IMP, missions particulières et lettres de mission

37 | (actualisé le )

Les décrets n°2015-475 du 27 avril 2015 (2nd degré) et n°2017-965 du 10 mai 2017 (1er degré) ont créé une Indemnité pour Mission Particulière qui permet de rémunérer un enseignant qui accepte, soit ponctuellement, soit pour une année scolaire, d’exercer une mission en plus de son service d’enseignement. Chaque année, un enseignant sur quatre, soit 120 000 professeurs du second degré signent leur lettre de mission annuelle.

115 861 enseignants assurent des missions particulières En 2021, 115 861 enseignants sur 488 800 assurent des missions particulières, soit 23,70 %. Cela correspond à 149  368 missions, dont 17  241 sous la forme d’une décharge et 132  127 payées en IMP.
(Note DEPP n° 22.33)

Qui peut exercer ces missions ?

Le chef d’établissement attribue les missions particulières à un ou plusieurs enseignants (ou CPE) volontaires. Ces missions seront accomplies au sein d’un collège ou d’un lycée. Le recteur peut également attribuer des IMP pour des missions académiques (référent culture départemental, référent chorale départemental, chargé de mission académique...).

Comment sont réparties les IMP ?

Le chef d’établissement répartit les IMP en fonction des missions et des bénéficiaires. Le décret prévoit que la répartition des IMP et les missions correspondantes soient présentées, pour avis, au conseil d’administration, après avis du conseil pédagogique. Cette procédure se déroule entre les mois de février et de juin, dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire.

Les documents ci-dessous apportent des informations intéressantes sur la répartition des IMP.
DEPP - Les missions particulières des enseignants dans les établissements du second degré en 2020-2021
n° 22.33 – Novembre 2022
SNPDEN - La mise en œuvre des IMP en établissement à la rentrée 2015
Direction 235 - mars 2016

Qu’est-ce que cette lettre de mission ?

Le chef d’établissement rédige une lettre de mission qui liste précisément les missions attendues de l’enseignant (ou du CPE) et la rémunération correspondante (en nombre d’IMP et en montant financier). Les deux parties, si elles sont d’accord sur le contenu, signent cette lettre de mission valable pour l’année scolaire en cours.

Combien d’IMP pour mon établissement ?

Les établissements reçoivent, en même temps que leur Dotation Horaire Globale, un nombre d’IMP au taux de base (1250 euros par an). Le nombre d’IMP correspond (d’après mes calculs) - approximativement - à une IMP pour 6 enseignants affectés dans l’établissement. Ainsi, un collège de 600 élèves/40 profs recevra environ 6 à 8 IMP et un lycée de 1200 élèves/120 profs recevra 15 à 20 IMP.

Ces IMP (d’une valeur unitaire de 1250 euros par an) peuvent aussi être transformées en décharge de service (ARE : Activité à Responsabilité Etablissement), c’est-à-dire qu’au lieu de percevoir 3 IMP (3750 euros), un enseignant peut bénéficier d’une décharge de service (ARE) de 3 heures, c’était le cas de 11,5% des missions particulières en 2021. Cette demande doit être faite par le chef d’établissement auprès du DASEN.

Le décret prévoit aussi que le chef d’établissement puisse demander une quantité supplémentaire d’IMP au DASEN.

Quel est la montant de la rémunération ?

Le décret n°2015-475 du 27 avril 2015 donne des indications de montants en fonction des missions attribuées mais le chef d’établissement peut décider d’en attribuer plus ou moins suivant le travail à accomplir. Il est important que le montant en euros figure sur la lettre de mission car on peut facilement confondre "taux de base" (1250 euros par an) et "taux 1" (dans l’application STSWeb) à 312,50 euros par an.

Montant annuel des IMP en fonction du taux de paiement
Taux triple Taux 005 dans STSWeb 3750 euros
Taux double Taux 004 dans STSWeb 2500 euros
Taux de base Taux 003 dans STSWeb 1250 euros
Taux moitié Taux 002 dans STSWeb 625 euros
Taux quart Taux 001 dans STSWeb 312,50 euros

STSWeb (Structure et Services) est l’application utilisée pour la définition des services des enseignants et pour l’attribution des IMP.

S’il s’agit d’une mission sur l’année scolaire, ces IMP sont payées en neuvièmes d’octobre à juin et intègrent le dispositif de désocialisation (gain de 5%) et de défiscalisation des heures supplémentaires, dans la limite de 7500 euros pour l’année 2022.

Si ces IMP rémunèrent des missions ponctuelles (organisation d’un voyage scolaire, projet spécifique), elles sont payées en une seule fois, après service fait.

Quelles sont ces missions ?

