation musicale est aussi un moyen de familiariser les élèves aux nouveaux outils numériques. La plupart des contenus d’une séquence sont matérialisés sous une forme numérique (exemple Padlet) où l’élève peut y accéder via une connexion Internet.L’accès à des postes informatiques me permet de faire travailler les élèves sur des écoutes en petits groupes et de leur donner des rudiments dans la manipulation de certains logiciels d’édition musicale afin qu’ils puissent restituer des productions sonores numériques.

Professeur d’éducation musicale - Collège

Il est évident que depuis mes premières heures de cours, ma façon d’enseigner a radicalement changé. Sur le fond mais aussi sur la forme. Le premier questionnement a été sur le contenu même des cours. Imaginer que l’on puisse enseigner en 2017 comme on le faisait en 1999 est complètement erroné. Quels sont les indispensables pour un élève actuellement ? La société évolue, les outils mis à disposition des élèves aussi, l’accès aux savoirs également. Aujourd’hui, le cinéma, la publicité, les jeux vidéo, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre univers. Les élèves sont tous porteurs d’une culture différente, c’est à nous en tant qu’enseignant de nous adapter pour essayer d’enrichir chacun d’eux, le mot d’ordre étant la bienveillance.

Bien souvent les savoirs que nous cherchons à transmettre sont sous-jacents chez les élèves et il nous suffit d’y associer un mot de vocabulaire, une période historique, un style musical, pour réveiller d’autres savoirs.

La ludification que j’expérimente actuellement sous plusieurs formes dans le cadre des îlots bonifiés essaye de rendre encore plus autonome l’élève, en le décomplexant, notamment vis-à-vis des savoirs. Dans ce cadre les savoirs sont partagés par et avec les pairs, ils sont transmis ou échangés avec l’enseignant mais en fin de parcours. Le professeur devient un accompagnant dans les apprentissages, par le travail de préparation qu’il effectue en amont. Les compétences disciplinaires servent à enrichir les compétences transversales et je porte un intérêt particulier à la maîtrise de la langue, à la coopération dans le cadre des projets, à l’organisation du travail dans les îlots.

Professeur d’arts plastiques - Collège

Dans ma pratique, je veille à créer un espace d’accueil bienveillant, propice à la mise en œuvre des projets des élèves. Les séances sont ritualisées afin de créer un rythme rassurant. Des temps de verbalisation sont mis en place avant ou pendant l’effectuation, mais également durant les recherches des élèves afin de les accompagner au mieux daans leur cheminement et à travers leurs questions. Les questions du "beau", du "goût" sont abordées en début d’année (document d’introduction) puis à chaque fois que nécessaire afin de permettre aux élèves de se détacher de stéréotypes et de supposés attendus, dans le but qu’ils puissent progresser dans leurs parcours personnels. J’insiste également sur la "posture" en Arts Plastiques. Les grilles d’évaluation (critères en fonction des compétences ) sont données en début de séquence et analysées en plénière. Elles sont certaines fois construites avec les élèves, qui s’auto-évaluent toujours. Je fais parfois travailler les élèves par petites "commissions d’évaluation" : ils évaluent quelques travaux, en groupe. Cela donne lieu à de riches échanges. J’espère ainsi donner du sens au travail que nous menons ensemble et les responsabiliser encore davantage. Lors des bilans de travaux, j’effectue une remédiation la plus individualisée possible et les élèves peuvent retravailler les compétences non acquises : ils me présentent à nouveau leur travail pour ré-évaluation lors de la séance suivante. J’ai conscience que cela demande un grand effort à l’élève qui est déjà en difficulté d’élaboration, néanmoins cela lui laisse aussi plus de temps pour faire aboutir un processus de création et d’acquisition. Il me semble essentiel de dissocier "rythme individuel" de "cadence collective", dans le but de m’adapter au profil de chacun.

Professeur d’EPS - Collège

En 7 ans de carrière, je me suis rendue compte que pour apprendre au mieux, les élèves doivent se retrouver le plus possible en situation réelle d’apprentissage lors des séances (réaliser plusieurs matchs, arbitrer, présenter sa chorégraphie à chaque séance... etc) et que l’aspect technique des APSA n’est qu’un moyen pour atteindre les compétences attendues. Je m’efforce donc depuis maintenant 3 ans de construire mes séquences d’apprentissage sur la base d’une situation complexe qui est mise en œuvre par étape d’une séance à l’autre.
De manière plus générale, quelque soit l’APSA support de l’apprentissage, je privilégie le travail en groupe, afin de développer la socialisation, la maîtrise de la langue, la co-observation et la co-évaluation. De plus, avec ma collègue, nous mettons en place des routines (échauffement, matériel par exemple) afin de construire leur autonomie lors de leurs pratiques sportives en dehors de l’école et dans leur vie future d’adulte.
Mais je n’oublie pas que tous les élèves n’apprennent pas au même rythme. Je m’efforce donc, pour chaque situation d’apprentissage, soit de proposer plusieurs niveaux si l’APSA le permet, soit d’utiliser les différentes formes de groupement en fonction de l’objectif à atteindre. PAr exemple, en volley-ball, je peux constituer des groupes de niveaux différents avec 1 élève qui maîtrise la passe mains hautes et 1 élève qui ne la maîtrise pas. L’élève ne difficulté sera alors en situation plus favorable pour progresser que s’il travaillait avec un élève de même niveau que lui.

Or, pour mettre les élèves dans la meilleure situation d’apprentissage, la maîtrise des connaissances didactiques et des contenus disciplinaires sont pour moi la base de notre métier et doivent donc être mises à jour régulièrement. C’est das ce sens que je m’inscris aux stages PAF en fonction des stages proposés. Par exemple, l’arrivée dans les nouveaux programmes E.P.S. de l’épreuve combinée a nécessité une réflexion sur cette nouvelle APSA, et le stage "Athlétisme/Epreuves combinées" effectué en 2018 / 2019 m’a permis cette réflexion.

Professeur d’EPS - Lycée polyvalent

Une caractéristique forte du lycée XXX, est la variété des filières et formations qui s’y trouvent. Cette diversité nous a amené à penser notre discipline en fonction de ces différents publics afin de garantir l’engagement, l’adhésion et la réussite de tous les élèves.

La programmation des activités physiques sportives et artistiques ont été pensées en fonction de chaque spécialité et dans chacun des niveaux de spécialité. Le nombre d’APSA proposées ainsi que le nombre de cycles pour chaque filière varie selon l’identification de leurs besoins propres.

Nous notons un public largement féminin, (80%), c’est pourquoi, nous avons fait des choix d’activités qui garantissent l’adhésion d’un plus grand nombre d’élèves (ex : Basket-ball plutôt que football, course en durée plutôt que musculation...).

Nous sommes face également à un public de catégories sociales souvent défavorisées et très défavorisées, c’est pourquoi nous avons mis en place des cycles de natation pour tous les élèves entrant au lycée, ainsi qu’un créneau d’aide personnalisée pour les élèves non nageurs.

Au sein de chaque séance, les apprentissages sont différenciés après analyse des acquis des élèves. Deux niveaux de pratique se dégagent et permettent de proposer des contenus adaptés a chacun.
Aussi, il n’est pas rare d’utiliser des méthodes telles que "la classe inversée" afin de valider les acquis et parfois accélérer le processus d’apprentissage.

L’utilisation du certificat académique nous permet aussi d’intégrer les élèves inaptes partiels en proposant des adaptations dans nos contenus d’enseignement. L’utilisation de ce certificat nous à permis également d’intégrer pleinement certains élèves en situation de handicap au sein de nos enseignements.

Professeur de mathématiques - Collège

Depuis 2001, j’ai mis en place des outils, et ai varié mes méthodes d’enseignement : au départ pour répondre à des besoins particuliers, ou dans des groupes d’élèves à effectifs réduits.

• dans un établissement RAR, avec des élèves peu francophones, et peu lecteurs : nécessité de travailler la lecture et le français dans toutes les matières ; j’ai créé des jeux, des outils de maitrise du vocabulaire, des activités rituelles.

• avec des élèves de l’ULIS-TFA ou du dispositif bilingue : nécessité de développer les stratégies visuelles et les manipulations : cartes mentales, animations GeoGebra, fiches auto-correctives.

• au Sénégal, avec 42 élèves par classe : nécessité de proposer des aides méthodologiques.

Aujourd’hui, je réinvestis ces méthodes d’enseignement avec tous mes élèves, pour veiller à faire progresser chacun quelles que soient ses difficultés, en fixant des objectifs exigeants mais accessibles au plus grand nombre.

• Chaque séance commence par des rituels (réactivation des acquis antérieurs, ou introduction d’une nouvelle notion), suivis d’un bilan ; et les élèves sont évalués à la fin de chaque série.

• Les séquences d’enseignement sont variées, pour mobiliser tous les canaux d’apprentissage ; par exemple je peux enseigner avec un support sous forme de carte mentale, ou proposer à tous mes élèves des jeux en classe et à la maison (de la 6e à la 3e, en classe ordinaire).

• Les élèves ont la possibilité de s’inscrire à un rattrapage pour certaines évaluations (de type rituels, ou d’application directe des propriétés du cours) s’ils l’estiment nécessaire.

• Chaque élève a accès à des cartes individuelles et des fiches auto-correctives, pour réviser à son rythme. Ceci généralise les outils du commerce existants (chers et limités au cycle 3).

Professeur de mathématiques - Lycée

Durant ces quinze années dans l’Education Nationale, j’ai eu sous ma responsabilité un grand nombre de niveaux et de filières, que ce soit au collège ou au lycée (5è à Tle, S, STi2D, ST2S) et ai également assuré les enseignements des SNT et de l’option MPS. Ces expériences dans divers types d’établissements (collège, lycée, centre-ville, campagne et zone violence) ont enrichi mon questionnement sur la gestion de classe en accord avec l’âge et le développement des élèves et m’ont donné une grande polyvalence.

Je dispense un enseignement rigoureux et préparatoire aux exigences des classes supérieures, exigences que j’ai moi-même acquises lors de mon Master de Mathématiques et de mes deux années de préparation à l’Agrégation externe. Ma progression est spiralaire et la calculatrice est utilisée de manière raisonnée puisqu’un travail sur le calcul mental est mis en place très régulièrement. L’algorithmie ne fait pas l’objet d’un chapitre spécifique mais est travaillée tout au long de l’année. Dès septembre, une routine est mise en place : une évaluation formative le premier jour de la semaine, une évaluation sommative toutes les trois semaines, un DM par semaine en Première et un tous les 15 jours en Seconde. De plus, des exercices dits d’ « automatismes » sont mis en place dès le second trimestre : en dernière heure de la semaine, un exercice rapide sur une notion vue en début d’année et si possible en lien avec le chapitre en cours. La pédagogie différenciée prend la forme d’une aide spécifique et bienveillante aux élèves en difficulté dans le contexte de la classe.

Professeur de technologie 1 - Collège

Étant donné les évolutions régulières dans le contenu des programmes de technologie, je mène une veille constante sur les ressources disponibles, que ce soit sur les sites institutionnels, les listes de diffusion de technologie ou sur les très nombreux sites internet réalisés par des collègues. De ce fait, je renouvelle régulièrement les activités proposées aux élèves, avec pour objectifs de créer des activités en adéquation avec les programmes, qui éveillent la curiosité des élèves et surtout qui leur donnent envie de les réaliser. Cela passe par le contenu des activités mais également par la forme puisque j’essaye de leur proposer des documents clairs et homogènes. Pour permettre à tous les élèves de suivre le cours : les absents, les élèves qui perdent leurs documents, les élèves qui ont des situations familiales compliquées, je mets à leur disposition tous les documents distribués, sur l’ENT du collège.

Avec mes deux collègues de technologie, nous organisons en concertation une répartition des services cohérente et nous avons défini une progression pédagogique commune pour permettre à tous les élèves de troisième de bénéficier des mêmes connaissances. Nous avons mis en place depuis 2016 des devoirs communs de technologie et des brevets blancs pour permettre aux élèves de se préparer aux épreuves du DNB.

Je tente de faire preuve de bienveillance auprès de mes élèves, d’être à leur écoute, de rencontrer les parents à leur demande ou à la mienne. Les évaluations que je propose à mes élèves s’appuient systématiquement sur des documents de synthèse et prennent des formes simples et parfois un peu originales (mots-croisés, schémas ou évaluations par questionnaires informatiques, etc.) Je donne rarement de devoirs à faire à la maison aux élèves. Concernant la discipline en classe, je vise aussi la bienveillance en privilégiant la communication et l’échange avec les élèves ou avec leurs parents. Par exemple, ma dernière exclusion de cours remonte à 2014, les heures de retenue sont extrêmement rares et quand il y en a, je tiens à les gérer moi-même pour accueillir l’élève en question dans ma classe et ne pas déléguer la sanction à une autre personne.

Afin de rester dans une vraie dynamique d’enseignement au service des élèves, je m’engage régulièrement dans des expérimentations, comme la classe de 6e sans note (2015) ou l’expérimentation de la plateforme PIX avec mes élèves de collège et de lycée (2017-2019) ou le futur enseignement SNT en 2GT (2019-2020).

Professeur de technologie 2 - Collège

-  Depuis l’avant dernière réforme et l’apparition de l’automatisme en 4e, j’ai créé des maquettes didactiques en automatisme pour faire manipuler les élèves en programmation avec picaxe pour minimiser les coûts du collège.
-  Participation aux EPI :
* 5e : L’eau, ressources à partager (Technologie, Histoire Géographie – Education Civique, SVT). Constitution d’un dossier papier sur comment produire de l’électricité grâce à l’eau, comment dépolluer l’eau et accès à l’eau au Moyen-Orient
* 4e Corps, santé, bien-être et sécurité sur les risques auditifs (Infirmière – Education Musicale – Technologie, Physiques – Chimie, SVT). Constitution de document (papier ou numérique) sur l’échelle du bruit, les acouphènes, propagation du son et fonctionnement de l’oreille.
-  Participation des élèves aux concours castor informatique et algoréa pour faire découvrir aux élèves l’informatique et les sciences du numérique.
-  Participation à un itinéraire éducatif : "Art contemporain : regard sur le monde" pour se questionner sur la nature de l’objet, son sens et sa fonction en entrelaçant les frontières entre art-design-architecture.
-  Mise en place collective (établissement) d’une évaluation par compétence depuis la réforme.
-  Mise en place d’échelles descriptives depuis cette année en hiérarchiser des niveaux de compétences en décrivant les exigences
-  Intégration d’élève d’ULIS dans leur classe de référence pour développer les apprentissages sociaux, scolaires, l’acceptation des règles de vie scolaire et l’amélioration des capacités de communication, même lorsque leurs acquis sont très réduits
-  Prise en charge du groupe ULIS pour développer des projets collectifs comme participer au concours « l’entreprise et moi », présenter une entreprise à des professionnels

Professeur de lettres modernes - Collège

Professeur certifié de Lettres Modernes, 9e échelon.
FIL/FTP - Ouverture ULIS - Collège/Lycée - Accueillir les élèves en situation de handicap
Collège au cinéma - Haut Rhin // Bas-Rhin
FTP - Professeurs principaux
Littérature et valeurs de la République (pour répondre le plus justement possible aux interrogations des élèves sur les différents événements qui se sont produits en France)
Réforme du collège - Formation disciplinaire - Humanités - Lettres et langues anciennes et formation transversale
FTP - Découverte des formations et des établissements des districts de XXX (Pour améliorer ma fonction de professeur principal en classe de 3e)
PSC1 - Formation aux gestes de premiers secours, et remise à niveau régulièrement
Le fait religieux : comprendre pour enseigner (Pour mieux comprendre ce que l’on attend en classe de 6e)
AEM - Développer des compétences de tuteur pour accompagner la prise de fonction des néo-titulaires
Nouveaux programmes du Collège (2010)
Classes de découverte professionnelle module 6 heures hebdomadaires
D’apprentissage à évaluation : écriture invention

Professeur d’Histoire-Géographie - Collège

Mon rôle d’enseignant en histoire-géographie-emc est de transmettre aux élèves dont j’ai la responsabilité des connaissances propres à mes disciplines mais également de leur faire maîtriser des compétences essentielles dans les disciplines que j’enseigne mais également utilisables et transposables dans les autres matières.

Ce travail sur les connaissances et les compétences passe par l’utilisation de supports variés (textes, images, documents statistiques, vidéos…) mais également par des approches variées, notamment sur la manière de questionner le(s) document(s).

Le travail de la rédaction et de l’argumentation correspondant à la compétence « Pratiquer différents langages » occupe également une partie importante de mon enseignement. Les élèves de 3e dispose à ce propos d’une fiche méthode utilisable lors des évaluations.

La différenciation occupe également une place importante dans mon enseignement, aussi bien pour répondre à l’hétérogénéité des élèves (différences entre les niveaux, PPS, PAI) dans les classes qu’à la présence d’élèves issus du dispositif UPE2A-FLS.
Chaque chapitre donne lieu à la réalisation d’une fiche de révision permettant aux élèves de savoir exactement quoi apprendre/réviser en vue de la future évaluation.
Avec ma collègue arrivée l’an dernier, des épreuves communes sont mises en place (Brevet blanc, épreuve commune en 4e).

Le partage des valeurs de la République est un point important et essentiel pour moi. Ainsi, outre les cours d’EMC, à la suite d’évènements importants (Attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan ; intervention sur la nation de laïcité dans le cadre de la semaine de la prévention), j’ai mis en place des temps pour discuter et échanger (je n’aime pas le mot « débat ») sur les notions de liberté, d’égalité et de laïcité. Ces moments ont donné lieu à des échanges intéressants, parfois houleux, mais dans le respect des règles de notre République. En espérant que ces échanges furent fructueux pour les élèves y ayant participé.

Professeur de SVT - Collège - REP+

J’ai mis en place un mode de fonctionnement identique pour chaque séance permettant aux élèves d’avoir un cadre d’apprentissage rassurant ainsi qu’une mise au travail rapide. En classe entière, la séance débute par quelques minutes d’échange, « la minute scientifique », à partir d’un support pédagogique, une photo, un extrait vidéo, un échantillon, présenté par le professeur ou par un élève. Ce moment a pour but d’éveiller leur curiosité et leur esprit scientifique. Le support est soit en rapport direct avec le cours soit avec un fait d’actualité. En groupe, la séance débute par une question de vocabulaire notée sur 2 points.
Afin que les élèves puissent s’assurer que leur cahier soit à jour, mais aussi dans le but de récupérer un cours suite à une absence, un cahier témoin est à leur disposition que je construis au fur et à mesure des séances en même temps qu’eux.
Un lexique et une fiche de révision sont distribués à chaque début de chapitre pour permettre aux élèves d’avoir connaissance des attendus de fin de chapitre.
Chaque activité est présentée de façon identique, avec la ou les compétences évaluées, le constat et le problème général. Il en est de même pour les évaluations.
Selon les besoins spécifiques d’élèves (PAP, PPRE), les activités sont disponibles sous diverses versions : adaptées (exercices allégés, textes à trous, QCM….), avec les syllabes colorées pour les élèves dyslexiques.
Les supports de travail sont variés : activité classique sur documents, travail sur tablettes (logiciel, animation, vidéo), sur ordinateurs, via le blog de SVT pour la classe inversée, observations au microscope, support vivant, ateliers tournants.

Professeur de SVT - Lycée


en 1spé travail en classe inversée et sur la plateforme Eléa.
Plan de travail, cours, texte des exercices faits en classe, QCM et évaluations blanches disponibles plusieurs semaines à l’avance. Correction des exercices, activités, travaux pratiques vues en classe puis envoyées via l’ENT.
Travail sur l’erreur (devoirs améliorables, joker possible) et sur la prise de confiance. Valorisation du sérieux du travail sur Eléa.
Travail en îlots, entraide. Entraînement individuel à l’oral.
Mise en place d’un groupe de soutien méthodologique pour 7 élèves en difficulté.

en Terminale Enseignement Scientifique travail en classe inversée et sur la plateforme Eléa.
Une activité en groupe lors de chaque heure de cours, dont la réalisation sérieuse est comptabilisée lors des évaluations. Travail sur la motivation.
Pas de cours magistral mais une disponibilité complète pour passer de groupe en groupe, répondre aux besoins spécifiques, expliquer les notions importantes du jour et pointer les compétences à développer.

en 2de, maintien d’un mix cours classique/activités au 1er trimestre, cours et documents tous disponibles sur Eléa dès le début du chapitre, passage progressif à la classe inversée au 2d ou 3e trimestre selon l’évolution du degré d’autonomie et d’implication des élèves.

Confinement 2020 : classe inversée pour tous les nveaux. Suivi des travaux réalisés sur Eléa et classes virtuelles via la plateforme du CNED (accent sur les essentiels du cours). Corrections individuelles des devoirs (casier ENT, mail, ou dépôt Eléa).

Professeur de physique-chimie - Collège

Dans la mesure du possible, je m’appuie sur la démarche d’investigation à partir de situations déclenchantes permettant un travail par thème/projet et non par notion, afin de susciter l’intérêt des élèves (recettes de cuisine, articles de journaux, enquêtes scientifiques, bricolage…) et d’éviter de sauter de sujet en sujet, ce qui perd les élèves absents/décrocheurs. Les travaux pratiques, toujours réalisés suivant la démarche expérimentale, permettent aux élèves d’avoir des repères et d’assimiler les notions par répétition, de gagner aussi en autonomie, en automatisme et, pour certains, en confiance en eux. La différenciation, la prise en compte des difficultés (lacunes/troubles dys…) sont aussi plus aisées et peuvent alors se faire à l’oral, sans stigmatisation des élèves concernés.
Les devoirs surveillés, peu nombreux, permettent de positionner l’élève de façon individuelle et les devoirs maison, sous une forme plus ludique, permettent de l’évaluer davantage dans son originalité en rapprochant la discipline de son quotidien pour le valoriser (blog, affiche, nouvelle, mail, rapport…).
Cette pédagogie était efficace sur le moyen et long terme dans un établissement où j’étais le seul enseignant, mais le travail en équipe, dans un grand établissement tel que celui-ci, nécessite une coordination des pratiques, des programmations et des méthodes.
Je me suis donc mis à tester des pratiques différentes, avec la classe inversée (testée ponctuellement sur certains points de méthode), l’utilisation d’outils type FOAD/MOOC (Pronote, Canoprof, plus intuitifs que Moodle) qui permettent de fournir des aides plus motivantes pour les élèves, voire une différenciation, par le biais d’exercices en ligne.
Sur la fin d’année, je compte essayer de travailler sous la forme d’« escape game » pour aborder la partie du programme liée à l’astronomie/au système solaire.
Je poursuis mon utilisation des TICE, avec un TNI et une flexcam personnelle. Le numérique permet une implication et un investissement plus accrus des élèves, apporte une aide aux élèves dys (clé USB) et permet d’approfondir le travail pour les élèves demandeurs, par le biais de recherches-éclairs.
Pour la 4e année consécutive, j’ai fait évoluer ma grille d’évaluation des compétences, dont je ne suis toujours pas satisfait, car la prise en compte de mon utilisation de l’outil, la concertation entre collègues, la saisie dans Pronote et les éléments remontés dans le LSU forment un ensemble difficile à manier. L’échelle descriptive est cependant vitale à mon goût pour permettre le progrès de certains élèves et indiquer le chemin vers l’excellence pour d’autres.

