Pourquoi mon salaire va (encore) baisser en janvier 2019 ?

15 | (actualisé le ) par Julien Delmas

A l’approche de 2019, vous lirez peut-être que le traitement des profs va augmenter au 1er janvier ! C’est juste, mais les charges augmentent de façon plus importante. Vous gagnerez donc moins en 2019 qu’en 2018. Il y a quatre raisons à cela, voici quelques explications...

1. La cotisation Pension Civile augmente !

La ligne 10 1050 « retenue PC » aussi appelée « cotisation retraite » ne cessera d’augmenter jusqu’en 2020 ! Les réformes des retraites Sarkozy (2010) et Hollande (2012), prévoient une augmentation du taux de retenue pour pension civile jusqu’en 2020 pour atteindre le niveau de cotisation des salariés du privé (environ 11 %).

En clair, pour un salaire brut de 2500 euros, votre salaire DIMINUE au 1er janvier 2019 de 6,75 euros brut par mois !

Evolution du taux de retenue pension civile
AnnéeTaux de retenue
2016 9,94%
2017 10,29%
2018 10,56%
2019 10,83%
2020 11,10%

2. Votre traitement de base augmente !

Dans le cadre du PPCR (Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations), il est prévu de diminuer les primes de 389 euros et d’augmenter le salaire de base du même montant.

Au 1er janvier 2019, tous les échelons verront leur indice augmenter de 5 points... mais cette augmentation du salaire de base sera compensée par l’augmentation du transfert prime-points (et donc une baisse des primes).

En clair, votre salaire AUGMENTE au 1er janvier 2019 de 23,43 euros brut par mois !

3. Le transfert prime-point augmente

A compter de janvier 2019, Le transfert prime-point passe de - 13,92 € à - 32,42 €. Votre feuille de paye contiendra alors : « TRANSFERT PRIMES / POINTS » : - 32,42 €.

En clair, votre salaire DIMINUE au 1er janvier 2019 de 18,50 euros brut par mois !

Plus d’information, consulter l’article Qu’est-ce que le transfert prime-points ?

4. La cotisation MGEN 2019 augmente

Depuis deux ans, la MGEN base le montant de ses cotisations sur TOUS les revenus bruts annuels de l’agent (traitement, heures supplémentaires, IMP et autres activités extérieures), de l’année n-2.

Et en plus de cela, la MGEN n’épargne pas ses adhérents puisque les cotisations ont fortement augmenté en 2018 et ce sera encore le cas en 2019 (sauf pour les formules Alternative, que la MGEn vous décourage de choisir...) !

  • au 1er janvier 2018 : + 3.8 à + 7,5 % suivant les formules et les bénéficiaires ;
  • au 1er janvier 2019 : + 0,50 à + 5,69 % suivant les formules et les bénéficiaires ;

En clair, pour une cotisation MGEN de 100 euros, votre salaire DIMINUE au 1er janvier 2019 de 3,50 euros net par mois (pour une formule Référence) !

Et les heures supplémentaires désfiscalisées de janvier 2019 ?

Le Président de la République a annoncé le 10 décembre 2018 une désocialisation et défiscalisation des heures supplémentaires. Il reste encore beaucoup d’inconnues : l’application se fera-t-elle aux fonctionnaires ? La désocialisation sera-t-elle partielle ou totale (CSG non déductible : 2,36 %, CSG déductible : 6,8%, CRDS : 0,49 %, RAFP : 5 %) ?

Dans le meilleur des cas, vous ne paierez aucune charge sur vos Heures Supplémentaires, soit entre 14 % économisés.

Comparatif entre la défiscalisation totale et la désocialisation
Aucune désocialisation et déficalisation (situation en 2018)Désocialisation et défiscalisation totales (Sarkozy 2007, Macron 2019 ?)Désocialisation Macron prévue en septembre 2019 (PLFSS 2019)
Charges sociales dues CSG non déductible : 2,36 %, CSG déductible : 6,8%, CRDS : 0,49 %, RAFP : 5 % (environ 14%) Aucune charge payée CSG non déductible : 2,36 %, CSG déductible : 6,8%, CRDS : 0,49 %, RAFP : 5 % (environ 9%)
Impôts sur les revenus dus paiement en fonction de la tranche (14 %, 30 %, 41 %) Aucun impôt payé paiement en fonction de la tranche (14 %, 30 %, 41 %)
Gain global annuel net pour une première HSA certifié (1380 euros brut), tranche 14 % 0 euros 193+173 = 366 euros 69-10 = 59 euros
Gain global annuel pour les autres HSA certifié (1150 euros brut), tranche 14 % 0 euros 161+145 = 306 euros 57-8 = 49 euros

Et les heures supplémentaires désocialisées qui étaient prévues en septembre 2019 ?