Je vous propose ci-dessous une liste non exhaustive de quelques missions courantes que l’on trouve en collèges et lycées.

Manageduc propose deux ressources intéressantes référencées sur Google :

Coordonnateur de discipline(s)

Contenu de la mission :

  • animer le travail pédagogique collectif des enseignants de la discipline ou du champ disciplinaire ;
  • informer l’équipe des professeurs sur l’ensemble des questions intéressant la (les) discipline(s) au sein de l’établissement ;
  • coordonnre le suivi de l’ensemble des matériels et équipements pédagogiques de la (des) discipline(s) ;
  • coordonner la mise en œuvre des projets disciplinaires et interdisciplinaires ;
  • contribuer à l’animation et à l’organisation des réunions d’équipe et des conseils d’enseignement, dans le cadre fixé par l’article R.421-49 du code de l’éducation ;
  • en langues vivantes, accompagner le cas échéant l’assistant de langue exerçant dans l’établissement.
  • en technologie, en collège, le coordonnateur de la discipline assure la responsabilité du suivi, de la gestion et de l’entretien du matériel et des équipements pédagogiques nécessaires à la discipline.

Coordonnateur des activités physiques, sportives et artistiques

Contenu de la mission :

  • animer le travail pédagogique collectif des enseignants d’EPS ;
  • coordonner, auprès du chef d’établissement qu’il assiste, la mise en place de l’ensemble des activités physiques, sportives et artistiques et la confection des emplois du temps des professeurs de la discipline, en veillant à l’utilisation optimale des installations et à la concordance des horaires d’utilisation avec les disponibilités en terrains, gymnases, piscines, etc. ;
  • coordonne l’élaboration du projet pédagogique en EPS et son insertion dans le projet d’établissement et contribue à la définition des progressions qui seront suivies par les différentes classes, en s’appuyant sur les réunions de travail collectif nécessaires ;
  • informe l’équipe des professeurs de la discipline sur l’ensemble des questions les intéressant au sein de l’établissement ;
  • coordonne la mise en œuvre de projets interdisciplinaires ;
  • organise la mise en place des certifications en matière d’activités physiques, sportives et artistiques.

Coordonateur de cycle d’enseignement

Contenu de la mission :

  • identifier, promouvoir et accompagner la mise en place d’un projet pédagogique à l’échelle du cycle d’enseignement au sein de l’établissement.
  • recenser et coordonner au niveau du cycle les initiatives favorisant l’adaptation des enseignements aux rythmes d’apprentissage des élèves, encourager les innovations pédagogiques propres au cycle ;
  • contribuer à l’animation et à l’organisation des réunions d’équipe et des conseils d’enseignement consacrés au projet, dans le cadre fixé par l’article R. 421-49 du code de l’éducation ;
  • dans le cadre du cycle 3, contribuer à la mise en place de la liaison école collège ;
  • informer l’équipe des professeurs du cycle sur l’ensemble des questions les intéressant au sein de l’établissement.

Coordinateur de niveau d’enseignement

Contenu de la mission :

  • coordonner et anime le travail éducatif des équipes du niveau (professeurs principaux, enseignants, personnels d’éducation et de vie scolaire) ;
  • contribuer à la mise en place effective de projets et de démarches pédagogiques coordonnés entre les différentes classes de niveau ;
  • favoriser par son action l’accompagnement individualisé des élèves en lien avec les professeurs principaux du niveau, en repérant les élèves qui rencontrent des difficultés scolaires et en proposant des prises en charge adaptées ;
  • coordonner la mise en place de liens étroits avec les parents, en particulier ceux qui sont les plus éloignés de l’école, ainsi qu’avec les partenaires de proximité de l’établissement ;
  • mettre à disposition des parents et des élèves l’information en matière de partenariat : dispositifs de la politique de la ville, services sociaux, centres médico-psychologiques, entreprises, établissements culturels, associations, collectivités territoriales.

Référent culture

Contenu de la mission :

  • participer à l’élaboration du volet culturel du projet d’établissement en lien avec le conseil pédagogique et le conseil des délégués pour la vie lycéenne ou collégienne ;
  • informer la communauté éducative de l’offre culturelle de proximité, en lien avec la délégation académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle (Daac) et les services éducatifs des institutions culturelles locales ;
  • veiller au développement et à la mise en œuvre de projets culturels dans le cadre du temps scolaire et/ou périscolaire (classes à projet artistique et culturel, ateliers artistiques, ateliers scientifiques et techniques, espace culturel, etc.), et au développement des projets culturels proposés par le conseil des délégués pour la vie lycéenne ou collégienne et la maison des lycéens ;
  • encourager et facilitant les démarches partenariales mises en place entre l’établissement, les institutions culturelles et les collectivités territoriales ;
  • valoriser sur le site Internet de l’établissement les actions pédagogiques particulièrement innovantes dans le champ culturel.