Enfin, sur un niveau moins disciplinaire mais tout aussi vital, le rôle de professeur principal tenu en vie de classe me permet d’accompagner les élèves dans leur travail, leur attitude et leur orientation en les faisant réfléchir sur leurs bulletins, leurs engagements, les ressources de l’ONISEP et des CoPsy/PsyEN de façon individuelle. Les réflexions collectives, sur le modèle du conseil d’élèves peuvent aboutir à la construction du « Parcours Citoyen » (auparavant suivi sur le WebClasseur/Folios) pour faire réfléchir les élèves sur des dysfonctionnements rencontrés et les problématiques modernes.
Les projets de classe ou de groupe (projet lavande, heure bleue, fiches de révision numérique) que j’ai mené ont pu, suivant les années, fédérer les élèves ou permettre une ouverture culturelle.

Professeur d’économie-gestion - Lycée

J’essaie d’adapter mes pratiques pédagogiques en fonction de plusieurs paramètres dont la période d’apprentissage, du niveau de classe et des difficultés de certains élèves. Je prends en considération les études établies par les neurosciences cognitives dont les 4 piliers de l’apprentissage : attention, engagement, retour d’information et consolidation (S.Dehaene), pour animer et construire mes cours.
La pédagogie explicite développera la communication et la confiance tout en exploitant l’erreur l’erreur comme outil de progression.

La pédagogie de détour s’illustre hebdomadairement dans les séances de la mini-entreprise qui rend l’élève acteur de son apprentissage et stimule sa curiosité et son envie de réussir. L’entrée par compétences favorise donc la transdisciplinarité et donne du sens aux actions de l’élève.
Pour tous les niveaux, ma pédagogie est toujours contextuelle, elle favorise le réinvestissement des connaissances en proposant des situations complexes ayant des liens entres elles.
La classe entreprise aide considérablement à relier les enseignements généraux et professionnels, à consolider les savoir-faire et les savoir-être et ainsi préparer les jeunes à leur insertion professionnelle ou à leur réussite dans l’enseignement professionnel.
J’ai intégré des temps renforcés en partenariat avec l’Essec , dispositif pour l’égalité des chances afin de soutenir l’orientation des élèves et la motivation des élèves . D’autres partenariats comme avec celui groupe Accor ou Monoprix développent une réflexion pour leur avenir en essayant . Ces actions favorisent l’engagement de l’élève dans sa scolarité.
Pour les trois niveaux, je m’exerce à appliquer une différentiation pédagogique en prenant appui à la fois sur les outils numériques et sur un travail participatif. La remédiation en ?uvre se focalisera sur les besoins du groupe en favorisant la prise de parole, l’autoévaluation, le tutorat entre pairs et l’estime de soi. Des accents qui répondent aux mutations contemporaines ainsi qu’aux nouveaux programmes d’enseignement à venir dont le chef d’ ?uvre. À cela s’ajoute, un travail écrit et régulier des élèves ainsi que l’utilisation du numérique dans les pratiques de leurs missions en privilégiant un travail collaboratif et coopératif.
Concernant la classe de BTS SAM pour laquelle je suis en charge du socle « Gestion de de Projet », j’oriente une démarche de design thinking qui est une démarche de projet par résolution de problèmes en facilitant non seulement l’interdisciplinarité mais aussi les compétences transverses par niveau. En exemple, leur premier projet repose sur un besoin de la classe de Terminale. Leurs travaux sont réels, identifiables, utilisables et mesurables. Ils ont créé la page Instagram de la mini-entreprise Fais L’Tour.
Consciente que ma patine est un doux mélange entre le privé et le public, mon engagement s’oriente en faveur de l’égalité des chances pour tous J’accompagne mes élèves, en mettant en place des actions qui vont les aider à s’orienter tout en ouvrant un champ des possibles adapté à la réalité économique et des enjeux d’avenir.
La classe inversée : Afin de faire acquérir de l’autonomie aux élèves sans défavoriser le public le plus fragile, j’essaie de faire accepter petit à petit des nouvelles modalités d’usage et d’enseignement en intégrant le concept de la classe inversée. J’ai choisi cette année de le mettre en place sur le thème des facteurs d’ambiance. Ce sujet m’a paru intéressant et accessible car il s’appuie en outre sur une observation quotidienne du marketing sensoriel. Il s’agit donc précisément de recentrer l’apprentissage sur l’élève pour le préparer avant le cours en activité. En classe, j’ai évalué de façon formative et sommative les élèves qui arrivaient à fournir un travail en utilisant les ressources postées sur l’ENT.

Professeur d’allemand - Lycée

Dans le cadre de la classe, mes objectifs en 2de sont tout d’abord de réussir à remotiver des élèves aux profils très hétérogènes et ayant souvent eu un parcours LV2 chaotique au collège, ce qui passe parfois par le français pour être sûre de ne perdre personne.
Toutes les compétences langagières sont mobilisées au cours de projets menés en classe. Les activités et tâches intermédiaires sont réalisées en binômes, ou en équipes mais aussi parfois seuls selon les besoins de concentration. Les élèves ont donc la possibilité de s’entraider et coopérer mais aussi de se concentrer seul sur une tache pour ensuite faire le point avec un binôme, échanger des informations et les stratégies mises en œuvre ( par exemple en CE).
Les différents projets mis en œuvre (voir les bilans des 2 dernières années ainsi que les projets de l’année en cours) ont pour but de faire sortir l’allemand de la classe de 2 manières différentes :
* en mettant à disposition des élèves non germanophones de l’établissement le travail fait en classe afin de le valoriser et d’apporter aux camarades des connaissances culturelles.
* par le biais du voyage et de l’interview d’une personnalité germanophone afin de mettre en pratique les compétences linguistiques et les connaissances civilisationnelles.
Les élèves travaillent aussi régulièrement sur des mises en scène afin de parler le plus possible et d’apprendre à prendre confiance.
Ce travail en 2de permet une continuité en 1re qui aborde d’un côté le programme du cycle terminal dans l’objectif du baccalauréat mais aussi une continuité dans les mises en scène en EO et les projets de fin de séquence permettant aux élèves de valoriser leurs travaux.

Professeur de génie mécanique - Productique - BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits

Classe de 1re année de BTS CPRP :

Avec des étudiants issus de tous horizons techniques (électronique, électrotechnique et microtechnique) et des différentes filières STI2D ou professionnelles, une mise à niveau est réalisée durant les 6 premières semaines.
Les effectifs évoluent également durant cette 1re période jusqu’à la Toussaint avec les affections ParcourSup. Les niveaux sont hétérogènes entre les étudiants.
La stratégie mise en place consiste avec des travaux en binômes :
un ayant des connaissances techniques, l’autre découvrant la spécialité.
L’objectif étant déjà qu’ils apprennent dans un 1er temps à se connaître pour former un groupe classe solidaire, échanger et communiquer.

Une étape importante dans cette année de formation est la sensibilisation à la recherche d’un stage industriel (8 semaines à partir de mi-mai) : éviter que les élèves venant de Bac Pro ne choisissent pas automatiquement l’entreprise partenaire dans leur formation antérieure, guider les ex-STI2D et le motiver à trouver une entreprise dès le stage de découverte (2 semaines) de début décembre

Professeur de génie thermique

Durant mes 18 années de service au sein de l’éducation nationale j’ai
pu intervenir sur différents niveaux, du CAP au BTS. Le public est
différent tant sur l’approche pédagogique sur l’acquisition des
compétences que sur l’approche d’individualisation du parcours de
formation. Avec un public de CAP j’ai eu des difficultés à m’adapter.
Venant d’un autre établissement où j’intervenais essentiellement en
terminale BAC PRO TFCA, TMSEC et en BTS. J’ai décidé à suivre la
formation 2 CA-SH, car j’ai constaté qu’une partie de mes élèves
présentaient des troubles cognitifs. Cette formation m’a permis de
repenser mes séances pédagogiques, mais aussi de réadapter ma façon de
communiquer avec mes élèves. L’utilisation de tablette a permis
notamment à certains élèves d’être plus autonome en atelier grâce à
l’aide de tutoriels vidéo, des schéma et plans plus facilement
visibles.
Un second point me semblait pertinent est le suivi personnalisé de
l’élève. Tant sur le suivi personnel de l’élève que pédagogique. J’ai
constaté durant ma carrière qu’un élève qui est suivi par la famille
et l’équipe de l’établissement réussi son projet professionnel. C’est
l’une des raisons que j’ai demandé à intégrer l’équipe de
Motiv’Action. Sur le suivi pédagogique j’ai mis en place la validation
de compétence au sein de mes groupes classe et Mme la Proviseure m’a
demandé de le déployer sur les CAP du lycée via Pronote. J’ai animé
une formation sur la validation au sein du lycée à destination des
collègues.
Le fait de garder des contacts avec d’autres établissements et
organismes professionnels, me permet de plus de maintenir une veille
technologique que je transfert aux élèves. Des technologies basées sur
l’utilisation du numérique avec la gestion des maintenances ou des
interventions en entreprise, ou encore sur le développement des
installations et les changements de réglementation.

Professeur de maçonnerie - Lycée professionnel

J’ai, ces 20 dernières années, lié mon expérience professionnelle dans le privé et dans le public, à mon enseignement, pour la réussite de mes é lèves et le partage avec mes collègues. Je lie également mon parcours personnel associatif et sportif à mon enseignement.

Les démarches que je mets en place pour la mise en œuvre de mes compétences ainsi que ma contribution pour le développement de tous mes élèves, sont larges.

Je participe aux réunions pluridisciplinaire pour le suivi des élèves et assure le lien avec ma hiérarchie et les responsables légaux de nos élèves. Je suis sur beaucoup de forums de discussions entre enseignants, CPE , chef d’établissements. Je suis les nouveautés des matériaux et nouvelles techniques liés aux disciplines que je dispense.

Je me tiens informé des innovations pédagogiques visant à l’amélioration des pratiques. Je m’inscris à des formations : formateur SST, formation en visio-conférence avec Canopé, je vais à des conférences débats organisé par la MAIF, inscription au CAPPEI en 2021.

Je travaille en lien avec les différents partenaires pour l’orientation des élèves.

Pendant le confinement j’ai dû revoir ma pratique pédagogique via le télétravail, sous forme de Google forms, Padlet, visio via les réseaux sociaux et institutionnels, faire des quizz…

Je contribue aux progrès et au développement en partageant mes travaux sur des forums de discussions d’enseignants, sur les réseaux sociaux et sur Tribu. Cela permet des remises en question régulières sur ce qui fonctionne ou pas.

Le partage de mes compétences est une des clés du progrès et du développement de tous mes élèves et de ma pédagogie. Je fais participer mes élèves tout le temps en classe ou à l’atelier. J’utilise comme pédagogie, les méthodes démonstrative, interrogative et de découverte, avec une approche inductive. J’ai mis en place des entretiens individuels avec mes élèves et avec d’autres élèves que je n’ai pas. Le s entretiens permettent de créer un climat de confiance, l’élève ne se sent pas exclu, il est valorisé (et réprimandé quand il le faut) et il a un œil critique sur la pédagogie et le contenu des cours dans le but de pouvoir progresser d’avantage. Les entre tiens sont faits pour lutter contre le décrochage scolaire.

2 -­ L’agent inscrit dans une dimension collective

En vous appuyant sur quelques exemples concrets et contextualisés vous pouvez analyser votre participation au suivi des élèves, à la vie de l’école/l’établissement et votre implication dans les relations avec les partenaires et l’environnement (20 lignes maximum), par exemple :

  • participation aux instances de l’établissements (conseils d’administration, commissions, conseil pédagogique)
  • projets interdisciplinaires ;
  • projets menés avec les collectivités (mairie, conseil départemental, conseil régional) ;
  • projets menés avec des partenaires extérieurs (artistiques, culturels, associatifs...) ;
  • organisation d’événements dans l’établissement : journée portes ouvertes, journées à thème, cross ;
  • organisation de sorties et voyages scolaires ;
  • prise en charge d’options (européennes, internationales, informatiques...) ;
  • participation à des expérimentations...

Premier degré

Professeur des écoles - Ecole maternelle - GS

Mon implication est double : enseignante et directrice.

suivi des élèves : tant dans ma classe que les deux autres classes de l’école.
Je relève et analyse régulièrement le suivi de mes élèves. Je suis les élèves en difficultés scolaires des deux autres classes (APC, pratiques didactiques, suivi des résultats, remédiations). Je suis présente aussi à la demande de mes collègues lors de certains RDV parents.

vie du RPI : Nous formons une équipe de direction solide où les différentes personnalités se complètent. Le dialogue est constructif et l’entraide importante.

vie de l’école : S’insuffle la dynamique de l’école portant les gros projets (marché de Noël, fête d’école, sorties scolaires avec ou sans nuitées), je guide de plus les plus petits projets de l’école (le calendrier, la fête de la citrouille, les 100 jours, soirée portes ouvertes...).
Je suis présente à l’ensemble des réunions parents de mes collègues (rentrée, projets d’année, classe verte ..)

vie de classe : Porteuse des projets concernant la classe verte, projet intergénérationnel ... inclusion d’une élève...

partenaires : Je suis très présente, et dans le dialogue (parents, mairies, SIVOS). Je mets en place un langage structuré, raisonné mais je sais m’ouvrir à la discussion.
Les relations sont saines et cordiales.
Je n’hésite pas à répondre aux sollicitations diverses et variées.

Professeur des écoles - Ecole maternelle REP - PS MS

Etant professionnellement et personnellement engagée dans des démarches participatives (avec l’OCCE - création d’un document repris au niveau départemental-, participant activement à des échanges de pratiques et de préparations sur des réseaux sociaux...) et environnementales, la collaboration et l’écologie sont des leviers au cœur de ma pratique.
- Au sein de la classe, les élèves sont encouragés à discuter, à partager, à travailler ensemble, à exprimer leurs émotions (thème récurrent et relié à tous les autres), à gérer eux-mêmes leurs conflits. Les relations adulte (PE ou ATSEM)/enfant et entre adultes (PE-ATSEM- parents) s’exercent en utilisant les mêmes principes : confiance, écoute et bienveillance, certaines se sont renforcées pendant le confinement.
- Au sein des niveaux, nous travaillons de façon collaborative mais en toute liberté avec des outils communs (ACCES, boites autonomes, certaines évaluations) des moments de regroupement de classes (décloisonnement, moments festifs, sorties communes, gymnase par deux classes avec des installations communes aux quatre classes de PS/MS)
- Au sein du cycle, nous avons des projets communs et des sorties communes (cette année sur le thème de l’environnement et de l’alimentation).
- Au sein de l’école : jumelage avec une classe de CM1 : lecture, cuisine, jeux de société, bricolage, moments festifs (cette année : carnaval). Partage également sur l’école : exposition annuelle, ventes communes...
- Au sein du REP : livret d’évaluation commun, programmation culturelle commune.
- Au sein de la ville et de la planète : les projets scolaires sont souvent pensés autour de l’écologie, le bien être, la culture et l’environnement proche (randonnée dans la ville, cinéma, visite d’un maraîcher (Chigot), thème du jardin, des insectes, du jardinage, des arbres (j’ai d’ailleurs eu la chance de participer à une formation MPLS sur le thème de la forêt) ...

Professeur des écoles - CP dédoublé en REP

Engagement sur le projet "CP dédoublés" avec un travail en binôme avec XXX (emplois du temps identiques, échange quotidien d’élèves, regard croisé sur chaque élève ...)
Création d’évènements au sein de l’école (fête du 100è jour, rallye-lecture, défi-maths...)
Tuteur de Service Civique.
Projet d’évaluations identiques (tout au long de la scolarité pour mesurer/visualiser les progrès des élèves) impulsé au niveau de l’équipe XXX.
Projets CTEA durant plusieurs années.
Projet d’école à 4 jours et demi avec le samedi, en lien avec la chronobiologiste XXX.
Visites à la médiathèque chaque année.
3 spectacles à la salle "Pablo Picasso" d’XXX.

Professeur des écoles 1 - CP

Pour le suivi des élèves, les évaluations nationales (je faisais passer le DAAL avant) sont une bonne base. J’utilise les outils mis à disposition sur Eduscol pour remédier aux difficultés de certains, en classe entière, en APC ou en différenciation pédagogique.
Au niveau de l’école, plusieurs projets sont prévus cette année dont un projet culturel (depuis quelques années maintenant avec une plasticienne) en lien avec le projet d’école (deux projets par cycle cette année).
Chaque fin d’année scolaire est également clôturé par la fête de l’école (kermesse, spectacle, danses et chants, exposition,...).
Différents projets sur cette année 2019/ 2020 : la fête des 100 jours, intervention du SMETOM, tri des papiers, recyclage des matériaux, récupération des bouchons, Ecole et Cinéma, spectacles à la Bergerie, jeux de piste à la médiathèque, liaison GS/ CP (rallye photo, visite de l’école, échange de dessins), Carnaval, Projet EPS mené avec un intervenant extérieur de la Communauté de Communes de la Brie Nangissienne, rituels du temps qui passe, chaque jour compte, le potager partagé, « Nettoyons la nature » au printemps,...

Professeur des écoles 2 - CP

1. Avec Mme X la maître + : depuis septembre 2016, mise en place de fonctionnements de classe qui semblaient difficilement applicables avant (ex : travail en ateliers, travail en demi-classe etc.). Échanges hebdomadaires afin de travailler sur des compétences spécifiques et/ou avec des élèves ayant des besoins particuliers.

2. Avec Mme Y la PsyEN, et les professionnels paramédicaux : suivi des élèves en difficultés et mise en place des conseils donnés par ces spécialistes afin d’aider au mieux ces élèves.

3. Avec M. Z mon collègue de CP : choix de supports en maths et lecture commun après évaluation des différentes méthodes proposées en amont.

4. Relations avec les parents : Communication régulière par le biais de rencontres formelles ou informelles fréquentes.
Dans le cadre de la liaison GS/CP : réunion d’informations en juin avec les parents des futurs CP. Accueil des GS pour leur faire découvrir l’école élémentaire autour d’une visite, de la lecture d’une histoire et d’un goûter.

5. Avec l’ensemble des collègues : élaboration de projets communs, comme la semaine de la Romanité où les élèves, par tranches d’âges, visitent des monuments romains de la ville de Nîmes - de sorte à ce qu’un élève ait pu voir au moins une fois tous les monuments romains de la ville au cours de sa scolarité dans le cadre du PEAC - et participent à des ateliers tout au long de la semaine.

6. Pour la 2e année consécutive, notre classe participera à une rencontre inter-circonscriptions d’athlétisme qui sera la validation de la séquence menée en classe, sous forme ludique et favorisant les rencontres d’autres élèves d’autres écoles.

Professeur des écoles - Ecole rurale

J’enseigne dans cet établissement depuis 2012 et j’ai la chance d’évoluer dans une équipe enseignant positive et dynamique. La labellisation éco école déchets obtenue en juin 2018 illustre parfaitement l’étroite collaboration et la dynamique des projets menés avec Mme XXX, directrice de l’école (voir pièce jointe), les élèves et les parents.
Nous avons à cœur d’investir nos trois classes dans des projets fédérateurs : labellisation éco école solidarité, chorale d’école, exposition du GAAP, rencontres sportives inter école de fin d’année…
Le suivi des élèves est individualisé avec la mise en place d’un outil informatique.
Lors des activités pédagogiques complémentaires, nous prenons en charge les élèves des autres classes pour croiser les regards et analyser les besoin spécifiques de chacun.
Les échanges avec les élus de XXXXX, les bénévoles de la bibliothèque et les partenaires locaux sont nombreux et riches. Cette année l’objectif de labellisation éco école solidarité nous amènera à travailler avec le centre d’accueil des jeunes migrants situé sur la commune avec des après-midi citoyens (nettoyage de la commune). Lors du premier COPIL, des propositions d’après-midi jeux de société et rencontres sportives ont émergé.
Les élèves sont également très investis lors des commémorations du 11 novembre avec lecture de textes autour d’un habitant de Saint Clément mort à Verdun, exposition de leurs BD réalisées avec Kieran en mairie fin novembre et animation du « Cultur’ en bus » de la communauté de commune le 29/11.

Professeur des écoles - CM1

Depuis déjà 6 ans, nous travaillons ensemble avec Melle .... et Mme ..... J’ai la chance de faire partie de cette petite équipe dynamique, motivée et très professionnelle. Nos échanges sont (très) nombreux et riches. Chacune, grâce à ses compétences et sa personnalité, apporte aux autres. L’entraide est permanente. C’est un réel enrichissement personnel de pouvoir travailler ainsi. Nos réunions officielles sont conformes aux demandes de l’institution. Nous travaillons également avec les enseignantes des deux autres écoles du RPI.
D’un point de vue pédagogique et dans le cadre de notre projet d’école, nous avons mis en place depuis l’année scolaire 2016/2017, un classeur de référence commun à toute l’école qui suit les élèves du CE2 au CM2. De même, nous utilisons les mêmes supports pour les élèves (lutin histoire/géographie/sciences/EMC avec même système de couleur, classeur d’archivage, cahiers du jour, calcul mental (même méthode), rituels en anglais chaque matin)...
D’autre part, un décloisonnement (limitation due à la situation sanitaire) a lieu tous les mardis dans notre classe : Mme .... enseigne l’anglais à mes élèves et j’enseigne l’EMC et l’EPS à ses élèves.
Lors des activités pédagogiques complémentaires, nous prenons parfois en charge les élèves des autres classes pour croiser les regards et analyser les besoin spécifiques de chacun.
Depuis avril 2020, nous avons mis en place un blog de l’école. Nous ne maitrisons pas encore complètement cet outils mais progressons, ensemble, là-dessus.
Dans notre école, nous proposons divers projets aux élèves. Ces projets motivants permettent de donner du sens aux apprentissages et favorisent les échanges entre élèves.
Les années passées, nous avons pu organiser des classes découvertes, des projets artistiques, des visites culturelles et autres.
Cette année, deux projets principaux sont en cours : projet PACTE autour de la danse Hip-Hop pour toute l’école et un projet interdisciplinaire spécifique à notre classe autour du handicap et de la différence (correspondance avec l’IME de .... et rencontre en période 4 pour une journée Handisport).
D’autres "petits" projets ponctuent notre année : cercle des chercheurs en résolution de problèmes (partenariat avec le RASED), marché de noël avec spectacle, journée "jeux de société" avec les parents, Décathlon, rallye-lecture et bien d’autres.
Je pense entretenir de bonnes relations avec les familles de mes élèves (communication régulière via le cahier de liaison, mail ou par téléphone, écoute attentive et mutuelle). Nous renseignons 2 fois par an (janvier/juin) le LSUN et proposons un rendez-vous individuel (au minimum) à chaque famille en février.
Enfin, je suis la trésorière de l’OCCE pour toute l’école.

Professeur des écoles - CM1 - REP+

L’année dernière, j’ai transmis deux bulletins dans l’année. Cette année nous procédons sur l’école avec un bulletin par période. Tous les ans je reçois individuellement chaque famille au mois de janvier pour faire le point sur la scolarité de leur enfant et bien entendu plus tôt dans l’année si besoin.
Tous les ans, je m’efforce de solliciter l’aide, extérieure à la classe, la plus approprié pour les élèves en grande difficulté en fonction de leur comportement, des évaluations de début d’année, et du retour des enseignants précédents. L’an dernier, j’ai mis en place 2 PPRE et 1 PAP, en concertation avec les familles et le médecin scolaire. Cette année une évaluation du pôle ASH doit se mettre en place en lien avec une orthophoniste.

Je suis délégué USEP pour l’école depuis 2 ans.
L’année passée, nous avons organisé, avec M. XXX, une journée d’intégration pour les CM2 dans le village de XXX.
Il y a deux ans, nous avons organisé un bal, ouvert aux familles, dans le cadre du dispositif XXX avec deux autres collègues.
Je ne désespère pas d’arriver à mettre en place Edumoov au sein de l’école.
Mise en place depuis deux ans d’un décloisonnement entre enseignants de cycle 3 sur les disciplines sciences, géographie et histoire.
Cette année, avec la classe de Mme XXX, nous avons participé aux commémorations du 11 Novembre.

