Poster un message

En réponse à :

Les éditeurs scolaires à éviter

, par Sophie

Monsieur,

Les chiffres que vous publiez confirma bien le business de l’édition scolaire.
Professeur-documentaliste dans un collège et lycée privé en Corse, j’ai reçu une vingtaine de colis très lourds. 314 manuels scolaires !!!
Mais je suis écœurée de cette gabegie. Nos institutions nous invitent à mettre en oeuvre une politique du numérique. Très bien.
Une collègue de Lettres est offusquée également, d’autant plus que le contenu ne change que très peu.

N’y aurait-il pas d’autres moyens à déployer ? Qui paye in fine ???
Les éditeurs pourraient envoyer des exemplaires au format numérique dans un premier temps, non ?

Consciente des intérêts économiques des éditeurs et des transporteurs (Via Chronopost), je suis « un peu » scandalisée.
Lancer une pétition pourrait-il changer les choses ?
Sachant qu’en gros il y a plus de 7000 établissements scolaires en France et si chaque établissement reçoit entre 100 et 200 manuels à 25 € en moyenne, le coût total est exorbitant.

Mais qui paye tout cela ?

A écouter aussi : http://www.franceculture.fr/emissions/rue-des-ecoles/manuels-scolaires-faites-les-vous-memes

Bien à vous,
Sophie

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.