Référent pour les ressources et usages pédagogiques numériques

Contenu de la mission :
Les missions de référent numérique, indispensables au développement des usages pédagogiques numériques dans les établissements, peuvent comporter, dans des proportions qui varient en fonction des besoins et des spécificités de chaque établissement, les trois types d’activités suivantes :

1- Conseiller les personnels de direction dans le pilotage de l’établissement et accompagner les enseignants dans la prise en compte du numérique au quotidien dans les classes. Le conseil à l’équipe de direction porte sur :

  • la place du numérique dans le projet d’établissement ;
  • l’organisation du plan de formation au numérique de l’établissement et de l’accompagnement des équipes ;
  • le choix des indicateurs de suivi du projet numérique.
    L’accompagnement des équipes pédagogiques consiste à :
  • proposer des exemples de pratiques ;
  • aider à la mise en œuvre de projets pédagogiques ;
  • conseiller sur le choix de ressources pédagogiques ;
  • orienter les enseignants vers des formations adaptées à leurs besoins et les aider si nécessaire.
  • assurer une veille sur les ressources numériques et les productions nationales et académiques.
  • être le le relais local de la délégation académique au numérique éducatif et porter la stratégie académique et nationale. Il bénéficie de la formation continue en même temps qu’il y contribue.

2- Assurer la disponibilité technique des équipements en lien avec les collectivités territoriales chargées de l’équipement et de la maintenance. Cet interlocuteur numérique des partenaires a pour missions :

  • d’accompagner le chef d’établissement dans le dialogue qu’il entretient avec les collectivités autour des choix techniques, des renouvellements d’équipements, des investissements dans de nouveaux moyens numériques ;
  • d’organiser une interface entre l’ensemble des utilisateurs et les personnes chargées par les collectivités de l’assistance et de la maintenance des équipements.

3- Administrer les services en ligne par délégation du chef d’établissement.
Le responsable légal de la gestion des services en ligne (dont l’ENT) est le chef d’établissement. Il peut être amené à désigner des administrateurs délégués des services en ligne qui doivent, au quotidien et tout au long de l’année, assurer la mise à jour des données et le fonctionnement des services. Cette délégation doit être organisée dans le respect des règles de sécurité propres aux données hébergées et des responsabilités des chefs d’établissement en matière de protection de ces données.

Référent décrochage scolaire

Contenu de la mission :

  • coordonner l’action de prévention menée par les équipes éducatives au sein des « groupes de prévention du décrochage scolaire ».
  • faciliter le retour en formation initiale des jeunes pris en charge dans le cadre du réseau Foquale.
  • contribuer au diagnostic décrochage au sein de son établissement et participe à la rédaction d’un bilan annuel présenté au Conseil d’administration.
  • éclairer l’équipe pédagogique sur les dimensions personnelles, pédagogiques et institutionnelles du décrochage scolaire et sur le protocole mis en place dans l’établissement pour y remédier.

Coordonateur devoirs-faits

Contenu de la mission :
Organiser / coordonner

  • Définir les modalités d’organisation du dispositif (groupes, temps, lieux).
  • Organiser la communication entre la classe et le dispositif Devoirs faits.

Informer/ communiquer

  • Assurer la veille pédagogique.
  • Expliciter le dispositif auprès des professeurs et des intervenants.
  • Relayer auprès des instances.
  • Aider à l’élaboration de supports de communication en direction des élèves et des familles.
  • Communiquer auprès des équipes pédagogiques et éducatives à l’occasion de la prérentrée ; aux représentants des parents et aux parents à l’occasion de la première journée de rencontre professeurs-parents ; aux représentants des élèves et aux élèves.
  • Communiquer les listes des élèves aux PP, aux intervenants, à la vie scolaire.

Accompagner/ organiser le suivi

  • S’informer auprès des professeurs, des intervenants, des élèves, des familles.
  • Préparer les conseils de classe (transmission des appréciations des intervenants sur la qualité du travail des élèves concernés).
  • Contribuer à la réflexion commune en conseil pédagogique sur le travail personnel de l’élève.
  • Elaborer ou co-élaborer des outils de suivi et de régulation (cahier de suivi, outils numériques).

Evaluer / réguler

  • Procéder à des bilans périodiques à partir d’indicateurs (nombre d’inscrits, assiduité, qualité du travail en séance, impact sur les résultats ou l’implication …).
  • Initier un retour réflexif (bilans périodiques) à partir d’observables, d’indicateurs.
  • Faire l’évaluation globale du dispositif en fin d’année et propositions d’orientation ou de réorientation.