Après avoir, l’année dernière, fait participer ma classe au concours des Petits Champions de la Lecture, je suis, depuis cette année, organisateur départemental de ce concours.
J’ai organisé un moment sportif et convivial sur le temps de midi l’année dernière pour tous les enseignants d’élémentaire du plateau.
Je participe, dans la mesure de mes capacités et disponibilités, aux manifestations organisées par les parents d’élève.

Professeur des écoles - CM1-CM2

Le confinement printanier m’a permis de (re)mobiliser les familles sur l’importance du lien entre elles et nous. J’ai réactivé le site internet de la classe (http://…….) qui a soutenu l’intense travail fourni par les parents, les enfants et moi-même. L’utilisation d’une application nous permet des contacts rapides et efficaces, avec des parents jusqu’à présent respectueux des bonnes manières numériques. Cette application permet également la constitution au cours de l’année d’une sorte de cahier de vie présentant les points forts de nos apprentissages. La curiosité naturelle des parents est ainsi satisfaite, et ce regard sur les réussites de leur enfant contribue à donner du sens au travail scolaire demandé à la maison. L’application permet également la transmission des devoirs et des leçons pour les absents.
Nous participons à trois concours de mathématiques et de programmation : Castor, Algoréa et Kangourou. Nous recevrons cette année un ingénieur de l’aérospatiale. J’encourage l’ambition, du CAP au doctorat, en particulier chez les filles qui se projettent plus difficilement dans les métiers dits masculins. J’encourage fortement les habiletés manuelles, tout spécialement en cette année 2020 déjà très chargée en pratiques numériques durant le confinement.

Le travail au jardin est mené depuis 6 ans, en lien avec les CP depuis 3 ans. Cette coopération fonctionne extrêmement bien et je recevrai bientôt des enfants avec qui les apprentissages scolaires et manuels pourront aller encore plus loin. C’est un lieu de découvertes et de joie. Nous souhaitons renforcer notre travail en lien avec la mairie et les parents. Nous travaillons également avec les élèves de maternelle de Mme …... depuis 2 ans (plantations, observations). La coopération avec mes collègues de cycle 3 est un peu plus difficile étant donné le turn-over sur la classe de CE2-CM1 et le partage des CM2 entre deux maîtresses, mais nous parvenons bon an mal an à trouver deux ou trois projets communs (rallyes maths / lecture essentiellement).
Sous l’impulsion de Mr ……., nous allons participer au projet départemental de jeu d’échecs.

Je laisse chaque année de la place pour des projets spontanés des enfants. Cette année les filles de CM2 engagent une correspondance avec d’autres classes impliquées dans la "Météo des Ecoles". Les autres élèves réclament plutôt des projets autour du bois (réparations, construction).

Professeur des écoles - CM2

Le suivi des élèves :
J’efectue le suivi des élèves via les corrections quotidiennes de leur travail en classe, mais également de l’apprentissage à la maison.
Ce suivi, je le note dans le cahier de suivi des élèves de la classe. Ce cahier me sert à garder une trace des évolutions (positives ou négatives) de chaque élève de la classe.
Je les évalue régulièrement afin de repérer les élèves qui ne progressent pas au rythme du niveau, de repérer si certains décrochent et y apporter une remédiation rapide. Cette évaluation est reportée dans les bulletins trimestriels, remis aux parents lors d’une réunion bilan.
Les parents font partie intégrante de la vie de classe. J’estime que nous sommes partenaires, je leur explique cela dès le début d’année. Cela afin de faire progresser les élèves et pour le bon développement de l’enfant, il doit sentir que les adultes qui l’entourent parlent d’une même voix.
Ce lien avec les familles est facilité par l’utilisation du blog de classe, où est posté régulièrement des informations, des photos et des vidéos.

Participation à la vie de l’école :
Dès le premier jour de l’année, tous les CM2 ont accueilli les CP en musique.
Nous travaillons essentiellement par niveau de classe. Ce travail est très enrichissant. Nous avons élaboré des programmations communes. Nous faisons des échanges de services, nous échangeons des documents pédagogiques et nous travaillons ensemble autour de projets communs : une chorale pour le spectacle de la Sainte Cécile, un projet mythologie, le projet de la semaine du gout et la classe de découverte.

Relations avec les partenaires de l’école :
Je fais partie des bénévoles du Conseil Municipal des Enfants, cette association permet aux élèves de CM2 de participer à la vie citoyenne de la ville. Cela me permet d’avoir une vision de ce qui est fait pour les enfants par la municipalité et d’en être un relai.
Je suis également investie dans le projet communal de collecte solidaire par les établissements scolaires. Ma classe est donc l’ambassadrice de ce projet pour l’école.
En parallèle de ces projets forts, je suis en lien avec la médiathèque (projet programmation au mois de novembre), le théâtre, la maison des arts plastiques, l’association USEP.

Professeur des écoles remplaçant - REP+

Je m’appuie sur les partenaires présents dans chaque établissement (AESH, ATSEM, Services Civiques, Intervenants extérieurs…) et collabore avec eux pour assurer une journée de classe aussi normale que possible pour les élèves et m’adapter à leur besoins éducatifs particuliers.

Je communique avec les parents autant que possible pour les rassurer sur le déroulement de la journée et maintenir une liaison école-famille efficace.

Je collabore étroitement avec les membres de la brigade REP+ via les réseaux sociaux afin d’échanger toute information utile à la bonne mise en place de nos remplacement et n’hésite pas à partager des ressources, idées d’activités ou outils numériques (logiciels ou matériels) pouvant être mises en place lors de nos remplacements.

J’apporte aussi, quand cela est possible et / ou nécessaire, une plus-value technique et pédagogique sur l’utilisation des outils numériques en classe aux équipes pédagogiques titulaires : dépannage, optimisation technique et idées d’utilisation pédagogiques des outils numériques dont ils disposent.

Lors de mes journées de disponibilité, j’assiste au mieux la directrice et les collègues de mon école de rattachement pour les tâches administratives et de gestion de la vie scolaire et dans l’aide pédagogique au besoin.

Professeur des écoles spécialisé déficience auditive

Nous avons mis en place un groupe de discussion pour le suivi des élèves, les points forts du jour, les difficultés mais aussi les absences, les demandes d’accompagnement exceptionnelles (sorties…).
Avec ma collègue du XXX sur le site de XXX, nous partageons un cahier journal en ligne afin de voir rapidement les activités en cours notamment lors de mes remplacements.
De nombreux temps d’échange informels avec le service médico-social permettent d’instaurer une coopération plus étroite mais aussi d’enrichir mes pratiques.
J’ai participé au projet de réseau (collège XXX ) en Novembre 2018 afin d’envisager des actions communes au sein de nos établissements.
Avec mes collègues de Cycle 1 (Site XXX), je participe au Graf sur le vocabulaire ritualisé (les vêtements) ainsi qu’à la semaine académique sur les univers sonores pour lequel je mets à disposition le matériel utilisé par mes élèves.
Un projet liant le PEJS, l’école et le conservatoire de XXX est en cours. Celui-ci devrait se mettre en place dès la rentrée 2019.

Professeur des écoles - ITEP

Je collabore avec de nombreux partenaires pour effectuer le suivi des élèves. Il me semble primordial d’établir une relation de confiance avec les familles et les collègues (enseignants de l’école et équipe pluridisciplinaire) afin de travailler avec un objectif commun : répondre aux besoins des élèves.

Ainsi, au sein de l’institution, je participe aux réunions plénières avec l’ensemble du personnel de l’institution et aux réunions pédagogiques régulières avec mes collègues enseignantes et la coordinatrice pédagogique.

Au sein de l’antenne, je prends part à des réunions pluri-disciplinaires hebdomadaires (Synthèse) autour des projets des élèves, des réunions « fonctionnement » hebdomadaire avec l’équipe éducative, à une réunion de rentrée- Rencontre familles (septembre) mais également à un groupe Analyse de Pratiques en équipe pluri-disciplinaire (3 fois par an).
Je rencontre aussi la famille autour de la co-construction du Projet Personnalisé d’Accompagnement et les différents partenaires (ASE, CATTP, …) et personnels travaillant avec l’enfant (orthophoniste)

Au sein de l’école, je participe à des réunions hebdomadaires avec l’éducatrice de classe, aux Conseils des Maîtres, Conseil de Cycle, Conseil d’école, aux équipes Educatives – Equipes de Suivi de Scolarisation, à des rencontres Parents autour du Livret Scolaire de leur enfant et à des réunions-bilan avec l’équipe enseignante et la directrice de l’ITEP.

Professeur des écoles - Aide relationnelle - RASED

Le suivi d’un élève démarre à partir d’une demande d’aide, par un enseignant, un directeur, un parent ou l’Inspecteur de l’Éducation Nationale.

En premier lieu j’observe : identification de la difficulté, échange de regards, observation en classe, recueil d’informations en synthèse RASED, avec l’enseignant, en conseil de cycle, en réunion d’équipe éducative ou de suivi de scolarité, en entretien avec les familles, avec le PPRE, avec l’outil Profil 125 et avec les divers bilans qui ont pu être faits (orthophoniste, psychologue, UETA, etc.).

Ensuite j’analyse : en synthèse et avec les enseignants, quelle va être l’aide la plus adaptée pour cet élève. J’essaie de comprendre les besoins de l’enfant et de proposer ce qui peut être mis en œuvre pour l’aider : APC, stage RAN, aménagement en classe, inclusion dans un autre niveau, différenciation pédagogique, co-intervention, atelier de prévention, remédiation individuelle ou en groupe, bilan complémentaire vers un service extérieur.

Enfin j’évalue : en faisant un bilan des divers dispositifs, en rencontrant les différents partenaires (enseignant, famille, services extérieurs, RASED, etc.), en utilisant divers outils d’évaluations qui peuvent être mis à ma disposition (bilan scolaire, psychologique, Profil 125…) et en poursuivant ou réajustant les propositions, les projets et les orientations en fonctions des difficultés de l’élève.

Une mise au point régulière sera faite afin de suivre l’évolution de l’élève, jusqu’à l’arrêt du suivi.

Professeur des écoles - ERUN ASH (enseignant référent pour les usages du numérique)

Mes missions au sein des circonscriptions de XXX ASH et XXX ASH peuvent être décomposées en 6 axes, m’amenant à collaborer avec une grande diversité de personnels et partenaires :
1/ L’assistance technique (matériels et outils institutionnels) auprès des équipes de circonscription ainsi que l’assistance des personnels enseignants sur les outils institutionnels (ex : Eduline, Magistère, Messagerie).
2/ Le suivi et l’amélioration des procédures du dossier départemental "Matériels Pédagogiques Adaptés" ainsi que l’assistance aux familles et enseignants concernés par les dotations de matériels.
3/ La formation et l’accompagnement afin de favoriser l’intégration des outils numériques aux pratiques pédagogique auprès des contractuels (AVS), personnels enseignants, personnels de direction : visites conseil, formations inscrites au PAF, formations de circonscription, formations à la demande de groupes de collègues volontaires.
4/ La veille pédagogique, institutionnelle, juridique et déontologique notamment par le biais de la gestion du site XXX et les conseils apportés aux équipes de circonscription et aux équipes enseignantes.
5/ La contribution technique aux projets de la circonscription : Dispositif Dys-TUIC, Forum XXX ASH, Evaluations EMS, Tableau de Bord ULIS, Ecole Inclusive...
6/ La participation à la réflexion et à la mutualisation départementale dans le cadre des journées de regroupement et par le travail collaboratif via la liste de diffusion départementale du réseau ERUN.

Second degré

Conseiller Principal d’Éducation

En ce qui concerne mon investissement dans la vie de l’établissement, il commence par ma participation à la réunion hebdomadaire de direction élargie et aux différentes instances : conseil pédagogique, conseils de classe, CESC… Ce dernier nous permet de travailler avec les partenaires extérieurs (Mairie, BPDJ, APSXXX, Maison des adolescents…).

Via le CVL, afin de mettre en place les diverses actions, je suis amenée à travailler en partenariat avec les enseignants, les acteurs internes (MDL, éco-délégués, infirmière, documentaliste…) et externes (XXX, Croix Rouge…). J’ai pu participer également cette année à la réunion du réseau de professionnels pour la prévention de la radicalisation.

Avec la vie scolaire, nous sommes partie prenante des moments forts de l’établissement en participant aux journées Portes Ouvertes, à l’organisation des examens. Nous sommes en charge de l’organisation des inscriptions de fin d’année.

Concernant le suivi des élèves, nous réunissons un GPDS par niveau une fois par période : présence de l’assistante sociale, l’infirmière, la psychologue EN, la coordonnatrice MLDS et Mme XXX, Proviseure adjointe. Nous évoquons les élèves en décrochage scolaire du fait de leurs absences ou résultats scolaires ainsi que les élèves rencontrant des difficultés sociales, familiales, de santé et proposons des actions pour les accompagner.

Un suivi des classes par assistant d’éducation référent permet une plus grande réactivité dans la lutte contre l’absentéisme, qui se décline sous diverses actions : entretiens éducatifs, remédiation, accompagnement sur une réorientation, courriers, signalements, suspensions de bourses…

Le suivi de cohortes des CPE permet un meilleur suivi des parcours des élèves, une meilleure liaison d’une année sur l’autre avec les professeurs principaux.

Professeur documentaliste 1 - Collège

Je participe à des projets culturels qui impliquent tous les élèves.
En septembre, dans le cadre d’un projet proposé par une institution scientifique, notre établissement a été sélectionné pour qu’une classe de 5e rédige un article scientifique sur les risques qu’encourent les astronautes à séjourner dans l’Espace. Une journaliste est intervenue pour aider les élèves à rédiger leur article qui sera prochainement publié dans un magazine scientifique. Les élèves ont aussi créé des illustrations sur le thème de l’Espace qui seront exposées au CDI. Les élèves présenteront leur travail lors d’une journée thématique en présence de personnalités scientifiques et du Recteur d’Académie. Ce projet interdisciplinaire a impliqué mes collègues de SVT, de Lettres et d’Arts-Plastiques.

En octobre, j’ai organisé avec ma collègue de Lettres une visite de la médiathèque de xxxxxx pour les élèves de 6es. L’équipe de bibliothécaire a invité les élèves à résoudre une enquête policière avec les tablettes tactiles.

En mars, j’accompagnerai les élèves de 4e et 3e en Angleterre.

Dans le cadre de la Semaine de la Presse, xxxxxxxxxxxx, journaliste au Monde, interviendra au collège auprès des classes de 4e pour évoquer son expérience et le rôle des journalistes dans la société.

En avril, l’auteure et journaliste xxxxxxxx xxxxxxxx est invitée au collège et rencontrera la classe de 3e. Le partenariat avec la librairie de xxxxxxxxxx a été déterminant pour l’organisation de ce projet.

Je participe aux instances de l’établissement.
Je suis membre du CA, du CESC, du conseil École/Collège ainsi que du conseil pédagogique. Je participe enfin aux conseils de classe du niveau sixième.

Concernant les projets éducatifs
Mme xxxxxx, CPE du collège, m’a invité à rejoindre le CVC pour accompagner des élèves volontaires qui ont choisi de travailler sur la sensibilisation au tri des déchets au self et à l’aménagement du nouveau foyer.

J’assure aussi le tutorat d’un élève de sixième pour l’aider à surmonter ses difficultés d’intégration avec ses camarades. Le tutorat est suivi par le chef d’établissement, la CPE et la famille.

Je travaille avec l’infirmière pour sensibiliser les élèves au harcèlement et au cyberharcèlement. Nous interviendrons au printemps sur cette thématique dans toutes les classes en co-animation avec le concours de Mme la CPE.

Depuis mon arrivée au collège, j’ai accepté la mission de référent RRUPN pour aider l’équipe pédagogique à développer ses pratiques numériques. J’administre le GAR avec le chef d’établissement. Je suis intervenu récemment en conseil pédagogique pour évoquer auprès de mes collègues les nouveaux services numériques du GAR.

La politique documentaire, qui sera prochainement rédigée pour les besoins du projet d’EPLE, rappellera l’ensemble des projets éducatifs, culturels et professionnels cités précédemment.

Professeur documentaliste - Lycée

Plusieurs constats faits durant ma première année au lycée xxxx ont orienté mes démarches et réalisations.

Tout d’abord, le CDI enregistrait une fréquentation particulièrement faible et le fonds documentaire, pourtant riche, était très peu utilisé.
Je me suis donc appliquée à développer une communication efficace pour faire connaître le CDI comme lieu de lecture, de travail, de culture et d’information pour les élèves, les étudiants et les enseignants.
J’ai œuvré pour créer un espace agréable et offrir un accueil de qualité à tous les publics. La signalétique a été entièrement revue, le fonds documentaire a été repensé (augmentation des supports numériques, création d’un fonds mangas, achat d’ouvrages de littérature jeunesse).
J’ai également mis en place des séances de découverte du CDI et de ses ressources pour toutes les classes de seconde et sur demande pour les autres niveaux. Régulièrement, j’organise des actions visant à mettre en valeur le fonds et promouvoir la lecture.
Durant le confinement, il m’a semblé indispensable de préserver cette dynamique en conservant un contact régulier avec l’ensemble de la communauté éducative. Via l’ENT, nous avons envoyé deux fois par semaine une lettre proposant des ressources pédagogiques, des applications, des activités, des conseils pour travailler, se distraire et se cultiver.

D’autre part, constatant un réel besoin, j’ai orienté une partie de mes pratiques pédagogiques sur l’apprentissage d’une culture de l’information et des médias à travers différents projets et séances menés de manière transversale avec d’autres collègues du lycée et du supérieur. Développer les compétences info-documentaires et numériques des élèves, les aider à adopter des conduites responsables des outils numériques me semblent des éléments fondamentaux de mon métier. Cette volonté pédagogique s’inscrit également dans l’élaboration de fiches outils, dans une utilisation quotidienne d’outils et médias numériques, ainsi que dans une veille professionnelle régulière.

En tenant compte de la singularité du lycée, l’ouverture culturelle et professionnelle m’a également semblé une priorité. Cette démarche prend différentes formes : publication d’une lettre d’information mensuelle, création et gestion d’un compte twitter, communication sur les actualités culturelles et scientifiques, affichages relatifs à l’orientation, animations ponctuelles (concours, rencontre avec un auteur…), semaines thématiques, expositions...

Professeur documentaliste 2 - Collège

Voici quelques exemples qui témoignent de mon implication pour ouvrir le CDI sur son environnement et pour moi-même participer au suivi des élèves dans des contextes variés :
- Je suis à l’initiative de sorties pédagogiques en lien avec ma discipline mais aussi avec les autres (par exemple bientôt l’exposition Ubisoft à la Gaîté Lyrique pour les 4° qui mêle Mathématiques et Technologie ou l’exposition Corps et Sport à la cité des Sciences en lien avec l’EPS).
- Je rédige des articles pour le site du collège afin de rendre visible les actions menées. Je réfléchis actuellement à une utilisation collaborative du blog du CDI (actualités rédigées par des élèves / coups de cœur de lecture...)
- J’ai fait partie de l’équipe pédagogique du Séjour ski pour les 4° (pendant 3 ans) qui avait pour objectif de développer la cohérence entre les deux classes du site et favoriser l’entraide.
- J’ai participé puis coordonné la résidence d’artistes de danse contemporaine.
- Je suis à l’initiative de la classe à PAC (6°) dont le thème est cette année le Design fiction.
- Je travaille avec Mme XXX (Français) sur le projet du Comptoir des lecteurs (prix de littérature jeunesse pour les deux classes de 6°), de la sélection des œuvres au défi lecture final en passant par la venue d’écrivains au CDI.
- Je participe aux projets avec la XXX qui concerne les deux classes de 4° (projet Théâtre / projet son et image) avec Mme XXX et Mme XXX (Histoire Géographie)
- Je travaille avec Mme XXX et la vie scolaire avec, par exemple, l’élaboration d’un fonds de documents pour la permanence afin que les élèves puissent avoir accès à la presse et à la lecture sur ces temps là.
- Je coordonne cette année le projet Collège au cinéma (5°B)
- Je travaille en collaboration avec Mme XXX professeur documentaliste sur le site Bercy notamment en terme de politique d’acquisition, d’échange de documents et de mutualisation de nos connaissances.

Professeur d’anglais - Collège

Je suis professeur principal de 6e depuis une dizaine d’années. Cette classe représentant une étape importante dans la vie des enfants et de leurs parents, je suis soucieuse de communiquer au maximum avec les familles et l’établissement pour que tout le monde puisse avancer en harmonie et aider l’élève à progresser dans les meilleures conditions. Concernant les élèves à besoin spécifique, ils sont vus en priorité. pour ceux nécessitant un suivi régulier, je rencontre les familles une fois tous les 15 jours pour pointer les progrès et les choses à encore améliorer. Je demande aussi aux enfants d’être présents pour les responsabiliser.
Concernant tous mes élèves en général, j’adapte mes évaluations en fonction des PAPS bien sûr et privilégie l’évaluation orale dans certains cas. Je pratique aussi souvent l’auto- évaluation pour les amener à avoir une vision la plus objective possible sur leurs performances. En cas d’échec, je pratique de la remédiation avec les enfants concernés et leur propose un travail "seconde chance" généralement très apprécié.
En ce qui concerne la vie de l’établissement, j’ai participé à des courses de solidarité organisées dans mon précédent collège pour lever des fonds et aider tout le monde à partir en voyage. J’ai aussi participer à des projets inter- disciplinaires en collaboration avec une collègue de mathématiques pour préparer un voyage à New-York en fonction d’un budget donné.J’ai aussi participé à tous les projets d’équipe, Big Challenge, décorer le collège et le réfectoire au moment de Thanksgiving, envoyer des cartes de voeux à la famille royale etc...
Pour finir, j’ai aussi été volontaire pour encadrer à quatre reprises des stagiaires ( deux à 18h et deux à 9h) comme tutrice, fonction dont j’ai retiré nombre de choses positives et enrichissantes.

Professeur d’anglais - Collège - REP+

S’INVESTIR DANS LE CYCLE 3 : Dès son apparition dans les textes officiels, le cycle 3 à cheval sur le 1e et le 2e degré est apparu comme une entité nécessaire et évidente. J’ai été très vite investie, à ma demande, d’une mission : celle de faire vivre le cycle 3 au sein des écoles de notre secteur et a fortiori de notre réseau REP+. Cette mission, menée avec sérieux pendant 2 ans et plus globalement, ces liaisons, m’ont permis de travailler en étroite collaboration avec plusieurs enseignants du 1e degré, avec les conseillers pédagogiques d’XXX et avec XXX (notre coordonnateur REP+). Elle a permis, entre autres, la création d’un document commun au cycle 3. La liaison avec le lycée, que j’appelle de mes vœux depuis 2015, est plus difficile à mettre en place, ce que je regrette.

TOUJOURS AVOIR UNE VISION GLOBALE , telle est mon obsession. Cela me pousse à solliciter régulièrement mon équipe de langues, en tant que coordonatrice depuis 2017 mais aussi dès mon arrivée à XXX en 2006, pour qu’un maximum d’élèves, quel que soit son professeur d’anglais, ait un cadre commun.

Cette vision globale ne s’arrête pas à ma discipline. Je suis à l’initiative de nombreux projets interdisciplinaires (EPI en 3e notamment,) et m’implique volontiers dans des projets collectifs ou dans les dispositifs proposés par le collège (voir Partie 1 C.V.< Parcours Professionnel <Activités et implications diverses.)