Le premier ministre a annoncé en septembre 2018 que les heures supplémentaires seraient défiscalisées désocialisées à partir de septembre 2019. « Désocialisées » signifie que les heures supplémentaires seront exonérées de seulement une partie des charges sociales et que ces heures supplémentaires seront intégrées au calcul de votre impôt sur le revenu ! Cela devient beaucoup moins intéressant...

En clair, vous ne paierez pas la cotisation Retraite Additionnelle de la Fonction Publique actuellement au taux de 5%, sur vos Heures Supplémentaires. En sachant que cette cotisation n’était déjà pas due pour les HS et primes dépassant les 20% du traitement brut mensuel.

Plus d’informations dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 (article 7 > IV. Evaluation des impacts > 2. Impacts économiques, sociaux, environnementaux, en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et sur la jeunesse > a) impacts économiques > Pour les actifs du secteur public).

Comparatif entre la défiscalisation Sarkozy et la désocialisation Macron
Défiscalisation Sarkozy 2007Désocialisation Macron prévue en septembre 2019
Charges sociales Aucune charge payée (environ 14%) non paiement de la RAFP (5%)
Impôts sur les revenus aucun paiement paiement à votre tranche habituelle (14 %, 30 %, 41 %)
Gain global annuel pour une HSA certifié (1200 euros brut) 180 à 220 euros 42 à 51 euros

Calculer mon salaire

Pour calculer précisément votre salaire, pensez à consulter l’article « Calculer son salaire de prof ».

Et en 2020 ? Consultez les grilles indiciaires 2017-2021

Grilles indiciaires 2017 à 2021 des CERTIFIÉS, EPS, PLP, PE, CPE, COP, documentalistes (dont décalage d’un an, sous Présidence Macron)
Échelon Durée (en années) Indice Septembre 2017Indice Janvier 2019Indice Janvier 2020Indice Janvier 2021
Classe normale 1 1 383 388 390 390
Classe normale 2 1 436 441 441 441
Classe normale 3 2 440 445 448 448
Classe normale 4 2 453 458 461 461
Classe normale 5 2,5 466 471 476 476
Classe normale 6 3 (2 pour 30 % des profs) 478 483 492 492
Classe normale 7 3 506 511 519 519
Classe normale 8 3,5 (2,5 pour 30 % des profs) 542 547 557 557
Classe normale 9 4 578 583 590 590
Classe normale 10 4 620 625 629 629
Classe normale 11 - 664 669 673 673
Hors classe 1 2,5 570 575 590 590
Hors classe 2 2,5 611 616 624 624
Hors classe 3 2,5 652 657 668 668
Hors classe 4 2,5 705 710 715 715
Hors classe 5 3 751 756 763 763
Hors classe 6 3 793 798 806 806
Hors classe 7 - - - - 821
Classe exceptionnelle 1 2 690 695 695 695
Classe exceptionnelle 2 2 730 735 735 735
Classe exceptionnelle 3 2,5 770 775 775 775
Classe exceptionnelle 4 3 825 830 830 830
Classe exceptionnelle HEA1 - 885 890 890 890
Classe exceptionnelle HEA2 - 920 925 925 925
Classe exceptionnelle HEA3 - 967 972 972 972
Grilles indiciaires 2017 à 2021 des AGRÉGÉS (dont décalage d’un an, sous Présidence Macron)
ÉchelonDurée en annéesIndice Septembre 2017Indice Janvier 2019Indice Janvier 2020Indice Janvier 2021
Classe normale 1 1 443 448 450 450
Classe normale 2 1 493 498 498 498
Classe normale 3 2 497 502 513 513
Classe normale 4 2 534 539 542 542
Classe normale 5 2,5 569 574 579 579
Classe normale 6 3 (2 pour 30 % des profs) 604 609 618 618
Classe normale 7 3 646 651 659 659
Classe normale 8 3,5 (2,5 pour 30 % des profs) 695 700 710 710
Classe normale 9 4 745 750 757 757
Classe normale 10 4 791 796 800 800
Classe normale 11 - 825 830 830 830
Hors classe 1 2 744 749 757 757
Hors classe 2 2 791 796 800 800
Hors classe 3 3 825 830 830 830
Classe exceptionnelle 1 2,5 825 830 830 830
HEA 1 1 885 890 890 890
HEA 2 1 920 925 925 925
HEA 3 1 967 972 972 972
HEB 1 - 967 972 972 972
HEB 2 - 1008 1013 1013 1013
HEB 3 - 1008 1067 1067 1067