Référent Enfants Intellectuellement Précoces

Contenu de la mission :

  • coordonner l’action du dispositif Chrysalide (liens avec les familles, les partenaires extérieurs…)
  • aider à l’élaboration des mesures d’accompagnement de ces élèves.
  • impulser, au sein des équipes, une dynamique de formation et d’information liée à la connaissance des élèves EIP.
  • réaliser des entretiens individualisés ou collectifs avec les élèves du dispositif et leurs familles.
  • participer aux réunions du groupe départemental des référents EIP.
  • rédiger un rapport annuel d’activités synthétique par le référent EIP. Ce rapport sera remis, en fin d’exercice annuel, au Chef d’établissement.

Référent pour l’Action Européenne et Internationale (ERAEI)

Contenu de la mission :

  • impulser et animer, recueillir et faciliter tout projet de mobilité, d’échange ou de partenariat.
  • promouvoir et faciliter tout projet de partenariat, d’échange ou de mobilité enseignante et/ou d’élève.
  • participer, sous l’autorité du chef d’établissement, à la mise en œuvre et au suivi du volet international du projet d’établissement.
  • être le relais de la DAREIC et informer l’équipe éducative des moyens et dispositifs pour créer un projet d’ouverture européenne et internationale.
  • impulser des projets eTwinning ou ERASMUS+.
  • participer à la mise en place d’appariements, de programmes de coopération bilatérale, de partenariats.
  • Informer la DAREIC des partenariats, échanges et mobilités et des programmes européens développés par l’établissement.
  • Favoriser les échanges d’informations et de bonnes pratiques entre les ERAEI.

Référent égalité filles-garçons et lutte contre les discriminations

Contenu de la mission :

  • assurer l’interface entre politiques nationales et académiques et l’établissement scolaire,
  • animer et coordonne les actions dans les établissements,
  • participer au réseau aux niveaux départemental et académique.
  • élaborer un diagnostic de l’établissement sur cette thématique
  • être force de proposition pour l’intégration d’un axe égalité dans le projet établissement
  • proposer la formalisation de partenariats avec des associations, impulser des actions
  • participer au CESC, au conseil pédagogique, à la formation des délégués
  • relayer les informations « Egalité » au sein de l’établissement et à l’extérieur en participant ainsi à la valorisation de l’image de l’établissement.

Référent enseignement supérieur

Contenu de la mission :

  • répondre aux questions des professeurs principaux et enseignants de spécialité de 1ère et Terminale (Générales et /ou Professionnelles) sur les filières du domaine qu’il maîtrise dans la liste des domaines énumérés ci-dessous.
  • en lien avec les PP, mettre en place un suivi et une veille d’informations sur les évolutions des filières, les conditions d’accès, etc...
  • en lien avec les PP, informer sur les dates importantes des filières et/ou des établissements (Portes Ouvertes, Forums, etc…)

Référent Éducation au Développement Durable

Contenu de la mission :

  • jouer un rôle d’interface entre toutes les composantes d’un établissement, dans l’objectif d’impulser la Culture du Développement durable à toutes les échelles et la faire perdurer.
  • s’informer sur le développement durable, les appels à projets et répercuter les informations à l’ensemble de la communauté de l’établissement
  • préparer et animer les réunions, dont le Comité de pilotage de labellisation.
  • préparer les dossiers de labellisation (E3D, Eco-école) et les formulaires des appels à projets en partenariat avec l’équipe de direction ;
  • veiller à la mise en oeuvre des actions envers les élèves et le personnel ;
  • communiquer sur les actions à travers le site Internet, l’ENT, l’affichage, voire les réseaux sociaux...
  • former les éco-délégués, animer un club en lien développement durable, organiser des formations auprès du personnel.

Référent laboratoire de mathématiques

Contenu de la mission :

  • coordonner des actions, leurs organisations (temps de réflexion collectif, conférences, rencontres, sorties, productions, ... )
  • gérer les moyens matériels (lieu, équipements, financement, espace de diffusion, ... ).
  • mobiliser les ressources humaines (équipes locales, partenariats extérieurs).
  • élaborer et la gérer un cahier des charges et un tableau de bord.

Référent tutorat des élèves en lycée

Contenu de la mission :

  • aider le lycéen dans l’élaboration de son parcours de formation et d’orientation ;
  • assurer un suivi tout au long de ce parcours, en coopération avec les différents acteurs de l’équipe éducative, notamment avec le professeur principal et le conseiller d’orientation psychologue, auquel le tuteur ne se substitue pas ;
  • guider l’élève vers les ressources disponibles, tant internes qu’externes à l’établissement ;
  • aider l’élève à s’informer sur les poursuites d’études dans l’enseignement supérieur.