La relation de confiance que j’ai toujours entretenue avec la direction de mon établissement me permet de faire remonter de nombreuses idées et suggestions, souvent accueillies positivement.

DIFFUSER UNE IMAGE POSITIVE DU COLLEGE est également une autre de mes priorités. Notre établissement bénéficie d’une mixité qu’il nous faut à tout prix conserver. C’est pour cette raison que je sollicite souvent la presse locale et que je nourris régulièrement le site du collège. C’est également à ces fins qu’a été proposée la section LCE que j’ai portée en septembre 2018.

Professeur d’espagnol - Collège

- J’ai mis en place il y a trois ans " le processus vie scolaire" avec ma collègue d’anglais Mme XXX. Ce processus consiste à assurer un lien entre les enseignants et la vie scolaire afin d’améliorer les problèmes rencontrés dans la gestion des élèves. Il y a trois ans nous avons remis à plat tout le système des sanctions, retards, gestion des absences etc...nous avons aussi amélioré le carnet de correspondance. Nous faisions une réunion bilan 3 fois par an. Mme XXX et moi-même représentions les enseignants et Mesdames les CPE (parfois aussi le principal adjoint) le pôle vie scolaire.

- J’ai animé il y a deux ans une formation en interne pour former mes collègues aux Mind mapping ( cartes mentales) et je sensibilise mes élèves à cette pratique qui vient compléter ( et pas se substituer, la précision est très importante) le cours. Je crois beaucoup à cette méthode sans pour autant verser dans le fanatisme ou la systématisation car elle ne convient pas à tous les élèves. Cette méthode mobilise les deux hémisphères cérébraux et oblige l’élève à s’impliquer totalement dans son apprentissage puisqu’il doit avoir parfaitement compris la leçon pour élaborer une carte claire. De plus, le fait de "faire" physiquement ancre davantage les notions abordées dans la mémoire ( les mémoires visuelles et kinesthésiques sont stimulées)

- Organisation en avril 2018 d’un séjour d’une semaine à Mallorca avec des classes de 4°avec trois de mes collègues.

- Utilisation systématique (et ce depuis le début de leur mise en place) des cahiers de textes en ligne avec mise à disposition des documents étudiés en classe et du cours téléchargeables ( pour les élèves absents, faciliter le suivi par les parents, pour les élèves souhaitant les documents - exemple infographies- en couleur )

Professeur d’espagnol - Lycée

Je suis enseignante d’espagnol au lycée XXXX (classé violence, politique de la ville) depuis 14 ans dont 8 en tant que professeure principale de 2de, ce qui m’a permis de mieux connaitre les élèves et de travailler avec eux leur choix d’orientation en essayant de les aider du mieux possible grâce aux interventions des Cops ou du logiciel d’orientation installé au CDI. Travailler en AP a été enrichissant pour moi dans ma pratique personnelle et pour eux, parfois, dans l’appréhension des acquis nécessaires à leurs ambitions.
De plus, je suis également coordinatrice d’espagnol depuis 9 ans et dans cette fonction, je fais les plannings de passage des ECA oraux (blancs et réels) et je veille dans la mesure du possible au partage équitable des classes entre chaque collègue, en plus de participer aux différentes réunions avec les chefs d’établissement.
Il y a 7 ans, une collègue CPE m’a proposé de l’aider à lancer le CVL. Ce projet m’a semblé intéressant dans son idée première : faire que les élèves s’approprient les lieux comme un lieu de vie à part entière en plus d’être leur lieu de travail et créer chez eux un sentiment d’appartenance et de fierté face aux projets qu’ils décidaient de monter pour mieux vivre ensemble. Cela nous a permis de les sensibiliser à la citoyenneté, la solidarité et le respect des autres, via des partenariats avec des associations caritatives et des journées plus conviviales de partage autour de petits déjeuner et mets traditionnels avec le reste du lycée. Dans ce même souci d’investissement au sein de mon établissement je suis également élue au conseil d’administration depuis 2 ans, et n’hésite pas à me lancer des défis comme celui d’ être tutrice d’une stagiaire en anglais l’an dernier.

Professeur d’espagnol - Lycée professionnel

Le cursus en lycée professionnel me permet de suivre les élèves de manière soutenue sur les trois ans de leur parcours. Afin de préparer leur arrivée en secondes, nous organisons des journées d’intégration. Par exemple une visite de notre arrondissement pour se repérer et mettre l’accent sur les multiples lieux de stage qui se trouvent à proximité ou élaboration de plats cuisinés à partager ensemble), ces temps de vie permettant de faire connaissance et se découvrir sous un autre angle que le scolaire.
Outre l’acquisition des compétences dans ma discipline, j’ai exercé à plusieurs reprises des missions de professeure principale en classe de première et de terminale. Cette fonction permet de développer une collaboration plus ample avec les élèves, en tant que personne-repère dans l’établissement, le PP est la personne référente pour l’équipe éducative et les parents. En classe de terminale, cette fonction s’enrichit par l’accompagnement les élèves dans l’orientation post bac.

Les enseignants sont sollicités pour participer aux Journées Portes Ouvertes. Ces temps de découverte pour les futurs élèves sont un temps de préparation importante avec les élèves actuels, qui, par leur participation volontaire, accueillent et mettent en valeur leur établissement, c’est un travail qui se fait préalablement à ces JPO (exposition des travaux réalisés, et le jour même entretiens avec les parents et les futurs élèves avec le témoignage des élèves)

J’organiser des projections en version originale lors du festival annuel « Les Reflets du cinéma ibérique et hispano-américain », qui se déroule chaque année à …………., proche de notre lycée.

Professeur de chinois - Collège et lycée

Etant en service partagé, il n’est pas toujours facile de travailler en équipe et de mener des projets collectifs. Conscient de cette difficulté, j’ai fait le choix d’être membre du conseil d’administration et du conseil de discipline de mon collège durant deux années consécutives ce qui m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement d’un EPLE et mieux m’y investir. J’ai également contribué, en travail d’équipe, à la rédaction du nouveau projet d’établissement.
Le nouvel an chinois est chaque année un moment fort pour faire découvrir à l’ensemble des élèves et personnels de l’établissement la culture chinoise : avec l’aide de l’assistante de chinois, les élèves créent diverses décorations traditionnelles, calligraphies, affiches qui sont ensuite installées dans la cantine du collège où le jour du nouvel an chinois un repas chinois est proposé.
Les nombreux échanges scolaires que j’organise sont aussi chaque année l’occasion d’inscrire mon travail dans une dimension collective : Au sein de l’établissement, je collabore avec ma collègue de chinois mais aussi avec des collègues d’autres disciplines pour mener à bien ces échanges. L’accueil des élèves et des professeurs chinois me permettent également de mener un travail collectif et interdisciplinaire : je mène des projets avec mes collègues de musique, d’anglais, d’EPS, d’arts plastiques. Hors établissement, avec l’aide des parents d’élèves et des collègues, j’organise également à chaque échange une soirée festive avec un spectacle des élèves français et chinois pour faire découvrir la culture locale à nos partenaires chinois. Je travaille également avec les élus de l’agglomération pour organiser un temps d’accueil à la mairie de nos partenaires chinois.
Enfin, je m’investis chaque année dans le dispositif de liaison école/collège en intervenant dans toutes les écoles primaires du secteur pour informer et sensibiliser les élèves à l’existence de la section bilangue du collège. Au lycée, je m’investis également dans le parcours d’information et d’orientation des élèves en leur donnant le maximum d’informations sur les poursuites d’études possibles en lien avec le chinois.

Professeur d’éducation musicale - Collège et lycée

Engagé en qualité de professeur principal dans certains établissements
Participation à des commissions éducatives
Participation à plusieurs voyages scolaires
De nombreux spectacles organisés avec des chorales et orchestres au sein des établissements ou dans des structures de la ville et sollicitant différents partenaires ( musiciens et techniciens professionnels, enseignants d’autres disciplines, regroupement de chorales inter-établissements)
Stage artistique avec des internes de la réussite du lycée du XXX ( travail théâtral et musical avec interventions d’une comédienne, de chanteurs polyphoniques…) XXX Avril 2019
Participation avec une chorale de 120 élèves du lycée du XXX au concert de I Muvrini au zénith deXXX en Mai 2018 dans le cadre d’une action contre la violence initié par XXX
Préparation, organisation et direction de chœur et orchestre depuis 2017 du concert des classes préparatoires du lycée du XXX
Réalisation d’un « teaser » vidéo avec des élèves de l’option musique pour présenter cette option aux collégiens ( présentation de cette vidéo aux élèves et parents de 3e) Juin 2018

Enfin, en qualité de président de l’association XXX (aide au développement pour l’élevage d’insectes comestibles) j’ai organisé des rencontres auprès de collégiens sur les problématiques de l’élevage et sur des nouveaux modes de consommation liés aux enjeux environnementaux.

Professeur d’éducation musicale - Collège

Depuis le début de ma carrière d’enseignante je me suis toujours inquiétée au-delà de l’enseignement propre de ma discipline du devenir des élèves et de leurs besoins propres :

• Enseignement en DP3 (Découverte Professionnelle 3 heures) aujourd’hui disparue, en co-animation avec un collègue de technologie, qui permettait aux élèves volontaires de travailler avec d’autres compétences que celles habituellement mobilisées, leur faisait découvrir le monde l’entreprise notamment par le biais de création de mini-entreprise. Cet enseignement m’a permis d’avoir un regard différent sur les élèves et a enrichi ma façon d’enseigner l’éducation musicale, en mettant l’élève et les compétences à développer au cœur de mes préoccupations.
• Professeur principal de 3e : cette mission nécessite d’avoir beaucoup de recul sur qui est l’adolescent que nous avons face à nous, quelles sont ses envies, ses ambitions, ses besoins. Il est parfois nécessaire de lui donner l’envie de se dépasser, ou alors de faire preuve de bienveillance pour lui faire découvrir des voies davantage à sa portée. Dans ce cadre la relation avec les parents est également capitale, car souvent ils donnent toute leur confiance afin que leur enfant soit orienté de la meilleure façon.
• Aide aux élèves en difficulté (AP/ devoirs faits) : concerne les élèves bénéficiant d’un PAP et éventuellement porteur d’un TED (Trouble Envahissant du Développement) ou de plusieurs Dys (essentiellement l’association dyspraxie et dyslexie). Utilisation de la musique pour coder de façon différente, lire les codes, pratiquer les codes, améliorer la concentration. Cela permet à ces élèves de ne plus être en situation d’échec face à la lecture notamment, et de gagner en autonomie et en habileté.
• Accompagnement personnalisé, EPI : EPI Arts et engagement, EPI Moyen-Age, AP Des mots au micro (éducation musicale et maîtrise de la langue)
• Projets starter
• Mise en place de projets en lien avec les municipalités et/ou les communautés de communes, les écoles de musique de XXX : concerts caritatifs, fête de la musique. Ces projets alimentent le PEAC et le Parcours citoyen.

Professeur d’arts plastiques - Collège

Au fil des années, le Collège XXX a bâti une partie de son projet éducatif sur l’interdisciplinarité. Convaincue de l’intérêt de ce procédé, j’ai sollicité mes collègues lorsque je suis arrivée à la Valsainte, avec des projets tels que le Développement Durable (SVT), la "grainothèque" cette année ou l’autoportrait symbolique (EPI Français/Arts Plastiques) l’année dernière. Ces projets nous semblent d’une grande richesse pour permettre aux élèves de s’investir dans leurs apprentissages. J’ai été à la fois associée et à l’initiative de nombreux EPI qui ont aboutis à des productions que certains élèves ont pu présenter lors de leur épreuve orale du Brevet. Certains projets ont également bénéficié d’expositions.

Divers projets menés sont listés en page 2 du Curriculum Vitae joint.
Lors de ces projets, ce sont les élèves qui "transportent" leurs connaissances et découvertes d’une discipline à l’autre. En transmettant, ils s’approprient.
Des partenariats se sont développés, avec la Médiathèque de XXX, ainsi qu’avec des Tiers Lieux tels que le XXX ou XXX, à XXX. Ces temps d’apprentissage et de partage "hors les murs" permettent d’inscrire les élèves, citoyens, dans leur environnement culturel.
Concernant le suivi des élèves, j’assiste en moyenne à une dizaine de Conseils de Classe par trimestre ainsi qu’aux Conseils de Professeurs plusieurs fois dans l’année (objectif principal : information de suivi concernant les élèves à Besoin Éducatifs Particuliers, vie de l’établissement, Commissions de réflexion).

Professeur d’EPS - Collège

- Suivi des élèves et travail en équipe : n’étant que 2 collègues d’E.P.S. dans ce collège (3 si poste d’enseignant stagiaire), le travail en équipe est plus facile à mettre en place. Par exemple, pour chaque APSA enseignée, nous essayons de construire ensemble et pour chaque compétence évaluée, une déclinaison en niveau de maîtrise selon le référentiel proposé (maîtrise satisfaisante, fragile... etc). Ceci dans le but d’une évaluation commune des compétences durant les 4 années au collège.
Concernant la validation des compétences, je me suis portée volontaire pour participer à un groupe de travail mis en place cette année dans l’établissement.
De plus, le dispositif "devoirs faits" auquel je participe cette année est un moyen supplémentaire pour moi de suivre les élèves dans leur scolarité, en dehors du cadre de l’E.P.S.
Enfin, en tant que professeur principal, j’effectue avec l’équipe pédagogique de la classe, ainsi qu’avec la chef d’établissement, un bilan à chaque milieu de trimestre.

- Implication dans la vie de l’établissement : après avoir été membre suppléante l’année dernière, cette année je suis membre titulaire du Conseil d’Administration, mais aussi membre suppléante de la Commission éducative. De plus, en collaboration avec la C.P.E. et les élèves de CM2 du secteur, et nous avons entamé avec les élèves délégués une simplification du règlement intérieur (élaboration toujours en cours).

- Relation avec les partenaires et l’environnement : dans le cadre de la liaison école/collège, je participe, dans la mesure du possible, aux conseils (2 à 3 conseils dans l’année) et le cross du collège rassemble 6 écoles du secteur.
De plus, en 5e, une séquence d’apprentissage sur la découverte du milieu de la pelote basque et du spectacle vivant (1re fois cette année) se déroulent avec l’aide d’un intervenant extérieur.
Toujours en 5e, le cycle demi-fond s’inscrit dans le cadre d’un E.P.I."Corps, santé et sécurité".

Professeur d’EPS - Lycée polyvalent

En tant que coordonnateur de la discipline, il est indispensable de réfléchir en équipe pour le bon fonctionnement de l’EPS au sein du lycée. Nous nous regroupons sur notre heure de concertation 3 à 4 fois par trimestre afin d’organiser nos différents projets, réfléchir sur les éventuelles évolutions de notre programmation, sur l’achat de matériel... C’est également un temps ou nous échangeons sur nos pratiques.

J’ai également travaillé avec XXX sur un projet Danse il y a 3 ans. Après avoir monté une demande de subvention ALYCEE, j’ai obtenu 2000 euros pour un projet d’une année qui avait pour thème :"se mouvoir et s’émouvoir pour émouvoir".

Notre discipline, nous amène à travailler régulièrement avec l’infirmière et le médecin scolaire. Nous travaillons ensemble sur la gestion des inaptes totaux et partiels.

En tant que professeur principal, il est nécessaire de se concerter avec l’ensemble des membres de la communauté éducative afin de garantir le suivi de chaque élève. Je peux aussi être l’interlocuteur privilégier pour les parents d’élèves. Je suis aussi en contact avec les entreprises dans lesquelles nos élèves partent en stage. Je les démarche pour trouver des places lors des PFMP, et j’organise le suivi de chacun.

Membre du CA plusieurs années, j’ai aussi été aux conseils de discipline ainsi qu’au CESC.
Le lycée d’Alembert étant centre d’examen pour le baccalauréat ST2S de l’académie de Paris, je participe et organise le secrétariat depuis plusieurs années.

J’ai également participé au programme P.E.A.C.E. développé par le rectorat, en accompagnant une classe dans la découverte de la méditation de pleine conscience.

Professeur de mathématiques - Collège

Suivi des élèves :
• Depuis 2002, j’ai été professeur principal, selon les besoins sur les 4 niveaux du collège ; et travaille notamment sur le projet d’orientation des élèves en 6e et 3e.
• de 2001 à 2004, j’ai participé à un plan de prévention de la violence, et animé avec mes élèves des cercles de parole du PRODAS (PROgramme de Développement Affectif et Social).
• Selon l’évolution des dispositifs proposés, j’ai participé à l’AP, au soutien, à SOS maths, ou devoirs faits : en effet, cette aide personnalisée me parait indispensable pour offrir à tous les mêmes chances de réussite.

Vie de l’établissement :
• Selon les années, et les besoins, je participe à plusieurs instances de l’établissement (le CA, la commission permanente, le conseil de discipline, le conseil pédagogique)
• Dans le cadre du foyer socio-éducatif, j’ai animé un club "Rubic’s cube" hebdomadaire, et les élèves ont participé à plusieurs tournois interscolaires.
• à XXX, j’ai accompagné certains voyages scolaires (Angleterre – Italie) ; et à Marseille, j’ai co-organisé un séjour santé sur l’île du Frioul.

Relation avec les partenaires et leur environnement
• Je participe à la liaison école/collège : en proposant notamment un concours géométrie, cycle 3.
• Je suis intéressée par la liaison collège/lycée, qui est en train de se redynamiser.

Professeur de mathématiques - Lycée

J’ai assuré la fonction de professeur principal en collège et en lycée durant une douzaine d’années. Le suivi des élèves et le lien avec les parents sont pour moi un aspect important du métier de professeur.
J’ai été élu au CA au collège et n’exclus pas de me représenter à ce poste au lycée.
J’y ai également assuré la fonction de coordonnateur de la discipline durant 5 ans.
J’ai participé à l’élaboration des épreuves du concours de calcul mental et à son organisation dans ce même collège.
Durant l’année 2019-2020, j’ai enrichi mon enseignement en préparant quelques séances du programme de SNT avec une collègue de Lettres, qui a ensuite participé à l’évaluation d’exposés des élèves.
Par ailleurs, je suis cette année organisateur-référent dans mon lycée du Prix Tangente des Lycéens, concours littéraire en lien avec les Mathématiques. Une classe d’un collège de secteur devrait, en fonction des contraintes actuelles, pouvoir être associée au projet.

Professeur de technologie 1 - Collège

Je suis professeur principal de 3e depuis 2010 et dans ce cadre, je propose à mes élèves de nombreuses activités pour les préparer à cette année riche en événements : découverte des orientations vers la voie générale et technologique, vers la voie professionnelle pour leur permettre d’acquérir une culture générale des orientations et des métiers. J’ai même fait intervenir à plusieurs reprises des enseignants de filières technologiques ou d’anciens élèves.

J’ai pris en charge l’option Découverte Professionnelle 3h afin de permettre aux élèves de s’ouvrir au monde en rencontrant des professionnels, en visitant des entreprises, en découvrant des lycées ou CFA. Je fais bénéficier aux élèves depuis 10 ans des actions éducatives du Conseil Départemental qui organise la venue de nombreux intervenants. Suite à la réforme du collège et à la suppression de cette option, j’ai proposé à mon chef d’établissement d’ouvrir une option équivalente, proposée sous la forme d’un atelier à des élèves volontaires, depuis septembre 2017. Tous les ans, je communique largement sur cette option pour convaincre tous les profils d’élèves d’y participer.

Dès mon arrivée au collège XXXX, j’ai accepté les missions de référent pour accompagner les collègues à développer leurs pratiques numériques pédagogiques. J’ai assuré la coordination du B2I, j’ai encouragé les enseignants à utiliser les outils numériques institutionnels et les ressources fournies par la collectivité. J’ai largement contribué à la rédaction d’appels à candidatures auprès du ministère et du Conseil Départemental, ce qui a permis au collège de bénéficier de la labellisation « Collège numérique » par le Conseil Départemental en 2011, puis « Collège connecté » par le ministère de l’Éducation Nationale en 2014. J’ai également coordonné de nombreuses expérimentations pédagogiques liées au numérique en collaboration étroite avec la DSI, la DANE, le ministère, le CD, par exemple : XXX (2017-2019), XXX (2017-2019), XXX (2016-2018), XXX (2016), XXX (2015-2017).

J’ai organisé sept voyages scolaires avec une soixantaine d’élèves ainsi qu’une trentaine de sorties scolaires, notamment dans le cadre de mon atelier métiers. J’ai souhaité m’investir dans mon établissement en devenant membre du Conseil d’Administration, depuis 2007. Dans ce cadre, nous avons obtenu des financements complémentaires pour les différentes réformes des programmes de technologie et nous avons fait part de nos souhaits d’équipement et d’organisation des salles de technologie lors des travaux de restructuration du collège de 2012.

Professeur de technologie 2 - Collège

-  Participation au C.A. du collège depuis que je ne suis plus en poste partagé pour participer aux différentes instances de la vie de l’établissement.
-  Missions particulières au sein de l’établissement comme RUPN, GAR (depuis sa création), PIX que j’essaie de mettre en place cet année et gestion du réseau (depuis que je suis arrivé dans l’établissement), référents E-lyco.
-  Promotion des métiers scientifiques et techniques au féminin avec l’association « Elles bougent » en organisant des journées dédiées avec Airbus, Bouygues Energie, EDF, DCN, …
-  Participation aux devoirs faits pour permettre d’améliorer la synergie entre les temps de classe et les devoirs, favoriser la continuité et la cohérence entre, d’une part, le temps scolaire et, d’autre part, le temps familial et périscolaire
-  Référent ODP depuis sa création pour découvrir le fonctionnement d’une entreprise, améliorer leur compréhension du monde économique, éveiller, stimuler et valoriser leurs qualités personnelles (créativité, autonomie…), favoriser l’orientation scolaire des élèves.
-  Professeur principal pour le suivi des acquis, de l’évaluation, l’accompagnement et l’orientation des élèves
-  Participation à la semaine Bleue qui a permis à un petit nombre d’élève de 4e d’initier nos anciens à l’utilisation d’outils numériques mobiles (tablette, téléphone, ordinateur portable)

Professeur de lettres modernes - Collège

Sur plusieurs années :
- Coordonateur matière - Lettres : 2016/2019
- Membre du Conseil de discipline et Membre du Conseil d’Administration : 2011/2015 + 2018/2019
- Professeur principal en classe de 3e. 2010/2019
- Membre du groupe sur l’inter-degré - CM2//6e (puis 2015).
- Conseil pédagogique : Tuteur d’une néo-titulaire en Lettres modernes 2009/2010
Autres : Professeur de Lettres en classe de 3e DP6

Régisseur et organisateur de sorties et de voyages culturels.

Principalement à Paris (3 voyages). Ces voyages permettent aux élèves d’établissement REP de découvrir la capitale, mais aussi une autre manière d’apprendre, à savoir "aller sur le terrain". Ces voyages nous permettaient de travailler l’interdisciplinarité (Lettres/EPS) (Lettres/histoire) (Lettres/arts plastiques) (Lettres/Sciences physiques)
Cette année, j’ai monté le projet Opéra-Danse (avec une classe à coloration arts de la scène, danse), avec mes collègues d’EPS, d’allemand, d’arts plastiques et d’éducation musicale. Nous irons voir à l’Opéra de Paris, le spectacle pour la jeunesse, Rock & Goal.

Professeur d’Histoire-Géographie - Collège

J’ai été durant plusieurs années membre du conseil d’administration et du conseil de discipline.
J’ai participé durant deux années au conseil Ecole-collège.
Je suis professeur principal depuis mon arrivée au collège en 2009 pour des classes de 5e ou de 4e.
J’ai été tuteur à plusieurs reprises d’étudiants en M1 MEEF dont cette année.

J’ai participé à plusieurs interventions en lien avec le harcèlement, la laïcité et la lutte contre les discriminations dans le cadre de la semaine de la prévention.
J’ai co-réalisé et co-animé une intervention sur la pollution numérique pour les élèves de 4e et de 3e.

J’ai participé à plusieurs actions dans le cadre des relations entre l’Ecole et l’entreprise (visite d’entreprise, accueil de professionnels).

J’ai animé un atelier sur la différenciation pour les collègues de l’établissement.

J’ai organisé plusieurs sorties/voyages pédagogiques :
- Visite des châteaux de Loches, Chinon et Montbazon
- Visite de la centrale nucléaire de Chinon
- Deux voyages de trois jours en Normandie sur le thème du Débarquement
- Deux voyages de cinq jours à Berlin (co-organisé avec la collègue d’Allemand)
- Plusieurs journées sur Paris pour une découverte des Institutions (visite de l’Assemblée nationale et du Sénat ; co-organisé avec la CPE)

Je suis l’administrateur réseau du collège depuis plusieurs années, et suis également le référent numérique - interlocuteur de la collectivité depuis cette année. J’ai assuré pendant une année la mission d’administrateur ENT.

Professeur de SVT - Collège - REP+

Suivi des élèves : nous avons construit des grilles d’évaluation de compétences pour le cycle 3 et le cycle 4 qui nous permettent de suivre l’évolution des acquisitions de nos élèves. Ces grilles sont saisies sur le logiciel Sacoche nous permettant d’avoir une vision globale pour chaque élève. Des exercices de remédiation sont proposés aux élèves qui rencontrent des difficultés sur certaines notions ou compétences. Des exercices de consolidation sont aussi proposés.
30 minutes par semaine, je supervise une élève en tutorat afin qu’elle reprenne confiance en elle
et s’investisse davantage pendant les cours.
Quotidiennement je m’assure que le travail personnel soit fait, que le matériel est présent, que les compétences non validées puissent l’être avec des exercices de remédiations.
Enfin les contacts avec la famille sont indispensables.

Participation à la vie de l’établissement : j’ai été membre titulaire au Conseil d’Administration du collège pour l’année 2015/2016. Je fais également parti de l’équipe du Comité d’éducation à la Santé et la Citoyenneté (CESC) grâce auquel nous animons des activités de sensibilisation sur les 4 niveaux.
6e : semaine filles garçons afin d’aborder les stéréotypes, petit déjeuner pour évoquer l’équilibre alimentaire.
5e : prévention tabac avec les 5e afin de mettre en évidence les conséquences de la consommation sur la santé.
Savoir être dans sa relation aux autres.
4e : nous abordons la reproduction humaine, la première séance est faite avec l’infirmière du collège.
3e : groupe de paroles sur les relations amoureuses.
Nous collaborons avec l’infirmière du collège et l’assistante sociale pour ces différentes activités.
Dans le cadre de ma fonction de Professeur Principal pour une classe de 6e, en coopération avec la conseillère d’orientation, Mme XXX, j’accompagne des élèves à profil SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) dans leur orientation scolaire.

Implication avec les partenaires pédagogiques :
En sciences, nous avons découpé le programme en 4 thèmes identiques pour le cycle 3 que nous traitons tous.
Pour une meilleure coordination, nous utilisons la même grille d’évaluation des compétences. Ce découpage a été fait en partenariat avec les collègues professeurs des écoles du réseau Michelet, afin de ne pas traiter deux fois la même notion au cours du parcours de l’élève.
En cycle 4, je suis impliquée dans deux Enseignements Pratiques Interdisciplinaires en 4e, impact du bruit sur l’oreille interne, en coopération avec le professeur d’éducation musicale, Mme XXX. Et en 3e (Le sida au tiers monde, en partenariat avec l’Association permanente de l’ONU, UNICEF, en coopération avec Mme XXX (SVT), Mme XXX (Anglais).

Professeur de SVT - Lycée

Accent porté sur l’orientation et la culture scientifique, actions individuelles :
organisation de la participation aux speed-meeting avec les chercheurs de l’Institut Pasteur (UniStemDay) depuis 20.. avec des TS ou 1spé
organisation de la participation à l’opération « Vis ma vie de chercheur » Sorbonne Université en janvier 20.., mercredi après-midi avec des TS et 1spé volontaires, hors temps scolaire (candidature non acceptée cette année, demande de rencontre ambassadeurs faite)
organisation ou participation à plusieurs projets e-twinning avec des 1ES et 2des
participation à Option Innovation octobre 20.. en conférence virtuelle avec des 1spé
organisation de la participation des 1S puis 1spé au concours Géosciences depuis 20...

Actions collectives :
participation à la fête de la science, accueil de collégiens en TP aménagés avec des 2des
participation au dispositif de préparation des élèves de Terminale aux classes préparatoires et PASS depuis 20.. (2 séances par an)
lancement et participation au SOS SVT (non reconduit sous cette forme cette année, à adapter à la réforme du lycée)
participation à l’élaboration des devoirs communs en SVT
participation au groupe de travail sur la mise en place des premiers PPMS du lycée en 20...

Divers :
remplacement d’une collègue absente en 1spé sur l’ensemble du 2d trimestre en 20.., intervention pour le même motif en Terminale spé SVT
inscription des élèves absents d’autres classes sur les parcours Eléa sur demande du proviseur (éviction Covid positif long terme par exemple)
tutorat d’un élève chaque année
lien avec les collégues pour faire remonter les éléments d’alerte sur le décrochage dans les classes du lycée général
participation aux conseils pédagogiques, journées portes ouvertes, lien suivi avec les familles etc.

Professeur de physique-chimie - Collège

Suivi des élèves
J’opère le suivi des élèves de diverses façons :
• par le biais de l’institution, de ses outils et de ses branches : suivi sur Pronote, carnet de suivi, consultation des dossiers scolaires et des informations transmises par les professeurs principaux/enseignants de primaire, suivi des compétences pour tous les niveaux sur Pronote, participation au dispositif Devoirs Faits, participation aux conseils de classe, étude des bulletins de seconde, échange avec les CoPsy/PsyEN et bien sûr, dialogue avec les collègues (professeurs principaux, CPE, coordinateur ULIS) et les élèves (vie de classe/projet de classe).
Sur un tout autre niveau, dans un souci éducatif, je mets les élèves en retenue sur mes horaires de présence au collège, de façon à obtenir un dialogue au plus près de l’incident.
• par le biais des parents, avec la participation aux réunions parents-professeurs pour les parents qui se déplacent, par le biais de la messagerie Pronote pour les parents qui utilisent l’application ou par téléphone/carnet de liaison. J’ai, par exemple, contacté par téléphone près d’une trentaine de parents d’élèves de 4e qui souhaitaient me rencontrer lors de la réunion parents-professeurs au premier trimestre alors que mon planning était saturé.

Participation à la vie de l’établissement
Je suis membre du Conseil d’Administration et de diverses commissions qui en découlent, depuis sept ans, afin de prendre la « température », pouvoir participer aux décisions prises et faire circuler les informations entre les enseignants et l’administration.
Ayant, depuis cette année, des élèves de 6e, j’ai souhaité participer au conseil de liaison école-collège.
Je m’appuie sur le projet d’établissement pour proposer des actions qui peuvent s’y inscrire. J’ai par exemple proposé lors de la semaine de la citoyenneté à un grand nombre d’élèves de 4e une intervention sur les dangers du numérique, qui poursuit le travail d’EPI de 5e, réalisé dans l’établissement en association avec Mme X, professeur documentaliste.
Je réalisais également, les années précédentes, des actions liées au développement durable avec les professeurs de français, sur la protection face au VIH avec les CPE, sur l’histoire des arts/sciences, etc… Cette année, je fais venir au CDI une exposition du « Centre Sciences » sur le système solaire.
Dans la mesure du possible, j’essaie de participer aux différentes manifestations organisées par l’établissement pour le faire vivre et valoriser le travail des élèves (portes ouvertes, spectacles des élèves, etc…).

Relation avec les partenaires et l’environnement
Arrivé depuis septembre 2017 dans l’établissement, j’ai peu de relations avec les associations et les partenaires. J’ai participé en novembre, à la journée du CLEE sur l’informatique pour transmettre les informations aux élèves dont je suis professeur principal. J’ai encadré (en dépannage), une classe de 5e lors de l’intervention Léo Lagrange sur les discriminations et ai pu fournir quelques retours aux intervenantes et à l’administration.
Ancien référent numérique, j’échangeais régulièrement avec la DANE, la DSI et le Conseil Général du Val d’Oise dans le cadre de suivi et de tests de matériel. J’ai aussi eu divers échanges avec des associations/groupes de théâtre/musées/mairies lors de l’organisation d’interventions, de sorties scolaires ou dans le cadre de suivi d’élèves placés en classe relais. Je n’ai jamais eu de contact direct avec les associations d’aide aux devoirs/scolarisation à l’hôpital mais j’ai, le plus souvent, transmis les documents demandés aux CPE/enseignants correspondants.

Professeur d’économie-gestion - Lycée

Mes actions dans le lycée : un travail d’équipe et de coordination au service de l’élève
Il me parait essentiel de soutenir l’ouverture des élèves et du personnel à l’acculturation numérique. L’ère du numérique a bousculé considérablement le rapport aux savoirs, à la connaissance et aux compétences, et de façon élargie à l’enseignement. Ainsi, selon mon point de vue, il est primordial de se saisir de se levier pour permettre d’individualiser les parcours de chacun aussi bien pour les apprenants que pour les enseignants en leur inculquant peu à peu l’envie de s’approprier tous ces outils numériques au service de l’élève. Je souligne par ailleurs, cette année, des parents ont été invités à participer à une sortie scolaire.
Année 2018-2019
Certaines de ces actions quelles soient des sorties scolaires, des modules optionnels ou des sorties pédagogiques, ont toutes pour vocation de participer et d’accompagner les élèves dans un parcours de formation singulier.
Continuité de la mini entreprise. Cette année son champ s’orientera vers la conception, la distribution, la communication des produits. Cela représente des fabuleux leviers en termes d’expériences, d’acquisition des compétences, d’estime de soi, le tout est étroitement lié avec les épreuves certificatives et l’orientation postbac.

Egalite Filles/Garçons
Ces enjeux et les problématiques font appel à des compétences transversales et s’imposent à nous aussi bien dans la parité, dans les échanges dans une classe que dans les espaces publics. En exemple, il peut s’agir d’intégrerdans le projet d’établissement la parité au sein de certaines instances comme le CVL ou de sensibiliser les élèves contre le sexisme ordinaire (#StOpE pour lutter contre le sexisme dit Ordinaire en Entreprise). Ces principes de la vie démocratique s’inscrivent pleinement dans les valeurs de la République. Au quotidien, cela donne régulièrement l’occasion de les rappeler ou de les faire partager.

Impulser le compagnonnage étudiant
L’objectif principal est d’aider des élèves dans la construction de leur parcours, de leurs travaux à réaliser en étant accompagnés par des étudiants du lycée. L’objectif secondaire est de développer des réseaux de solidarité et de renforcer la motivation des élèves (tutorat entre pairs).

Promouvoir des actions au service de la réussite des élèves et de leur orientation et favoriser l’égalité des chances et mettre en place les cordées de la réussite.

Dans le cadre de l’égalité des chances pour tous, j’ai proposé à l’établissement l’opportunité de mettre en place une formation gratuite pour les élèves.
Le lycée a donc l’honneur de conduire un dispositif, TrouveTaVoie en partenariat avec l’ESSEC qui a pour vocation non seulement d’accompagner les élèves dans leur orientation mais aussi d’éveiller leur curiosité sur les possibilités qui peuvent s’offrir à eux.
Le dispositif TrouveTavoie met à disposition des ressources téléchargeables pour aider les professeurs à orienter les élèves. Ces ressources ont été conçues en lien avec les attentes spécifiques du lycée professionnel. Elles contiennent des livrets de présentation, des vidéos et des fiches d’animation.
Les ressources seront mises à disposition pour tous les enseignants, mais les élèves de Terminale seront prioritaires à la formation. Pour les autres niveaux, l’accompagnement pourra se faire en AP. Cette année, l’accompagnement sera décliné en 10 séances, coanimées dans un premier temps par Mme XXX et M. XXX selon un calendrier donné aux élèves et communiqué aux familles. Ce dispositif s’inscrit dans le continuum Bac -3 /+3.

Développement des partenariats :
Groupe Accor avec les ateliers « envie de » 
Association Face
Préfecture
Association Aubertine
Essec, dispositif Trouvetavoie
Monoprix intervention des élèves sur site.

Professeur d’allemand - Lycée

Ma matière ne me permet pas d’être professeure principale mais je fais régulièrement le point avec les PP et CPE sur les élèves et le climat de classe (puisque les groupes d’allemand ne correspondent pas aux classes telles que les connaissent les PP).

Je participe aux réunions de liaison collège-lycée afin d’harmoniser nos pratiques et accueillir au mieux les futurs élèves de 2de.

Je participe régulièrement aux réunions du lycée général et technologique mais aussi du lycée professionnel afin de mieux comprendre les besoins en LV2 des sections concernées.

Je suis régulièrement en contact par mail ou téléphone avec les parents d’élèves qui le souhaitent s’il n’est pas possible de se voir rapidement.

Professeur de génie mécanique - Productique - BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits

Prof référent de la formation et responsable de la 1re année (gestion ParcourSup et recrutement)

Organisation de stage au Centre d’Etude et de Recherche des Technologies Avancées où à travers un jeu de rôle les étudiants pilotent une cellule automatisée de production.
XXX – 04/05 & 18/19 Novembre 2019

Visite de l’entreprise Dassault - mardi 03 mars 2020.

Visite de l’entreprise SAFRAN - mardi 17 mars 2020.

Participation au salon de l’industrie et des technologies de production Paris 2020
Parc Expo Villepinte - mardi 31 mars 2020

Professeur de génie thermique

- Formation pour adultes (XXX, GRETA,)
Par le biais du GRETA et XXX, j’ai mis en place la formation du
module 1 Froid pour cette société pour la région centre. Le but est de
former en 2 jours des techniciens sur les bases du froid. Cette
formation peux préparer à obtenir la catégorie 4 de l’attestation
d’aptitude aux fluides. J’anime en moyenne 2 à 3 fois par an cette
formation. Les contacts avec cette société a permis d’intégrer nos
élèves soit en signant un contrat professionnel pour une poursuite en
BTS alternance, soit d’être embauché.
- Concours les Olympiades / Concours des Meilleurs apprentis de Apprentis
En collaboration avec M. XXX, nous avons proposé à quelques
élèves de participer au concours des Olympiades. Nous avons estimé
que la qualité d’exécution et l’implication de ces élèves permettait
d’y jouer un rôle important dans le rayonnement de l’énergétique tant
sur le plan régionale que sur un plan local. Un échange avec les
participants et les élèves des sections énergétiques fût organisé. Un
synergie c’est mis en place et de nombreux élèves souhaite participer
à ce type de manifestation professionnelle.
- Coordination SNCF / GRETA
J’ai eu la charge durant 6 ans de coordinateur au sein d’une UFA au
lycée XXX. Je devais organiser les temps de formation en
entreprise et en centre de formation. Ce travail me permettait d’être
en relation direct avec l’unité de formation interne de la société
mais aussi avec les tuteurs des différents technicentre. Nous avons
mis en place un livret pour l’apprenti et une progression individuelle
pour chacun d’entre-eux. En effet chaque technicentre avec en commun
une unité "CLIM" mais un matériel différents tel que le type de TGV ou
Corail. Un second rôle en tant que coordinateur fut la gestion des
équipes pluridisciplinaires qui intervenaient sur cette UFA. Mon rôle
était de recruter les enseignants sous couvert du Chef
d’établissement. Dans ce poste j’ai abordé la gestion de ressource
humaine tant sur le plan humain mais aussi comptable avec la gestion
des heures à payer aux différents intervenants. Il m’incombait
l’organisation des visites en technicentre (tuteurs/ apprentis/
enseignants) et l’organisation des examens sur site et le centre de
formation. J’effectuer cette tâche en partenariat entre la SNCF et la
maison des examens d’Arcueil.
- Elu au CA
Cette année, j’ai souhaité me réinvestir auprès de la communauté
éducative en siégeant au conseil d’administration.

Professeur de maçonnerie - Lycée professionnel

Je suis à 200% impliqué dans le suivi des élèves en impliquant les responsables légaux, l’équipe pédagogique, les différents partenaires.

J’ai mis en place il y 3 ans, le dispositif de soutien et d’écoute sous forme d’entretiens individuels pour lutter contre le décrochage scolaire et la valorisation des élèves.

Je sollicite dans mon projet de lutte contre le décrochage scolaire, des enseignants, CPE, PsyEN, des éducateurs, des familles d’accueils et des parents, pour la dynamique collective.

Concernant les partenaires sociaux, je me rendais à la MECS (maison d’enfants à caractère social) de XXX .Les familles d’accueil, éducateurs, responsables légaux étaient souvent invités à venir dans mon atelier. Mon expérience professionnelle et personnelle dans l’insertion et les associations m’a permis de travailler avec différents partenaires.

J’envisage d’essayer de mettre en place le café parents qui consiste à inviter et faire passer dans mon atelier pendant une demi-journée des responsables légaux, éducateurs, dans le respect des mesures barrière en vigueur bien sûr… Ce qui permet de renforcer le lien parents/écoles.

J’utilise la boîte à idées avec mes élèves pour améliorer la vie à l’école.

Je travaille aussi, sur la cohésion et le partage, la lutte contre l’isolement, j’ai contribué à la mise en place « des après-midis sport ».

Je suis en lien avec L’UNSS , Sport à l’école : "Un moyen pour muscler sa personnalité" J’ai participer au plan national de développement du sport à l’école 2016 -2020. Je participe avec mes élèves à la journée « nettoyons la Nature ». Je suis également en lien avec le Handisport en athlétisme.

Mon implication dans l’établissement :

j’ai été membre du CA à 3 reprises en 20 ans et j’ai fait parti de différentes commissions.

J’aime partager mes connaissances, mes compétences particulières, et mon savoir.

Il est de plus en plus difficile de s’inscrire dans une dimension collective, je suis bénévole dans une association sportive et c’est pour cela que je tiens bon encore. Il y beaucoup d’enseignants et moi-même qui perdent le côté bénévole de notre métier. Pourquoi ?

Peut-être parce que notre institution nous en demande toujours plus ou parce que au bout de 20 ans comme moi, rien ne se voit sur l’avancement de mon salaire, le même depuis 12 ans ou parce que il n’y a jamais de reconnaissance de nos supérieurs hiérarchiques et même une infantilisation des enseignants. J’aime ce métier, l’étincelle est toujours la même depuis 20 ans, contre vent et marée ! Vous pouvez encore me faire confiance et me confier des élèves, j’en prendrai grand soin et je les aiderai à devenir autonomes, responsables, à être de bons citoyens et œuvrerai à la réussite de leur examen.

3 -­ L’agent et son engagement dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel

Vous pouvez préciser les démarches accomplies pour développer vos compétences (10 lignes maximum) :

  • participation aux formations proposées par votre employeur (individuelles ou collectives) ;
  • participation à des conférences, colloques extérieur à l’EN ;
  • auto-formation, via des parcours de formation, des sites internet, des réseaux d’échange professionnels ;
  • adhésion à des associations professionnelles...

Premier degré

Professeur des écoles - Ecole maternelle - GS

Ma démarche de développement est double : accès à la formation professionnelle d’une part et d’autre part à une auto-formation sur mon temps libre.
La dynamique instaurée depuis quelques années sur les formations de l’équipe maternelle me permet de me décentrer de ma pratique et m’orienter sur les nouvelles données. J’aimerai que cette dynamique formative perdure.
Des formations plus longues dans le temps sur les nouvelles pratiques en maternelle me seraient bénéfiques.

L’auto-formation reste complexe et surtout très dense. Les réseaux sociaux et autres blogs sont riches de pratiques et permettent de faire un tri sur la culture livresque ou de pratiques pédagogiques.
Il est intéressant à l’heure actuelle de comparer les différentes données, menées, organisations, pédagogies "en vogue" et de se positionner

Professeur des écoles - Ecole maternelle REP - PS MS

L’évolution de ma pratique est un questionnement permanent, alimenté par mes collègues qui sont mes premières formatrices.
J’ai l’intime conviction que l’école occupe une place importante dans le développement des compétences et des attitudes de l’enfant, et qu’il faut qu’elle l’accompagne au plus près.
Je me forme donc à travers des stages et des lectures aux différentes pratiques existantes : Montessori, Freinet, pédagogie des espaces, pédagogie positive (Faber et Mazlish), école des bois... Je suis donc en permanence en recherche de l’équilibre qui permet à chaque enfant de progresser et de grandir à son rythme.
J’ai un grand intérêt pour ces pédagogies alternatives et je souhaiterais y être mieux formée afin de leur ouvrir encore plus grand la porte de l’école publique à laquelle je suis extrêmement attachée.
Je m’intéresse à l’inclusion des enfants à besoins particuliers (lecture de la mallette sur la Trisomie du RASED, formation autisme) et aimerais pouvoir continuer à m’y former.

Professeur des écoles - CP dédoublé en REP

Maitre d’Accueil Temporaire
CAFIPEMF
Autoformation aux pratiques de pédagogies nouvelles (ceintures de compétence, plans de travail, ateliers d’inspiration Montessori...)

Besoins :
Comment accueillir un nombre important d’enfants à Besoin Educatif Particulier au sein d’une même classe ?
Le difficile travail avec les partenaires médicaux : CMP peu coopératif, orthophonistes qui ne veulent pas de mail, messagerie non cryptée, statut du secret médical partagé...

Professeur des écoles 1 - CP

J’ai déjà assisté à une formation sur les enfants dits à "Haut Potentiel Intellectuel", j’aimerais renouveler ce genre d’expérience afin d’avoir plus de conseils pratiques sur ces enfants ou sur les élèves ayant des Troubles de l’Attention.

Je n’hésite pas à me rendre sur des sites internet, des réseaux d’échanges professionnels,... afin d’enrichir mes pratiques.

Les conseils de cycles et de maitres avec échanges sur les pratiques, recherches de solutions, ... sont également des moments importants dans mon développement professionnel.

Professeur des écoles 2 - CP

1. Demande de formations tous les ans.

2. Lectures pédagogiques de livres et d’articles en ligne. Suivi de l’actualité dans le domaine de l’éducation.

3. Consultation et participation régulière à un forum d’enseignants : découverte de nouvelles méthodes et pratiques pédagogiques et échanges autour de leur mise en œuvre, discussion de problèmes spécifiques ou plus généraux et recherches de solutions etc.

4. Besoin d’accompagnement :
a) concernant le travail en ateliers, je souhaiterais voir des classes où cela est pratiqué afin de confronter ma pratique à celles des collègues.
b) j’aimerais beaucoup voir proposée une formation sur l’écriture, idéalement avec Danièle Dumont qui participe déjà dans les documents d’applications ou avec un.e graphothérapeute.

Professeur des écoles - Ecole rurale

J’attache une grande importance aux échanges entre collègues sur nos pratiques de classe. Ils permettent d’être au quotidien dans une pratique réflexive individuelle.
La coordination du Groupe d’Animation en Art Plastiques, entièrement bénévole et qui compte plus de 20 participants , est source de nombreux échanges entre collègues. Je propose tout au long de l’année des activités, des références à des artistes, des ateliers de pratique et des sorties culturelles. La préparation de l’exposition et la mise en valeur des travaux réalisés par les élèves sont le point culminant de cet engagement mené tout au long de l’année.
J’ai animé un Stage de Remise à Niveau à l’école de XXXXX fin août afin de rencontrer d’autres élèves que les miens et de me questionner sur ma pratique avec des élèves en difficulté.
Je postule cette année à un stage linguistique pour l’été 2019 au Royaume Uni afin d’améliorer ma pratique et mes compétences pédagogiques en anglais.
J’aimerais aussi à l’avenir pouvoir observer de nouvelles pédagogies et participer à des formations sur les enfants dits à « Haut Potentiel Intellectuel » ou avec des Troubles de l’Attention.

Professeur des écoles - CM1

Comme indiqué précédemment, les échanges avec mes collègues sur nos pratiques de classe, nos constats, nos recherches et découvertes respectives, nos réflexions personnelles, nos envies...est, selon moi, un élément essentiel à ma formation et à mon évolution professionnelle.
L’auto-formation est primordiale et se déroule sur mon temps libre. Les réseaux sociaux et autres blogs notamment sont riches de pratiques pédagogiques.
D’autre part, je participe à toutes les animations pédagogiques qui me sont proposées.
Cette année, mon école participe aux formations par constellations, en mathématiques. Au départ, je dois avouer que j’étais un peu réticente à ce nouveau fonctionnement. Finalement, je constate qu’il permet de travailler en collaboration avec d’autres collègues et les conseillères pédagogiques. C’est est intéressant et cela nous oblige à nous questionner, une fois de plus, sur nos pratiques afin qu’elles évoluent dans le bon sens.
Enfin, à l’avenir, je souhaite une formation sur la production d’écrits et une seconde sur l’utilisation du matériel numérique (notamment tablettes dont nous devrions être dotées prochainement)

Professeur des écoles - CM1 - REP+

Je participe à toutes les actions de formation qui me sont proposées et sollicite des stages de formation quand cela est possible.

Je consulte régulièrement les sites et forums professionnels. Je suis autodidacte en informatique, enseignement numérique.

J’aimerais approfondir mes connaissances en neurosciences en échangeant avec des spécialistes.

Professeur des écoles - CM1-CM2

Je suis inscrite depuis 17 ans sur des forums et groupes de discussion entre enseignants.
Je suis autodidacte en informatique et très intéressée par le numérique. Ma formation en présentiel la plus enrichissante fut ma participation à Ludovia et je regrette le coût qu’elle représente pour un enseignant non invité. J’apprends en ce moment à utiliser pédagogiquement Minecraft Education et j’ai dû payer l’inscription sur mes propres deniers du fait d’un environnement Microsoft très peu accessible en primaire en France.
Je suis intéressée par les travaux du SLECC en français et mathématiques, et je m’inspire beaucoup du travail de collègues influencés par les travaux sur la classe flexible ou les neurosciences. Je reste cependant dubitative face à certaines pratiques ou orientations, et j’aimerais pouvoir suivre des formations à distance sur le sujet, ou avoir la possibilité de visiter des classes offrant des pratiques novatrices réfléchies. J’ai apprécié d’être appelée l’an dernier sur la formation en mathématiques avec visites de collègues, et j’espère que la fin de la crise sanitaire permettra de reprendre ce projet avorté.
Je regrette l’absence en …….. d’une plate-forme ressources permettant de savoir où et quoi emprunter, l’organisation d’échanges ou de dons de matériel pédagogique, etc.
Je regrette également l’absence de mise à disposition de logiciels ou d’outils divers très bien faits pour aider les enfants en difficulté. Cette année, j’ai fait la connaissance (virtuelle pour le moment) de …….. …..., psychomotricien très engagé pour l’enfance "différente" au (hôpital), et j’escompte une riche collaboration avec lui, mais des outils sont nécessaires pour certains enfants non pris en charge par la MDPSH, et nous n’avons pas le budget.

D’un point de vue général, nous rencontrons de plus en plus d’enfants en difficulté graphique et motrice, et je souhaiterais plus de formation sur le sujet, n’en ayant reçu aucune et ayant du mal à piloter mon autoformation en ce domaine.

Professeur des écoles - CM2

Mon développement professionnel se réalise via des animations pédagogiques collectives mais également par la FOAD.
Les années précédentes, j’ai ainsi pu assister à des formations concernant les mathématiques. L’animation pédagogique, en petits groupes, sur le calcul mental était très bien réalisée et m’a permis de revoir quelques méthodes d’apprentissage de cette matière.
Je ressens le besoin de pouvoir assister à davantage de ces animations pédagogiques qui nous permettent de nous mettre en situation. Malgré la priorité donnée au français et aux mathématiques, je pense que nous aurions besoin de formation sur des domaines comme la programmation, l’EMC (pour le vivre ensemble) mais surtout sur le handicap.

En effet, ce domaine fait partie de ma formation personnelle. J’essaie de lire beaucoup autour des différents handicaps (visibles, non visibles, dys…) mais cela devient de plus en plus difficile, car au fur et à mesure des lectures, de plus en plus de questions de mise en place dans le quotidien dans la classe se posent. Une formation collective, avec échanges de différents partenaires, pourraient nous aider à aider au mieux ces enfants.

Professeur des écoles remplaçant - REP+

Je participe à toutes les actions de formation qui me sont proposées lors du plan de formation de la circonscription.

Je consulte régulièrement les sites et forums professionnels. Je suis autodidacte en informatique, enseignement numérique.

Je n’hésite pas à repérer les pratiques pédagogiques intéressantes rencontrées lors de mes nombreux remplacements et à les transposer au besoin.

Durant le « confinement », j’ai expérimenté des outils et des pratiques d’enseignement à distance (notamment durant les stages de remise à niveau d’avril et observé certaines pratiques : j’aurai aimé partager cette expérience de manière pragmatique auprès de certains collègues moins à l’aise avec ces outils comme je l’ai fait auprès de parents via les réseaux sociaux.

Professeur des écoles spécialisé déficience auditive

J’attache une grande importance aux échanges entre collègues, cela dans une démarche réflexive individuelle ou collective. Cela peut se dérouler sur le site sur lequel j’enseigne mais également sur des groupes de professeurs en ligne.
J’ai gardé des liens avec les formateurs de l’Inshea ce qui me permet de revenir vers eux régulièrement pour des questions d’ordre pratique ou pédagogique (dernièrement sur la lecture au CP avec un élève en LSF ).
Le poste que j’occupe me demande régulièrement de m’adapter rapidement à des établissements, niveaux et fonctionnements différents. Pour cela, dès mon arrivée je fournis mes coordonnées afin d’entrer rapidement en contact et concevoir au plus près les adaptations et accompagnements des élèves.
Pour améliorer ma pratique je souhaiterais mettre en place un groupe de travail spécifique sur la lecture avec l’élève sourd ou malentendant.
Un temps de concertation fixe, mensuel entre collègues du PEJS serait également idéal afin d’échanger sur nos pratiques, nos difficultés et réussites, et envisager communément le parcours de nos élèves.
Ayant atteint le niveau A2 en LSF mais visant un niveau supplémentaire, j’envisage également d’approfondir cet langue par une session au sein de l’INSHEA .

Professeur des écoles - ITEP

Pour développer mes compétences professionnelles, je me suis engagée dans plusieurs actions : Construction du projet de création de l’Unité d’Enseignement Externalisée (ouverture en septembre 2016), participation au projet de relocalisation de la classe externalisée (en cours), participation aux bilans de la classe avec l’équipe enseignante, l’enseignant référent, la directrice de l’ITEP

Je m’appuie aussi sur les échanges et discussions avec mes collègues enseignantes et me forme grâce à des blogs et articles.

Enfin j’ai participé à une Formation Ecole Inclusive (Anras – Flourens – Intervenant R. Voyazopoulos – (INSHEA) en Octobre 2018.

Professeur des écoles - Aide relationnelle - RASED

L’an passé, j’ai été en observation de séances chez une collègue rééducatrice dans la circonscription de XXX.

Je me suis également inscrite au Groupe d’Études et de Recherches en Éducation et Pédagogies Spécialisées (GEREPS) à PARIS afin d’améliorer l’inclusion parentale dans un travail systémique. Ceci est couplé avec des ateliers d’analyse de la pratique avec XXX, ainsi que des conférences téléphoniques une fois par semaine d’accompagnement pratique. Je poursuis cette formation cette année et j’envisage dans les années futures de participer aux travaux de recherches proposés.

J’ai bénéficié l’an passé d’un stage de formation Ministériel d’Initiative Nationale (MIN) sur les « Troubles de l’attention et des fonctions exécutives » à SURESNES et j’irai cette année au stage MIN proposant le module d’approfondissement en aide relationnelle sur la « Grande difficulté de compréhension des attentes de l’école » à STRASBOURG.

J’ai participé l’an passé au congrès annuel de la FNAREN à LIMOGES et je prévois d’assister à celui de BLOIS cette année, où les échanges et conférences sont riches en contenu.

Je complète ces formations avec des animations pédagogiques ciblées, des conférences, des échanges réguliers et des journées de formation spécifique avec mes collègues de l’XXX, ainsi qu’avec la lecture d’articles sur les sites internet dédiés à l’aide relationnelle, d’ouvrages spécifiques, ainsi que Le Journal des Rééducateurs de l’Éducation Nationale « Envie d’école » auquel je suis abonnée.

Mes besoins d’accompagnement se situent sur deux points : tout d’abord concernant la gestion des élèves ayant des troubles de l’opposition ou du comportement afin d’avoir des pistes pour aider ces élèves en classe ; ensuite au niveau de l’analyse de la pratique, les groupes à PARIS sont insuffisants en nombre, ainsi des groupes plus proches au niveau géographique et plus fréquents me seraient bénéfiques.

Professeur des écoles - ERUN ASH (enseignant référent pour les usages du numérique)

La diversité des outils (matériels et logiciels) me demande une auto-formation constante. La plupart de ces outils, spécifiques à l’adaptation ou à la compensation du handicap ne font pas l’objet de formations inscrites au Plan Académique de Formation et leur appropriation me prends de ce fait un certain temps d’autant que je ne dispose pas forcément des matériels ou logiciels.
Malgré tout, sur des sujets moins spécifiques à la scolarisation des élèves en situation de handicap, je participe tout les ans à des formations afin de développer mes compétences sur les outils académiques et leur intégrations aux pratiques pédagogiques : Environnement Numérique de Travail, Conception de sites Web (Wordpress, Plone), outils de collaboration académiques (Magistère, SoGo, Tribu, VIA....).

Second degré

Conseiller Principal d’Éducation

Afin de continuer à enrichir mes pratiques, je m’inscris aux formations du PAF en fonction des besoins rencontrés : lutte contre l’absentéisme, contre le harcèlement, éducation aux médias, projet de service et volet éducatif de l’établissement…

Je n’hésite pas à me rendre sur des sites internet, des réseaux d’échanges professionnels et sur Magistère.

Les réunions de bassin avec échanges sur les pratiques, recherches de solutions… sont également des moments importants dans mon développement professionnel.

Mes besoins d’accompagnement seraient davantage sur la gestion du quotidien et sur la politique éducative : comment fédérer, créer une dynamique dans un établissement, notamment en lycée, autour de la question éducative ?

Professeur documentaliste 1 - Collège

J’ai participé à des formations proposées par le PAF de Versailles qui ont facilité mon évolution professionnelle. Elles portaient sur les thématiques de la Presse, de la lecture, la psychologie des adolescents ou sur la découverte de lieux culturels en Ile-de-France. La DANE Versailles proposait des formations préparant une certification aux usages numériques en classe. J’ai effectué les deux formations en 2016 et 2017 pour valider la certification avec succès.
En 2018, j’ai contribué au forum des usages numériques de xxxxxxxxx pour présenter mon projet du club WebTv réalisé avec les élèves de l’accompagnement éducatif.

Cette année, j’ai candidaté auprès de trois formations du PAF : « La promotion de la lecture » ; « Publier des contenus attractifs sur PMB » ; « Les infox sur le Web ».

Professeur documentaliste 2 - Collège

Plusieurs axes me permettent d’actualiser mes compétences mais aussi de mutualiser mes connaissances envers la communauté éducative :
- Un travail de veille documentaire avec l’utilisation d’outils (exemples : Savoirs CDI, la revue inter cdi, portail MediaEducation, celui de la documentation de l’académie de Paris, le CLEMI, Ricochet).
- Le plan de formation académique, les ateliers collaboratifs et les rencontres et colloques. Cet ensemble regroupe des stages autant dans le domaine de l’information et de la documentation (traitement, maîtrise et diffusion), de la lecture, de la pédagogie, que dans celui des arts et de la culture (danse, théâtre, photographie...)
- Mon rôle de Référent culture pour la sélection et la diffusion de l’information culturelle
- Mes démarches personnelles : expositions (récemment Mucha / Dorothea Lange / Le cubisme / JR), cinéma, salons du livre, spectacles (notamment en danse et cirque contemporain).

Professeur documentaliste - Lycée

Mes actions et démarches liées au CDI s’intègrent au maximum dans une dimension collective, comme en témoigne la politique documentaire, votée au conseil d’administration et intégrée au projet d’établissement.

Depuis le début de ma carrière, je me suis toujours investie au-delà de la gestion et de l’enseignement lié à la documentation : participation aux instances, engagement dans le FSE, organisation et accompagnement de sorties et voyages scolaires, co-animation en DP3, accompagnement personnalisé.

Au lycée xxxx, j’ai été élue représentante au CA deux années de suite, mais des contraintes familiales ont rendu difficile cet engagement. Je participe néanmoins au conseil pédagogique et au CVL.

En tant que référente numérique et ENT, j’organise et anime régulièrement des formations en interne pour les enseignants et les élèves afin de les aider dans l’utilisation des outils de l’ENT et, plus globalement, de les accompagner dans leurs pratiques numériques. Cette année, je gère en plus les dotations d’équipements numériques pour les élèves et les enseignants.
Je suis également chargée, avec mes collègues référents numériques, d’organiser la certification PIX.
J’initie ou je participe à de nombreux projets pluridisciplinaires, éducatifs, culturels. Lors de ma première année au lycée, j’ai organisé, en partenariat avec une collègue CPE, une « parenthèse culturelle » de deux jours à destination de l’ensemble de la communauté éducative avec notamment au programme un « concert découverte » de musique classique donné par des musiciens de l’orchestre national d’Île de France. L’année dernière, nous avons lancé un concours de vidéos contre le sexisme. Cette année, nous souhaitons stimuler le goût de la lecture et développer des compétences de production et de publication, avec une participation au Défi Babelio.

Professeur d’anglais - Collège

J’ai participé dans mon affectation précédente à plusieurs stages au cours des années, notamment sur l’usage des outils numériques. Etant nouvelle arrivée dans l’académie, je n’ai pas pu m’inscrire cette année sur le PAF mais souhaite continuer à me former par la suite, notamment pour aider les élèves à besoin particulier et la formation aux premiers secours, stage que j’ai suivi il y a quelques années et pour lequel il me semble nécessaire de me remettre à niveau.

Professeur d’anglais - Collège - REP+

Compléter et actualiser ses connaissances scientifiques, didactiques et pédagogiques

Les outils numériques facilitent aujourd’hui la veille pédagogique : les lettres hebdomadaires arrivent directement dans nos boîtes email (Celle des Outils TICE de XXX par exemple) et les articles de fond nous parviennent sur les fils d’actualité de nos réseaux sociaux (Eduscol, Le Café Pédagogique, lelivrescolaire, EMDL, …). Cela n’empêche pas d’aller consulter régulièrement les sites officiels ou associés (Eduscol, BRNE, Expérithèque…)

Se tenir informé des acquis de la recherche afin de pouvoir s’engager dans des projets et des démarches d’innovation pédagogique visant à l’amélioration des pratiques/ Réfléchir à sa pratique – seul ou entre pairs – et ré-investir les résultats de sa réflexion dans l’action

Les stages ciblés que je demande reflètent la cohérence de ma démarche et le souci de rester informée sans négliger mon assiduité en assurant une présence régulière au collège. Les annexes en fin de ce dossier montrent également l’investissement quasi-systématique de tout ce que je découvre lors des stages du PAF ou des stages d’établissement.

A cette démarche s’ajoute celle, héritée de mon parcours de recherche, de l’évaluation et de la réflexion autour de ces pratiques, comme en atteste le courrier envoyé à mon IA-IPR, Mme XXX en 2017 et qui se trouve dans les annexes de ce dossier.

Mon prochain objectif est de développer, les années où je n’organise pas de voyage scolaire en Angleterre, un projet E-Twinning.

Professeur d’espagnol - Collège

- Me rendre plusieurs fois par an en Espagne
- Me porter tous les ans volontaire pour corriger des copies de bac (j’ai fait 6 ans de lycée au cours de ma carrière)
- Préparer l’agrégation afin, entre autre, d’actualiser mes connaissances
- Travailler énormément avec l’outil informatique afin par exemple de concevoir des infographies ou des cartes mentales attrayantes et claires pour les élèves, facilitant ainsi leur apprentissage.

Professeur d’espagnol - Lycée

Dans le cadre de ma pratique pédagogique, comme citée plus haut, je souhaite continuer à participer à différentes formations qui m’aideront à mieux appréhender les difficultés de nos élèves (tutorat, Dys et troubles d’apprentissages). Dans notre volonté à autonomiser nos élèves, développer les TICES, il faudrait y avoir accès. Dès que le laboratoire de langue est fonctionnel et disponible, j’essaie d’y amener les groupes réduits). Je travaille aussi autour d’axes qui me semblent primordiaux comme le harcèlement à l’école, le développement durable, la lutte contre les discriminations, etc…) Un de mes buts premiers est de développer le sens critique des élèves. A cette fin, je pense que l’interdisciplinarité est essentielle.

Professeur d’espagnol - Lycée professionnel

Ma faible disponibilité durant ces deux dernières années ne m’ont malheureusement pas permis de réaliser de formations. Cependant je me documente personnellement (conférences en ligne, ouvrages écrits), et je sollicite mes collègues afin qu’ils partagent les ressources étudiées durant ces formations (par exemple sur les « stratégies d’évaluations et apprentissage »).

Je communique beaucoup avec mes collègues d’anglais car je suis seule enseignante d’espagnol. J’aimerai qu’il existe la possibilité de faire un stage d’observation dans d’autres établissements LP de notre ville afin d’échanger sur nos pratiques.

Je suis particulièrement sensible et ouverte aux adaptations des contenus pour les élèves porteurs de handicap. Dans le cadre de ma pratique pédagogique, je lis les bilans et préconisations des équipes éducatives pluridisciplinaires en amont des ESS afin d’adapter au mieux les apprentissages et les évaluations.

Enfin, grâce à internet je reste connectée à l’actualité hispanique et je garde une excellente maîtrise de la langue espagnole.

Professeur de chinois - Collège et lycée

Actualiser en permanence mes connaissances sur le monde chinois : nombreuses lectures d’ouvrages sur la Chine (son histoire, sa culture et son actualité), émissions de radios et de télévisions chinoises, films…
J’ai participé à deux reprises à des stages de perfectionnement culturels et linguistiques organisés par le CIEP et l’AFPC (2013 et 2015) et je me rends le plus souvent possible en Chine pour y parfaire ma langue et enrichir mes connaissances culturelles.
Je m’inscris chaque année à des formations proposées par le Plan académique de formation des personnels afin d’actualiser mes compétences professionnelles.
Préparation à l’agrégation de chinois : J’ai été admissible à l’agrégation externe de chinois et j’envisage maintenant de préparer l’agrégation interne.
Partage de documents avec les collègues de l’académie notamment sur la réforme du collège de 2016 et celle du lycée (nouveaux horaires, nouveaux programmes…).
Je travaille, en collaboration avec d’autres collègues, à la rédaction d’un futur manuel de chinois.

Professeur d’éducation musicale - Collège et lycée

Participation aux formations par bassin
Veille sur les nouveaux outils numériques et applications à travers des sites et forums dédiés.
Échanges avec des collègues que ce soit au sein des établissements ou par l’intermédiaire des sites académiques.
Implication dans plusieurs formations musicales en tant qu’interprète, auteur et compositeur.

En parallèle de ces démarches, j’assiste à de nombreuses représentations artistiques, me documente également sur les différentes applications de la musique (dans le milieu de la santé à travers la musicothérapie notamment).

Étant en poste au lycée du XXX depuis trois ans j’aimerai pouvoir bénéficier d’un équipement technologique adapté ( connexion internet et postes informatiques).

Enfin, je réfléchis à la possibilité de nouer des partenariat avec des structures professionnelles du monde de la musique afin de pouvoir mettre en contact les élèves avec les métiers de la musique.

Professeur d’éducation musicale - Collège

Afin de développer l’adaptation aux élèves, la connaissance de leurs difficultés, la remédiation, la bienveillance, la différenciation qui sont à mon sens au cœur de la réforme du collège, diverses démarches sont en cours :
• Le suivi de Mooc : « Audition, langage et musique », « La classe inversée à l’ère du numérique »
• Des formations établissement : sur les « dys », les TED, la CNV (Communication Non Violente)
• La participation à des groupes de travail en ligne via twitter
• La mutualisation du travail avec certains collègues de l’académie (toutes disciplines confondues)
Si j’avais un besoin particulier ce serait un échange autour des nouvelles méthodes pédagogiques toutes disciplines confondues.

Professeur d’arts plastiques - Collège

Je souhaite être davantage formée, notamment à l’évaluation. Les rencontres de Bassin étaient riches car elles m’ont permis d’échanger avec des collègues. Depuis 2016 j’ai pu, grâce à l’initiative d’un collègue dynamique, intégrer un groupe d’échange d’enseignants en Arts Plastiques. Nous nous retrouvons annuellement pour bâtir des séquences communes et échanger concernant nos pratiques. Ces temps sont très forts car ils permettent d’avoir un retour concerné et précis sur nos interrogations. Par ailleurs j’effectue une "veille internet", ou grâce à divers espaces et réseaux je me documente, me cultive et m’interroge afin de, je l’espère, continuer d’être dans une pratique réflexive et analytique de mon métier.
Passionnée de lecture, je continue d’étudier par ce biais, notamment ce qui concerne la pratique professionnelle (les profils d’élèves, l’inconscient dans la classe, la gestion mentale, etc..)

Professeur d’EPS - Collège

- Démarche individuelle : inscription aux stages PAF, surtout aux stages disciplinaires car devenus trop rares depuis quelques année ou identiques d’une année sur l’autre.
abonnement à la revue EPS et le revue Contre-Pied pour me tenir informée des avancées scientifiques, pédagogiques et didactiques avec l’arrivée de nouvelles APSA entre autres. Ces revues m’ont permis d’expérimenter des situations d’apprentissages, différentes formes d’organisation durant mes 1re années de carrière.
participation aux colloques de SNEP (2016 et 2018)
formation à venir de formatrice PSC1

- Démarches collectives : mise en place d’un 1/4 lecture avec ma collègue le vendredi après-midi lors du cours jusqu’à 17h. Ce choix a été fait, dans un 1er temps, pour compléter le 1/4 lecture mis en place cette année dans l’établissement 1 jour par semaine, mais surtout pour tenter de mettre les élèves en situation de calme avant le week-end.

Professeur d’EPS - Lycée polyvalent

Depuis mon entrée dans la fonction, j’ai suivi chaque année des formations du PAF sur diverses APSA, ou thématiques.
Ces formations m’ont permis de développer mes compétences dans l’utilisation du numérique, dans la gestion de la sécurité dans diverses APSA ,ou développer mes connaissances dans les traitements pédagogiques et didactiques de différentes activités.

je suis membre de l’association AEEPS. L’adhésion donne notamment l’accès à des contenus numériques qui permettent d’avoir une réflexion sur sa propre pratique.
J’ai également participé à la biennale de l’association et assisté à des conférences. Ces moments m’ont permis de connaitre des contenus novateurs sur certaines activités.

Professeur de mathématiques - Collège

Développement personnel : Chaque année, j’essaie de bénéficier de quelques formations :
• Formations proposées au PAF (notamment préparation de l’agrégation interne, formations didactiques, corps et voix, communication non violente)
• Formations proposées par l’IREM (notamment jeux, mises en train, calcul mental)
PRODAS (en 2002 : avec le planning familial de la ville de XXX)
LSF (en 2015-2016 : 6 mois chez Visuel-LSF du A1 au B2)
• Admissible au CAFFA en 2016 – je n’ai pas poursuivi le processus.

Mes besoins d’accompagnement sont essentiellement pour le dispositif LSF : pour proposer une organisation et des outils adaptés, ainsi que des besoins en langues, pour atteindre le niveau C1.

Professeur de mathématiques - Lycée

Depuis mon entrée dans l’Education nationale, je cherche à compléter et actualiser mes compétences scientifiques, didactiques et pédagogiques à l’aide, notamment, des formations proposées au PAF : Maths et musique, Jeux et bridge, SNT, Moodle, Algorithmie, 6 compétences au lycée, Numérique, Accompagnateur de la réforme du collège, Flash, etc.
De plus, j’ai suivi une autoformation au langage Latex via Internet pour taper mes cours et mes évaluations.
Je souhaiterais également développer mon savoir-faire concernant l’intégration et l’évaluation de l’oral et approfondir mes connaissances concernant les mathématiques dans les autres disciplines telles que les sciences physiques, la chimie et l’économie.

Professeur de technologie 1 - Collège

Je pratique une veille régulière concernant l’enseignement de la technologie au collège. J’ai dans mon entourage de nombreux collègues de cette discipline et nous partageons régulièrement des activités ou des informations utiles dans notre pédagogie, mais je m’appuie également sur les échanges des listes de discussion professionnelles ainsi que sur les productions institutionnelles ou personnelles de nombreux collègues.

J’ai par exemple été volontaire lors de l’ouverture de la classe de 6e sans note, alors que c’est un niveau que je ne connaissais pas, j’ai dû me documenter pour travailler différemment afin de changer ma méthode de travail mais surtout ma méthode d’évaluation. Je participe également à de nombreuses formations de formateur qui me permettent de développer mes compétences dans de nombreux domaines : éducation aux médias, utilisation des tablettes en classe, nouveaux outils ou ressources numériques…

Professeur de technologie 2 - Collège

-  Participation à plusieurs organisations de professeur de technologie pour le développement, la promotion et la défense de la discipline Technologie au collège.
-  Organisation de petites fabriques sur l’échange de pratique qui permet de rompre l’isolement et de faire découvrir ou découvrir ce que font nos collègues voisins (qui ont le même public)
-  Visite d’entreprise pour découvrir les métiers comme PPS Ponticelli, Pasquier, ACML, France Champignon, … et parfaire ma culture du monde de l’entreprise.

Professeur de lettres modernes - Collège

Doctorant en littérature française - XVI et XIXe siècle, à l’université de XXX
En qualité d’expert et de professeur de lettres, invité dans l’émission XXX, sur France 2
En qualité d’expert et de professeur de lettres, invité par l’université d’été (août 2018) de XXX dans le cade d’une conférence sur Marguerite de Valois et La Reine Margot d’Alexandre Dumas.
Rédacteur pour les sites XXXX
Co-organisateur d’un colloque international à XXX sur la représentation des pouvoirs politiques dans la littérature de 1800-1850 (mars 2018)
Co-rédacteur du dictionnaire Chateaubriand
Rédacteur de plusieurs articles dont les derniers sont consacrés à la littérature du XIXe siècle XXX

Professeur d’Histoire-Géographie - Collège

Participation à différentes formations institutionnelles dans le cadre de la réforme du collège, de la mise en place de nouveaux programmes, de l’utilisation des outils numériques.

Participation à plusieurs éditions des Rendez-vous de l’Histoire.

Participation à la formation « Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes sur le Net ».

Je suis délégué syndical au sein du collège et ai, à ce titre, animé plusieurs heures d’informations mensuelles.

Professeur de SVT - Collège - REP+

Afin de compléter et d’actualiser mes connaissances scientifiques, pédagogiques et didactiques. Je demande chaque année des formations individuelles via la plateforme GAIA tant à la fois sur des remises à niveaux, sur l’acquisition de compétences particulières (niveau A Education à la sexualité) mais aussi sur les nouvelles tendances (classe inversée), les nouveaux outils pédagogiques (tablettes, « Smartphones », ….). Cette année j’ai eu l’opportunité de m’inscrire à une Formation d’Initiative Locale interdegré sur « l’engagement des élèves dans les apprentissages ». Au cours de cette formation, des pistes de travail nous ont été proposées afin d’aider nos élèves dans les apprentissages, et où nous avons pu échanger sur nos pratiques professionnelles.
Avec mes collègues de SVT nous avons fait le choix de mutualiser nos cours et nos pratiques afin d’avoir une progression commune, ce qui permet à nos élèves même s’ils changent de professeur de ne pas être perturbés dans leur apprentissage. Chaque semaine, nous nous concertons sur les différentes activités, les difficultés rencontrées.

Professeur de SVT - Lycée

Nombreuses formations suivies en sus des formations disciplinaires :
thèmes principaux : e-pédagogie, plateforme Eléa, classe inversée, pédagogie active, e-Twinning, sciences cognitives, théories du complot
supports variés : Magistère, FunMooc, ateliers Canopé, les Jeudis de la recherche.
Réflexion en cours sur l’évaluation (inscription au colloque « La constante macabre)
en projet pour l’année prochaine, stage Eléa niveau 3 pour aller vers plus de différenciation et de feed-back dans la construction des parcours

Veille scientifique :
lecture quotidienne du Nature Briefing
remise à niveau (préparation individuelle de l’agrégation interne en 20.., en préparation à Jussieu en 20..).

Travail collaboratif
proposition de partage de ressources et d’élaboration commune des cours aux collègues du lycée pour aborder la réforme du lycée
nombreux parcours Eléa 2de et 1ES mis à disposition dans les ressources Tribu lors du confinement
une participation cobayage ECE et groupe de travail réforme du lycée.

Professeur de physique-chimie - Collège

Depuis que je suis enseignant, j’ai veillé à m’inscrire aux formations proposées par le PAF, en alternant formation sur le contenu des enseignements (mise à jour scientifique, adaptation aux nouveaux programmes…), sur la forme (nouvelles pédagogies : classe inversée, numérique…), sur la psychologie et le suivi de l’enfant (formation sur les adolescents, sur les troubles dys…) et sur la posture liée à l’enseignant (stages sur la voix, sur le théâtre, sur la gestion du stress).
Cependant, en six ans dans l’académie de Versailles, j’ai fait le tour des formations qui m’intéressaient/m’acceptaient et me suis tourné vers les ateliers CANOPE, la DANE, les conférences et les ateliers des congrès de l’UDPPC, les NetJournées, les journées d’échange,… et quelques lectures d’ouvrages pédagogiques. Je n’ai jamais pu obtenir de stage d’été au PNF, mais j’ai pu, depuis la rentrée 2017, découvrir la Maison pour la Science d’Orléans, proche de mes préoccupations et de celles de mes collégiens. Je participe aussi à différentes formations m@gistère proposée par la DGESCO ou le réseau CANOPE.
Dans mon précédent établissement, j’ai pu échanger sur les pratiques pédagogiques avec mes collègues, où nous assistions aux cours les uns des autres pour analyser nos pratiques pédagogiques. J’ai soutenu des collègues néo-titulaires en partageant mon fonctionnement, en communiquant sur les règles de l’établissement, en participant à la mise en place d’une charte de l’élève en classe… En temps que référent numérique, je me chargeais de la formation de mes collègues sur divers outils et pratiques (TNI/VPI, compétences,…).
Actuellement, je partage des documents/séances par le biais de Pronote, Folios ou Canoprof avec mes collègues.

Je suis aujourd’hui à la recherche de formations sur :
• la psychologie de l’adolescent, pour réactualiser mes connaissances actuelles,
• sur les difficultés spécifiques rencontrées par les enfants/ados du département/académie,
• sur la façon d’intégrer l’histoire des sciences dans une pédagogie par projet,
• sur les lignes directrices souhaitées par le Recteur et les Inspecteurs d’Académie.

Professeur d’économie-gestion - Lycée

Les Entretiens Enseignants Entreprises 2018 sur le thème, les entreprises dans la mondialisation. Ces rencontres sont fortes de sens car elles complètent et actualisent nos connaissances scientifiques et pédagogiques en favorisant les échanges et les rencontres.

Formation hybride Perdir. Cette formation se décline sur site 2 fois par mois en moyenne et sur Magistère à distance.

Le système éducatif. L’objectif de la formation est d’aborder le système de son histoire aux enjeux actuels. Cette connaissance me permet d’acquérir une connaissance plus soutenue aussi bien sur les principes législatifs que le système éducatif. Cela favorise grandement la compréhension et l’approche systémique du cadre réglementaire et des postures de chacun.

La préoccupation partagée : Formation Pikas, la méthode de « la préoccupation partagée permet de désamorcer des situations compliquées dans le cadre harcèlement et d’améliorer le climat scolaire.

Professeur d’allemand - Lycée

Afin de faire évoluer mes pratiques pédagogiques
* je privilégie les formations de bassin car elles collent au plus près des besoins du public concerné
* je travaille en partenariat avec mes collègues d’anglais, espagnol et suédois dans un échange de pratiques constructif
* je prévois cette année une formation GAIA sur la gestion des profils hétérogènes en allemand ainsi qu’un stage de bassin sur l’apport des sciences cognitives dans le travail personnel de l’élève afin de mieux gérer particulièrement l’hétérogénéité des élèves de 2de.
* Je serai en stage pour la LV en lycée professionnel 3 jours.
2 souhaits d’un travail plus personnel pour l’évolution de mes pratiques :
* me former au théâtre afin de mieux accompagner les élèves de 2de et 1re lors des jeux de rôle
* des séjours plus réguliers dans les pays germanophones afin d’améliorer mes compétences linguistiques et entretenir mon réseau.

Professeur de génie mécanique - Productique - BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits

La formation aux nouveaux procédés tel que la fabrication additive ne peut être qu’individuelle car aucun stage de formation n’est proposé au PAF pour la discipline depuis très longtemps, c’est dommage surtout concernant la veille technologique.

Professeur de génie thermique

Régulièrement je sollicite mon DDFPT afin de suivre des formations. La
dernière en date est la SST. L’an passé j’ai suivi le recyclage pour
l’habilitation électrique. J’assite à des conférences organisées par les
universités et associations sur le handicap. L’ensemble des
connaissances acquises sont soit retransféré auprès de mes élèves soit
modifie ma perception de mon approche pédagogique et didactique.
Récemment j’ai eu l’occasion d’intégrer un groupe de travail en
partance pour la Norvège. J’ai pu observer le fonctionnement d’un
groupe classe et le fonctionnement en entreprise. Depuis le retour je
m’interroge sur quelle stratégie est transférable dans mon groupe
classe et sur l’ensemble de l’établissement.

Professeur de maçonnerie - Lycée professionnel

Il m’est difficile de tout décrire en seulement 10 lignes concernant toutes les démarches que j’ai accomplies individuellement ou collectivement concernant mon développement professionnel.

Ma démarche d’engagement de développement professionnel individuel et collective, sont, la formation formateur SST, partage et ressources sur Trib u, les formations sur Canopé. Tous les ans je m’informe sur l’évolution des référentiels, sur les techniques pédagogiques, et les techniques liées aux formations que je dispense. Je participe à des formations sur canopé (dernière en date : (Apprendre à différencier sa pédagogie septembre 2020, avec M@gistère de Normandie et une formation sur la méthode PIKAS le harcèlement entre élèves) Je viens de m’intégrer dans un groupe au collège de XXX « ensemble créons du lien » Depuis 20 années passées dans l’éducation.

Une de mes démarches de développement professionnel est financière (revalorisation de mon salaire) La qualité de travail et le confort financier font partie de l’investissement des employés et de l’intérêt qu’ils portent à leur travail.

Accompagner un enseignant c’est s’efforcer de le comprendre.

Le confinement à fait émerger des formes de solidarité chez beaucoup de mes collègues qui n’avaient pas l’habitude de travailler en équipe. J’ai mutualisé mes pratiques en échangeant, en partageant plus encore que lors d’une année ordinaire, avec des collègues qui souffrent de solitude au sein de l’éducation nationale.

Un développement professionnel passe par de la bienveillance et de l’exigence face aux élèves. Être à l’écoute de mes élèves me permet de donner plus et mieux à celui qui en a le plus besoin, cela m’apporte beaucoup dans mon travail.

Depuis que je suis enseignant, j’essaye de créer chez les jeunes le désir et le plaisir d’apprendre.

Les savoirs sont des outils formidables d’émancipation, Un élève ne doit pas juste travailler à l’école pour faire plaisir à ses parents et à ses enseignants. Un élève travaille à l’école pour devenir libre, heureux et solidaire dans un monde meilleur.

III -­ Souhait(s) d’évolution professionnelle, de diversification des fonctions

Vous pouvez formuler vos souhaits d’évolution professionnelle et de diversification des fonctions (20 lignes maximum) :

  • tuteur d’enseignant stagiaire ;
  • coordonnateur de discipline ;
  • formateur académique ;
  • mobilité vers d’autres types d’établissement scolaires (établissement en REP, élèves à besoins éducatifs particuliers, collège, lycée, post bac, enseignement à l’étranger,...) ;
  • participation à des formations diplomates ;
  • préparation à un concours (agrégation par exemple) ;
  • accéder à des métiers des corps d’encadrement (PerDir, IEN, IA-IPR) ;
  • mobilité vers d’autres corps de la fonction publique...

Premier degré

Professeur des écoles - Ecole maternelle - GS

Je reste souvent déstabilisée de mon éloignement géographique vis à vis de mes collègues maternelle de RPI mais aussi de secteur. Je suis convaincue que l’échange de savoir, et l’échange de pratique entre collègues ne peuvent être que bénéfiques et formateurs.

Actuellement, je m’interroge beaucoup sur mon poste de l’école de XXX. Je connais parfaitement l’école, son environnement... Je me dis qu’il me faudrait peut-être demander ma mutation afin de diversifier mes pratiques, niveau de classe, activités de directrice. A contrario, je sais aussi ce que m’offre mon RPI...

Je suis régulièrement MAT et cela depuis 2009. J’apprécie accueillir des stagiaires de l’ESPE car leurs questionnements me font mettre en place un raisonnement de justifications de mes pratiques et de mes actions. Il est toujours extrêmement formateur de se confronter et de se remettre en cause.
Je suis aussi très active au niveau de l’école de XXX et XXX maternelle. Les émulations sont très intéressantes, même si nous n’avons pas tous le même avis. Je n’ose m’impliquer plus me disant que je n’ai pas la crédibilité nécessaire.

Professeur des écoles - Ecole maternelle REP - PS MS

Il m’est difficile de répondre brièvement tant j’ai d’idées et d’envies pour mon avenir professionnel mais toutes tournent autour de l’enfant.
Dans ma pratique scolaire, j’aimerais pouvoir tester les classes multi-âges (PS-MS-GS), ce qui est pour le moment impossible sur l’école au vu de l’organisation du personnel municipal. J’ai également un grand intérêt pour la pédagogie des espaces et le tutorat, pour le moment freiné par le protocole sanitaire.
Je m’intéresse également aux pédagogies en extérieur : école au jardin ou en forêt, que je souhaiterais mettre en place dans les années à venir.
Si j’aime enseigner, j’apprécie particulièrement créer des outils pédagogiques. Avant le confinement, il s’agissait surtout de jeux mais, les parents étant demandeurs, je me suis également amusée à créer des dossiers thématiques comprenant aussi des fiches.
En dehors de l’éducation nationale :
- J’ai écrit un album de jeunesse, sur le thème de la richesse intérieure (que je ne suis hélas pas en capacité d’illustrer) et ai d’autres idées de publications pédagogiques sur des thèmes scientifiques.
- A moyen terme, j’envisage de partir enseigner à l’étranger ou dans les DOM TOM pour me former à d’autres types de pédagogie et voyager. Je pense notamment à la Guyane ou l’Europe du Nord.
- A long terme, j’envisage de réutiliser les compétences et qualités acquises grâce à mon emploi actuel pour créer un centre d’accueil de groupes sur le thème de l’environnement et de l’écologie (ferme, jardin, potager, forêt, apiculture, photos nature...)

Professeur des écoles - CP dédoublé en REP

Passer le CAPPEI (les options E et G m’intéressent).
Devenir EMF à XXX.
Devenir formateur en ESPE.

Professeur des écoles 1 - CP

En arrivant à l’école du XXX en 2012, j’ai eu en charge les CP/ CE1 et j’avais dit aux collègues que je ne ferais sûrement pas dix ans de cycle 2. A ce jour, j’apprécie les échanges avec l’équipe, les différentes ressources à notre disposition (pédagogiques, culturelles, sportives,...) et les relations avec les familles, la mairie et les différents partenaires (Médiathèque, espace culturel, cinéma,...).
Donc, même si je demande ma mutation depuis quatre années afin de me rapprocher de mes parents, je suis entièrement satisfaite de ma place dans cette école. Je n’envisage pas d’en changer en XXX (éventuellement un changement de cycle).
De plus, la stabilité de l’équipe assure une certaine sécurité.

Professeur des écoles 2 - CP

1. A court terme : Enseigner en CP étant un réel plaisir, je souhaite y rester encore quelques années afin d’améliorer ma pratique. De plus, j’ai choisi de candidater cette année pour le dispositif dédoublé CP-CE1.

2. A moyen terme : J’envisage de prendre la direction d’une école de 5 à 7 classes afin d’approfondir et d’enrichir les relations avec les différents partenaires et de mener des projets avec une école à taille humaine.

3. A plus long terme : Ayant eu la chance de partir faire une année d’étude à l’Université de Montréal, au cours de laquelle j’ai eu l’occasion de faire un stage de 6 semaines dans une école québécoise, je souhaiterais vivre l’expérience d’un échange poste à poste France-Québec.

4. En assurant ma fonction syndicale, je souhaite également continuer à accompagner, conseiller et aider les collègues entrants dans le métier (PES, T1, T2, T3).

Professeur des écoles - Ecole rurale

Je souhaiterais postuler à l’échange CODOFIL avec la Louisiane dès 2020 et pourquoi pas, à terme , demander un détachement à l’étranger.
Je serais également intéressée par l’accueil temporaire de jeunes enseignants dans ma classe.

Professeur des écoles - CM1

A ce jour, mes conditions de travail (effectif de classe, coopération de l’équipe, élèves agréables, bonnes relations avec les différents partenaires, stabilité, proximité de mon domicile, temps pour ma vie de famille) m’assurent à la fois bien-être, épanouissement et sécurité. Je n’envisage donc pas de demander ma mutation ou de changer de corps de métier.
A noter que je n’ai jamais exercé en CP. Ce niveau m’attire et je l’envisage comme un beau challenge à relever.
A plus long terme, je n’exclus pas une reconversion dans l’administration.

Professeur des écoles - CM1 - REP+

Je souhaite continuer d’enseigner au sein du quartier XXXXX qui est le quartier où je vis. C’est la première fois de ma carrière que je peux avoir un peu de stabilité, ce que j’apprécie.
Si, dans l’avenir, les conditions d’exercices des fonctions de direction étaient amenées à évoluer positivement, j’envisagerais probablement de postuler.

Nous envisageons, à moyen terme, avec mon épouse, de partir enseigner à l’étranger pour un ou deux ans.

A plus long terme, j’envisage une reconversion, éventuellement dans l’administration, car je n’imagine pas une fin de carrière (après 60 ans) en classe.

Professeur des écoles - CM1-CM2

Je suis très heureuse de venir au travail le matin et je ne me vois pas ailleurs pour le moment.

Je souhaite reprendre l’année prochaine mon rôle de MAT. C’est a priori le seul rôle de formation dans le premier degré qui m’intéresse et dans lequel mes compétences me semblent satisfaisantes, car on garde « les mains dans le cambouis ». De telles formations en tutorat sur un temps plus long me plairaient beaucoup, cela me semblerait encore plus constructif.
Je ne suis pas plus à l’abri que les autres d’une fin de carrière marquée par la fatigue ou l’envie de changer de voie. J’ai été très heureuse (et bien payée) en tant que professeur en EGPA, et peut-être y solliciterai-je à nouveau un poste dans 5 à 10 ans, quand ma vie familiale me le permettra.
Je suis également passionnée d’anglais (et licenciée), et je ne néglige pas l’idée de m’investir dans le secondaire ou dans la formation d’adultes à l’avenir, en France ou dans le Commonwealth.

Professeur des écoles - CM2

Aujourd’hui, je compte rester quelques années dans mon niveau, le CM2.
Même si je n’ai pas eu la chance d’enseigner en CP ni en CE1, je pense qu’il est temps pour moi de me lancer dans l’aventure du CAFIPEMF.
Mais je ne compte pas encore m’y inscrire. J’aime à faire les choses sérieusement et avec méthode.
J’ai vu qu’il existait, à l’université de Créteil, un Master MEEF Formation de formateurs.
Ce cursus d’un an, me permettrait de me remettre à niveau et surtout de me préparer au mieux aux deux années du CAFIPEMF.
Ce CAFIPEMF, je pense l’axer sur le numérique. Pour cela, j’ai encore besoin de temps afin de me spécialiser et lire des ouvrages sur ce sujet.

Professeur des écoles remplaçant - REP+

Aucun souhait d’évolution actuellement.

Professeur des écoles - ITEP

Le dispositif de la classe externalisée au sein de l’école de Sémalens a fait ses preuves de multiples façons. D’abord, j’ai personnellement et professionnellement été enrichie par le dialogue avec mes collègues enseignantes. J’ai pu diversifier mes pratiques et mieux percevoir les attentes du milieu ordinaire. De plus, j’ai constaté que l’inclusion avait des effets positifs sur les élèves tant du point de vue du comportement que des apprentissages grâce à cette école qui est accueillante et bienveillante.
Les nouvelles lois allant dans le sens du développement de l’école inclusive, et pour tous les points énoncés, je souhaite poursuivre et approfondir ce travail dans ce type de dispositif.

Professeur des écoles - Aide relationnelle - RASED

Lorsque j’étais T1 et T2 à XXX, j’ai suivi la classe de CP vers le CE1. Dans cette classe, il y avait un élève en grande difficulté. La Psychologue scolaire rattachée à l’école m’a aidé concernant les aménagements à mettre en place et l’orientation à privilégier. Nous avons beaucoup échangé autour de la question des élèves en difficulté mais aussi à propos des missions du Psychologue. C’est à ce moment-là que je me suis intéressée à ce métier et que j’ai souhaité l’exercer.

Étant débutante, j’ai choisi de prendre un poste de remplaçante afin d’avoir une vue plus précise de tous les niveaux. Au bout de ma deuxième année de remplacements, je me sentais plus chevronnée pour me lancer dans la formation pour devenir Psychologue scolaire.

J’ai donc demandé un congé de formation professionnelle afin d’obtenir la Licence de Psychologie nécessaire. Aucun poste de psychologue n’étant disponible les années suivantes (ensuite il fallait obligatoirement un Master), je me suis alors penchée plus précisément sur le métier de rééducateur, qui me permettait d’une autre manière d’aider les élèves en difficultés.

J’ai demandé pendant plusieurs années la formation pour le CAPASH - option G, mais il n’y avait aucun départ prévu. J’ai donc décidé de faire fonction sur un poste G que j’ai obtenu au mouvement, mais comme cela n’était pas possible il a été transformé provisoirement en E. J’ai décidé de passer le CAPASH correspondant à cette option en candidate libre, car l’option G n’était pas possible par ce biais. Avec le CAPPEI, j’ai pu être titulaire sur un poste d’aide relationnelle. C’est la deuxième année que je suis sur ce poste et cela me plaît beaucoup. Même si ce n’était pas mon projet initial, je me reconnais dans cette fonction et je pense l’exercer un certain temps.

Devenir Psychologue de l’Éducation Nationale m’attire tout de même encore et je pense que dans quelques années je reprendrais mes études de psychologie afin de passer le Master qui me permettra d’entrer dans cette fonction.

Professeur des écoles - ERUN ASH (enseignant référent pour les usages du numérique)

Actuellement, je n’ai pas de projet particulier d’évolution, notamment en raison de ma priorité accordée à ma vie familiale.
A moyen terme, je souhaite rester dans le domaine de la formation, essentiellement autour des outils numériques : intervenir auprès d’enseignants stagiaires en formation initiale ou en cours de certification professionnelle pourrait être une de mes pistes de diversification de mes fonctions.

Second degré

Conseiller Principal d’Éducation

Je serai intéressée pour accueillir un stagiaire, car cela permet de prendre du recul et d’interroger ses pratiques. Je me tiens également disponible pour aider à la préparation au concours (oraux blancs, intervention sur un thème…).

D’autre part, je n’exclus pas l’hypothèse de présenter le concours de personnel de direction. Au moment voulu, je solliciterai avant tout un poste de faisant fonction pour appréhender le métier. Passer le CRPE pourrait être aussi une éventualité.

Professeur documentaliste 1 - Collège

Bien qu’il me reste beaucoup à apprendre du métier de professeur documentaliste et que je souhaite activement m’impliquer au xxxxxxxx, j’envisage néanmoins une évolution de carrière au sein de l’Education nationale. Guidé par ma passion de l’Histoire et ma volonté d’accompagner les élèves vers leur réussite scolaire et citoyenne, je voudrais me tourner vers l’enseignement de l’Histoire-Géographie en me présentant à l’agrégation interne dans cette discipline. C’est donc dans ce but que j’ai dès à présent sollicité un congé de formation annualisé auprès du rectorat de xxxxxxxx.

Professeur documentaliste 2 - Collège

L’essentiel pour moi est la diversité qu’apporte le métier de professeur documentaliste. Gérer un centre de ressources est une tâche en perpétuelle évolution de par les supports, la multitude de documents et les sujets abordés. Il est particulièrement intéressant de penser cet espace comme un lieu de partage et de culture où chaque élève peut trouver sa place et un accompagnement pédagogique personnalisé, surtout en terme de maîtrise de l’information. De plus mes missions rendent possible la mise en œuvre de projets interdisciplinaires et permettent un travail d’équipe primordial.
Ce dernier point me conforte dans l’idée que j’apprécie de travailler avec des gens de profils différents. Je regarde chaque année la liste des postes à profils car je pense que ma capacité d’adaptation et mon esprit d’initiative me permettrait de relever de nouvelles missions notamment dans une structure post bac orienté vers les arts ou la communication. D’une manière générale la culture et la communication sont des domaines qui me correspondent et dans lesquels je pourrai remplir de nouveaux objectifs professionnels. Cela me permettrait de diversifer mes compétences et de travailler avec de nouveaux publics. Enfin, mon goût pour les voyages et l’intérêt que je porte aux cultures et aux populations que je rencontre me motive pour faire des demandes de détachement dans des établissements à l’étranger.

Professeur documentaliste - Lycée

Le métier de professeur documentaliste est un métier qui évolue en permanence et nécessite une constante adaptation et formation.
Dans ce but, je mène une veille pédagogique quotidienne, facilitée par les outils numériques.
Je participe régulièrement à des formations proposées par le PAF, la DANE, le CLEMI ou encore le réseau Canopé afin d’actualiser, de développer et d’enrichir mes pratiques et compétences. Dans ce cadre, j’ai suivi différentes thématiques, comme par exemple E-sidoc, Pix, « Médias et sciences », « Navigation et traçage sur internet », « Organiser et mener un débat en classe ».
J’apprécie de pouvoir échanger avec les collègues en participant aux réunions de bassin, à des forums, des ateliers et groupes de travail disciplinaires ou interdisciplinaires.
Dans le cadre de mon développement professionnel, je m’attache également à maintenir une dynamique de curiosité et d’ouverture, notamment par la participation à des activités telles que : salons du livre, formation IA avec Microsoft, visite du centre documentaire de l’INA, cours d’histoire de l’Art au Grand Palais…

Professeur d’anglais - Collège

Ayant déjà occupé la fonction de tutrice, je suis intéressée par les échanges avec mes jeunes collègues et n’exclue pas dans l’avenir d’intervenir dans la formation.

Professeur d’anglais - Collège - REP+

SE TENIR A LA DISPOSITION D’XXX UNIVERSITE POUR ETRE TUTRICE A NOUVEAU

Deux ans après ma titularisation, les inspecteurs m’ont accordé leur confiance et j’ai dès lors été tutrice de stagiaires (IUFM puis ESPE). Des contraintes familiales (un temps-partiel de droit) en 2015 ont rendu difficile l’accueil de ces jeunes professeurs mais j’ai continué à accueillir ponctuellement dans mes classes de nombreux stagiaires du 1e degré (TD délocalisés en REP+), des étudiants en recherche et autres observateurs. Ma situation personnelle me permet à nouveau d’encadrer des stagiaires, si l’inspection valide cette candidature.

PROPOSER DE FORMER LES COLLEGUES DE LANGUES SUR DES OUTILS PEDAGOGIQUES INNOVANTS QUE J’UTILISE :

La webradio
Dès 2014 lors de ma collaboration avec Radio XXX , j’ai compris qu’il y avait dans cet outil un levier intéressant. En 2016, quand Canopé XXX et Radio XXX proposent une formation, je saute le pas, entraînant avec moi quelques collègues motivés. En juillet 2016 naissait Radio XXX, que j’ai nourri régulièrement depuis, dans le cadre de l’accompagnement éducatif, des liaisons 1e/2e comme dans le cadre de mes cours. Des exemples d’émissions et de productions sont disponibles sur la clé usb jointe à ce dossier.

L’escape-game
Fin 2017, la lecture d’un article sur le blog #ProfPower (lelivrescolaire.fr) sur les Escape-Game attire mon attention sur ce concept novateur qui convient parfaitement à un public d’adolescents réticents aux méthodes académiques et en quête de ludique. L’escape-game devient mon Graal et celui qui poussera 17 élèves de 6e à rejoindre la section LCE anglais et pour cause : la journée d’intégration, dès la rentrée 2018, se fera autour du Roi Arthur, dans un escape-game en anglais dans un collège vide. Des conditions matérielles et humaines uniques ont permis cette aventure positive. Quatre mois plus tard, c’est pour pousser les élèves à faire leurs devoirs qu’un deuxième escape-game, plus modeste, est proposé, en 6e cette fois.

SE PREPARER A UNE MOBILITE A COURT OU MOYEN TERME

L’Education Prioritaire est énergivore et parfois décourageante : beaucoup d’implication pour des résultats modestes. Il n’est pas dans mes projets immédiats néanmoins de demander une mutation et ce, notamment grâce aux conditions de travail optimales qui rendent viables un quotidien difficile. Si une mobilité était à prévoir, ce serait soit pour tourner la page de l’enseignement prioritaire tout en restant en collège, soit pour enseigner à l’étranger, dans le cadre d’un projet familial et de mobilité de mon époux dans un laboratoire de recherche scientifique universitaire.

Professeur d’espagnol - Lycée

Pour le moment, je ne souhaite pas changer de carrière. L’enseignement dans le secondaire et l’échange avec les élèves me convient parfaitement. Dans la pratique, je souhaite continuer à évoluer en banlieue parisienne dans des établissements type REP, car je pense et j’espère surtout y être plus utile qu’ailleurs. Dans ce but, je souhaite continuer à me former sur des besoins spécifiques. En effet, depuis l’adoption de la loi 2005 qui vise à accueillir dans les classes des élèves en situation d’handicaps divers et variés, je me rends compte qu’il nous est de plus en plus difficile de répondre à certains besoins particuliers si nous n’avons pas les outils et les compétences requises pour les aider. C’est donc pour cela que je m’intéresse de plus en plus aux formations inter disciplinaires sur les Dys ou sur l’utilisation des nouvelles technologies en cours afin d’adapter mes pratiques et pouvoir aider le plus efficacement possible l’élève et l’amener vers la réussite.

Professeur d’espagnol - Lycée professionnel

Je me situe dans ma huitième année scolaire à ………., ayant débutée tardivement comme enseignante, et en tant que contractuelle au départ, j’ai été « dirigée par coïncidence » en Lycée Professionnel, ce qui s’est révélé être une réelle opportunité.

Je prends plaisir à mettre en avant mes compétences acquises dans le monde du travail, hors enseignement (en particulier lorsque j’ai travaillé dans un Service Clientèle international). C’est une richesse de pouvoir partager ces compétences au quotidien avec les élèves et avec mes collègues d’enseignement professionnel (notion de posture professionnelle, utilisation de l’informatique etc).

Aussi j’éprouve quotidiennement un réel épanouissement à transmettre mon amour pour la langue et la culture hispanique en essayant d’instaurer un climat propice à l’éveil de la curiosité des élèves. Par exemple en utilisant des documents authentiques (une interview d’acteurs de leur série préférée « La casa de papel »).

Je considère mon maintien au sein d’un même établissement comme un privilège car il permet de développer une réelle coopération au sein de l’équipe et de réaliser ainsi plus facilement des projets transversaux. Une relation de confiance se créer et les idées s’échangent plus aisément.

Je note cependant que l’accès à la scolarisation des élèves à besoin particulier reste très couteux et leurs chances de réussite sont fortement diminuées. Ainsi je réfléchis à m’orienter, à moyen terme, vers un enseignement spécialisé.

Professeur de chinois - Collège et lycée

A court terme, je ne souhaite pas demander de mutation vers une autre académie ou un autre établissement mais la possibilité d’enseigner dans un lycée français à l’étranger m’attire beaucoup.

J’aimerais avoir plus de temps personnel pour me consacrer à la préparation de l’agrégation avant d’envisager de nouvelles responsabilités.

Professeur d’éducation musicale - Collège et lycée

Actuellement je réfléchis à la possibilité d’élargir mon champ disciplinaire au domaine de la santé et du handicap, que ce soit par l’intermédiaire d’un suivi de formation à l’obtention du CAPPEI ou par un suivi de formation plus spécifique en musicothérapie.
Je n’exclue pas la possibilité d’un enseignement à l’étranger dans une région francophone (Québec par exemple).

Professeur d’éducation musicale - Collège

La mission de tuteur qui m’est confiée est très enrichissante car elle permet de transmettre au stagiaire sa propre expérience, mais aussi parce qu’elle force à avoir du recul sur ses propres pratiques didactiques et pédagogiques, et à les analyser pour les faire évoluer.

Dans l’idéal j’aimerais un jour travailler dans un seul établissement, où la totalité des enseignants ne seraient pas convaincus de l’être par l’obtention d’un diplôme, mais seraient convaincus de le devenir à force de questionnements et d’introspection ; j’aimerais aussi pouvoir convaincre mes pairs que la bienveillance ne relève pas du laxisme mais est essentielle dans la relation à l’élève et à l’acquisition des compétences et qu’elle est l’un des fondements de notre profession.

Professeur d’arts plastiques - Collège

En tant qu’enseignante du privé, il m’est difficile de me projeter dans de grandes perspectives d’évolution professionnelle. Cependant, l’enseignement en milieux spécifiques (Centres Éducatifs Renforcés, Hôpitaux, etc..) serait un domaine dans lequel, je pense, je serais également à l’aise et capable d’apporter une contribution significative aux équipes et projets en place.
Le CAPPEI serait aussi pour moi la suite logique de ma pratique professionnelle, joignant ainsi mes formations et pratiques initiales (D.U médiation et art-thérapie) et ma pratique professionnelle actuelle.

Passionnée par mon métier, des fonctions de tutrice me plairaient car elle me permettraient d’accompagner et d’échanger.
Je souhaiterai également participer à davantage de formations afin de continuer à faire évoluer ma pratique.

Professeur d’EPS - Collège

La formation de formatrice PSC1 que je souhaite devenir depuis des années étant programmée dans quelques jours, mon seul souhait d’évolution professionnelle à ce jour est de poursuivre ma fonction de tutrice pour accompagner au mieux les nouveaux collègues rentrant dans le métier.

Professeur d’EPS - Lycée polyvalent

J’aimerais pouvoir accéder au corps d’agrégé, afin de diversifier mes missions, avoir de nouvelles tâches et de nouveaux défis à accomplir. Enseigner à la faculté m’a toujours attiré, tout en gardant des heures d’enseignement dans le secondaire.

Intégrer des groupes ressources académiques tel que le GIPTIC m’attire également.

Professeur de mathématiques - Collège

IREM
• Malgré deux années de pause, je suis toujours en contact avec le groupe collège de l’IREM de XXX ; j’ai d’ailleurs continué à animer un ou deux jours de stage chaque année ; et je vais proposer ma candidature pour les rejoindre à la rentrée 2020.
• Je souhaite continuer à me former, et à proposer ponctuellement des stages au PAF.
• Comme pour les cartes mentales, et les Mises en Train, diffusées sur le site XXX ; j’aimerais mutualiser avec d’autres collègues, avant de diffuser les fiches auto-correctives cycle 4.

Enseignement des maths en LSF :
• A court terme, et en fonction des besoins, je souhaite poursuivre le partage de mon service, entre les classes ordinaires et les classes bilingues LSF-Français écrit.
• J’aimerais avoir un lien plus fort avec le groupe « Sign Maths » à XXX.

En ce qui concerne le CAFFA :
• Je suis ouverte à la possibilité de me présenter à nouveau à l’admissibilité, pour répondre ensuite à des besoins ponctuels de formations ; mais dans un premier temps, je souhaite garder la majorité de mon service en classe devant élèves.
• Je suis prête à être à nouveau tutrice d’un professeur stagiaire.

A plus long terme, je suis ouverte à toute possibilité d’établissements ou de carrière qui pourront m’être accessibles. (dans le supérieur, à l’étranger, avec des élèves à besoins particuliers…)

Professeur de mathématiques - Lycée

L’obtention de l’Agrégation Interne de Mathématiques fait partie de mes objectifs principaux d’évolution professionnelle. Cela me permettrait de finaliser mon cursus universitaire et, éventuellement, d’enseigner en BTS ou en Classes Préparatoires. C’est pourquoi je formule depuis quelques années une demande de congé de formation pour la préparer.
Je suis également intéressé par le tutorat, afin de me confronter à la nouvelle génération et engager une réflexion sur mes méthodes de transmission de techniques professionnelles.
Je réfléchis à changer d’établissement dans quelques années, dans le but de ne pas rester dans ma "zone de confort".
L’enseignement à l’étranger pourrait aussi faire partie des options envisagées.

Professeur de technologie 1 - Collège

Après 15 ans d’enseignement et dans une dynamique régulière de découverte d’autres horizons, j’ai travaillé avec des élèves de REP, de REP+, de milieux favorisés. J’ai assuré des cours de technologie de la 6e à la 3e, j’ai été professeur principal de la 5e à la 3e, j’ai créé et encadré des options d’informatique et de découverte des métiers en collège, j’ai assuré l’enseignement ICN à des élèves de 2de, des TD C2I à des étudiants de L1, tutoré et évalué des enseignants stagiaires de M2, accompagné une enseignante stagiaire de technologie, formé et travaillé en collaboration avec un certain nombre de personnels de l’académie : enseignants, personnels de direction, IEN, IA-IPR, CPE, AED, infirmières et médecins scolaires... Ces activités variées me conviennent et me permettent de rencontrer de nombreuses personnes et d’aborder un panel très large de sujets.

Dans l’immédiat, j’envisage de m’engager dans l’enseignement Sciences Numériques et Technologie de 2GT et dans la formation de ses futurs enseignants. A moyen terme, j’envisage de passer le concours de personnel de direction, mais pour travailler avec de nombreux Principaux et Proviseurs, je me demande encore si je prendrai autant de plaisir que dans mes nombreuses activités actuelles.

Professeur de technologie 2 - Collège

-  L’expérience de tuteur a été très enrichissante et je suis toujours volontaire si nécessaire.
-  Mettre en place systématiquement une petite fabrique par an sur les échanges de pratique.
-  Découvrir le nouvel enseignement SNT.
-  Donner quelques heures pour la formation d’adulte (déjà demandé l’année dernière mais pas de réponse).
-  Volontaire pour l’assistance pédagogique à domicile.

Professeur de lettres modernes - Collège

Lors de ma dernière inspection, j’avais émis le souhait de suivre des stagiaires ESPE.
Réussir une mutation en lycée
(Objectif personnel : soutenir ma thèse en 2020 et passer l’agrégation)

Professeur d’Histoire-Géographie - Collège

Ayant déjà été à plusieurs reprises tuteur d’étudiants M1 MEEF, je compte poursuivre l’expérience (comme cette année).

Je n’ai pas l’intention de changer d’établissement pour le moment. Le collège XXX est un établissement offrant une réelle mixité tant sur le plan social que sur le plan culturel que j’apprécie réellement et qui est, pour moi, tant en histoire, en géographie qu’en EMC une source inépuisable d’exemples et de situations aptes à enrichir mes cours.

Passer l’agrégation interne est un objectif dans les années à venir.

Pour terminer, j’envisage de plus en plus sérieusement de reprendre mes travaux de recherches laissés de côté depuis des années (travaux portant sur l’entourage des empereurs de la dynastie antonine).

Professeur de SVT - Collège - REP+

Concernant mon évolution professionnelle, je ne souhaite pas changer d’établissement pour le moment. Effectivement, j’estime avoir encore beaucoup de choses à apprendre au collège XXX, en Education prioritaire.
Cependant, j’aimerais diversifier mes fonctions, en accueillant notamment des étudiants en master afin de leur faire découvrir les différentes facettes du métier.
J’ai également la volonté de devenir tuteur de professeurs stagiaires car c’est une mission enrichissante à la fois pour les stagiaires et le tuteur. En effet, je garde un très bon souvenir de mon année de stage. Le soutient fournit par mon professeur référent, Mr XXX, n’a fait que confirmer ma passion pour ce métier et la pédagogie.
Pour finir, lorsque j’aurai terminé mon travail en collège, je souhaiterais enseigner de nouveau en lycée. J’aime le changement et les nouveaux challenges.

Professeur de SVT - Lycée


monter une Cogni’Classe au lycée générale et une autre au lycée professionnel, y inclure quelques élèves suivis par le GPDS, travailler avec quelques collègues afin de faire progresser l’ensemble des élèves en attention, mémorisation, prise de confiance et engagement actif. Evaluer le dispositif par trimestre.

devenir tuteur pour échanger et approfondir davantage la réflexion sur les pratiques pédagogiques

Moyen terme ouvert mais flou.

Professeur de physique-chimie - Collège

A court terme, je n’exclue pas une demande de mutation en collège ou en lycée, plus proche de mon domicile, car les trajets jusqu’à P. sont contraignants, voire une demande de poste spécifique pour reprendre l’enseignement de la DNL.
Même si le métier d’enseignant me plait encore, j’attends de pouvoir m’investir davantage dans le domaine de la formation, par le biais de la participation à des groupes de travail disciplinaires ou interdisciplinaires, notamment sur le numérique. Le but visé, à moyen terme, est la formation des enseignants sur les (bonnes) pratiques numériques. Je cherche donc par quel biais entrer en contact avec la DANE de l’académie.
A plus long terme, je vise un prolongement de ma carrière en passant le concours de personnel de direction, concours que j’ai déjà « testé » en 2017.

Professeur d’économie-gestion - Lycée

Au travers de mes actions auprès des élèves mon engagement pour la culture professionnelle est inhérent à mon quotidien, j’observe toutefois, très vite, une autre direction, qui m’interpelle, celle de personnel d’encadrement. Bien que je ne sois absolument pas en rupture avec ma mission actuelle, j’éprouve un réel plaisir à être présente et active dans ce que je fais et mettre en actions les élèves autour de véritables projets pédagogiques
C’est pourquoi la motivation qui me pousse à entrer dans cette démarche est liée à ma construction personnelle et professionnelle ayant pour objectifs, bâtir une communauté éducative, développer les compétences collectives et conduire le changement.
Ainsi, il me semble essentiel d’ouvrir le champ des possibles aux élèves en leur indiquant la voie de l’excellence pour une meilleure insertion économique et inclusion sociale. Valeurs qui sont mises en exergue dans la réflexion du lycée professionnel mais aussi dans celui du nouveau baccalauréat.
Dans un travail quotidien d’engagement, j’accueille l’initiative de chacun comme un levier de motivation pour donner l’élan nécessaire à la réalisation de projets et accroître l’épanouissement et l’éveil de l’élève. Cet investissement est alimenté par la créativité de tous et par le désir d’apprendre pour construire une société apaisée et intelligente au service des générations futures.

Ma réflexion n’est pas figée et mon projet s’inscrit dans une dimension d’insertion des élèves face aux inégalités sociales grandissantes tout en considérant le pilotage d’une équipe comme un levier essentiel pour mener à bien cette mission.

Professeur d’allemand - Lycée

Je souhaite pouvoir simplement continuer à m’investir dans un seul et même établissement et pérenniser la LV2 allemand en sections professionnelles.

Professeur de génie mécanique - Productique - BTS Conception des Processus de Réalisation de Produits

Aucun souhait de changement vers d’autres corps de la fonction publique, j’aime mon métier.
Coordonnateur de discipline CPRP (1 année sur 2)
Référent BTS

Professeur de génie thermique

A court terme, je souhaite être formé au PRAP et le monitorat en SST. En
parallèle je pense reprendre mes études et valider un M2 "Science de
l’Education". A moyen terme, passer le concours de personnels de
direction.

Professeur de maçonnerie - Lycée professionnel

Le métier d’enseignant me tient très à cœur, le contact avec les élèves m’apporte beaucoup de satisfaction, le partage de mon expérience professionnelle et personnelle avec mes collègues font parties de la diversification des missions de l’enseignant.

Je souhaite passer le CAPPEI pour évoluer dans l’enseignement adapté et le suivi des élèves en grandes difficultés scolaires, en REP comme le collège XXX et/ou un poste en inclusion comme la classe d’ULIS pro du lycée XXX.

Je me laisse encore une dizaine d’années pour me diriger vers des fonctions de coordinateur REP ou ULIS, ou référent lutte contre le décrochage scolaire et pourquoi pas directeur de SEGPA ou DDFPT.

J’ai évolué professionnellement ces 20 années passées, à travers mon enseignement, j’ai dispensé des cours à des 3 ème DP, des CAP et BEP, des BAC PRO, et ces 7 dernières années j’ai enseigné dans l’adapté en SEGPA et EREA, ainsi qu’à des élèves d’ULIS. J’ai également fait la formation de formateur SST.

J’aimerais être de nouveau tuteur d’enseignants stagiaires en lycée, SEGPA, EREA, Cela fait 10 ans que je ne le suis plus, on me le refuse, alors que j’ai toujours demandé à l’être.

Un de mes souhaits d’évolution professionnelle passe également par une évolution financière, un avancement à la Hors classe ou à la classe exceptionnelle. Je n’ai pas eu d’augmentation de salaire depuis février 2012.